Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Le Banquier

Le Banquier

J'ai travaillé dans de nombreux domaines liés au capitalisme,
Le fonctionnement de l'organisation économique et financière du monde me passionne,
Je m'efforce d'éclairer mon prochain dans ce système pour qu'il y avance au mieux,
qu'il souhaite en profiter ou le faire changer

POSEZ MOI VOS QUESTIONS

Vous pouvez me poser toutes les questions et me soumettre tous les sujets pour lesquels vous aimeriez que je fasse un texte détaillé

Cliquez ici 

J'y répondrais bien volontiers !

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

BCE 0 % EONIA 0.08 % ?

Audience de l'article : 2882 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Personne n’a peut être pas remarqué mais il y a eu un ‘’krach’’ en juillet…

…??

Oui mais c’est un krach plutôt sympathique cette fois-ci :)

C’est l’EONIA qui a chuté.

Le 04 juillet, l’EONIA était à 0.33 %, le 10 juillet 0.32 % et le 11/07 : 0.13 %. Au moment où j’écris ces lignes, l’EONIA est à 0.11 %.

L’EONIA a donc chuté de 60 % le 11/07. Moi j’appelle ça un krach.

eonia

http://fr.euribor-rates.eu/eonia.asp

L’EONIA kezako ?

European OverNight Index Average. C’est le taux moyen pondéré de l’argent au jour le jour, il est issu des réelles transactions (taux et volumes entre 57 banques de la zone Euro).

Pour faire simple, c’est le taux annuel moyen des prêts entre banque au jour le jour.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eonia

Mais pourquoi cette soudaine chute?

Les banques, pour placer leur argent à très court terme (1 jour), ont notamment deux choix :

- Placer à la BCE : la rémunération était de 0.25 % annuelle (taux de facilité de caisse) avant la décision de baisser les taux directeurs,

- Ou se prêter entre elles : L’EONIA qui était donc à 0.33 %

L’écart ou SPREAD était donc de 0.08 % avant le 05/07/12.

La BCE est passée à 0 % le 05/07/2012, on peut donc imaginer que l’EONIA va tendre vers 0.08 %

L’EONIA n’est pas le seul taux court qui a chuté. Tous les EURIBORD ont baissés aussi :

http://fr.euribor-rates.eu/taux-euribor-par-annee.asp

Bon ok, mais ça fait quoi cette chute ?

Il y a principalement deux grandes catégories d’intervenants qui vont être touchées rapidement :

Certains épargnants et certain emprunteurs.

Commençons par les épargnants :

Ce sont principalement les porteurs de SICAV MONETAIRES. Les SICAV MONETAIRES sont utilisées surtout par les entreprises, institutionnels, etc., pour rémunérer leur trésorerie.

Les gestionnaires de ces SICAV (salariés qui travaillent pour le compte de la SICAV) vont avoir d’énorme difficulté à placer les fonds dont ils ont la gestion à des taux supérieurs à leurs charges fixes de fonctionnement. Et donc, pour constater de la rémunération annuelle, il faudra regarder deux chiffres derrière la virgule du taux nominal… c'est-à-dire 0 % de rémunération en fait. Certaine valeur liquidative vont baisser. (Légère perte en capital cqfd)…

…Aïe

« Quelques banquiers ne savent pas ENCORE qu’une SICAV Monétaire peut baisser, ils ont donc dû vous certifier que c’était un placement sans risque, je m’excuse pour eux… en plus il y a des frais de garde dans certaine banque…rhhhhooooooooooooo, va y avoir des rdv difficiles en septembre :)»

Brefs, ces épargnants devraient donc massivement se tourner vers de l’épargne bilancielle bancaire lorsqu’ils vont se rendre compte de ce qu’il se passe sur les valeurs liquidatives. L’épargne bilancielle bancaire est constituée notamment des dépôts à terme, compte sur livret, etc.

Si cela se produit, l’impact sera très positif sur les ratios bancaires, notamment le ratio crédit /collecte.

In fine et de ce point de vue, cette décision est très positive pour les banque et pour l’économie car l’amélioration de ces ratios doit aider les banques à prêter d’avantage.

 

Certains emprunteurs :

Pour eux c’est bingo !

Tous les crédits variable ou révisable indexé sur les taux court (euribord de 1 semaine à 1 an + EONIA ) vont voir leur TEG baisser fortement. Des conséquences très agréables s’en suivront :

- Soit le désendettement va s’accélérer :

Par exemple dans le cadre d’un crédit immobilier, le fait de conserver la même mensualité avec un taux plus bas va permettre de rembourser le capital plus vite.

Je pense notamment à toute la classe populaire qui a emprunté il y a quelques années à des taux variables car ils n’étaient pas éligibles (les pov’) aux taux fixes des banques de détail car l’endettement ne passait pas, ou les critères d’octroi n’étaient pas réunis. Aujourd’hui il y a de ces emprunteurs avec des taux voisin de 0 % sur des durées restantes supérieures à 15 ans, ça fait rêver n’est-ce pas ?

Mais comme vous êtes lecteur d’objectifeco et que vraisemblablement vous aviez les moyens d’accéder au taux fixe à l’époque de votre crédit immobilier, vous êtes aujourd’hui à 3 ou 4 %.... Bon allez, j’arrête de vous taquiner, ….faites le calcul quand même à 0.5 % par exemple au lieu de votre taux de crédit…Yhin hin hin, … bon d’accord j’arrête :)

- Soit la pression d’endettement va baisser :

Toujours dans le cadre d’un crédit amortissable, de garder la même durée avec un taux plus bas va permettre de baisser les mensualités.

- Soit le coût des crédits de trésorerie va baisser :

Pratiquement toutes les solutions de financements du cycle d’exploitation des entreprises sont callés sur des index courts. Donc concrètement, c’est les découverts, escomptes, billets financiers, etc. qui vont couter moins chers pour les nouveaux crédits mais aussi pour tous les existants.

In fine, cette décision est là aussi excellente pour l’économie réelle : Tous les agents économiques consommateurs de crédit variables vont voir leurs frais financier baisser.

Par contre les sociétés travaillant dans le secteur de la SICAV MONETAIRE vont avoir une fin d’année compliquée…
http://bourse.lefigaro.fr/fonds-trackers/actu-conseils/gel-de-certains-fonds-monetaires-en-euros-241512

Un petit mot d’ailleurs pour la gestionnaire de portefeuille invitée sur Baratin Financier Magistral RADIO il y a deux semaines (j’ai pas noté le nom de la donzelle) disant au micro qu’il fallait être investi à 100 % sur des supports action et obligataire car rester en monétaire engendrerait des pertes…

Sans préciser qu’il n’y avait pas QUE les SICAV MONETAIRES sur terre pour rémunérer la trésorerie… Sans déconner, faut vraiment être parti pris pour dire des trucs comme ça, et, coté journaliste, parfaitement incompétent pour ne pas les révéler.

 

Bonne vacances !

Le Banquier

Les liens internet vers :

- Tous mes textes sur
Objectif Eco

- Suis-moi sur Twitter

- Regarde les vidéos qui peuvent t’intéresser sur YouTube

- Ecoute la musique de mes textes sur Deezer

- Partage la musique que tu adores sur Deezer

- Papi de la finance : rejoins-moi sur Linkedin


Poster un commentaire