Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
William Finck

William Finck

Je m'intéresse à l'économie, la finance, la santé et... les impôts !

J'ai vécu 6 mois en Colombie, expérience que j'ai relaté sur un site : www.capcolombie.com

William-Finck

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Mort lente du cash ! A qui profite le crime ? Tout ce que vous devez savoir sur les secteurs gagnants, les perspectives à venir…

Audience de l'article : 1709 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Certains prédisent la fin de l’argent liquide tel que nous le connaissons bien avant la prochaine décennie. D’autres, crient au loup contre une théorie du complot, qui serait pilotée par différents cartels bancaires, afin de posséder la main mise complète sur le cash des épargnants.

Même si il y a du vrai dans l’évocation de telles hypothèses, il faut également tempérer ces propos. Au sein de nombreux pays émergents, l’économie souterraine et le liquide restent omniprésents. En Espagne où je réside actuellement le travail au noir représente une grande proportion du PIB national.

Maintenant, il est évident que les gouvernements tirent sur la corde et favorise une montée en puissance des transactions virtuelles. La disparition du billet de 500 euros est l’un des faits les plus criants : il traduit la volonté des Etats de s’inscrire dans une lutte farouche contre le cash.

Ce graphique nous montre parfaitement l’essor des moyens de paiement par carte bancaire à travers le monde entre 2011 et 2016 :

The-Rise-of-the-credit-card

Dans les économies développées, l’utilisation de la carte progresse fortement et se généralise. Toutefois, ce qui se démocratise aussi, ce sont les différentes plateformes, processeurs de paiement, et les multiples solutions de cartes prépayées rattachées.

pays développés cartes de crédit

Les e-wallet ont connu un regain d’intérêt. Les pays riches, les marchés matures sont particulièrement concernés. Mais là aussi, les choses commencent à bouger ! Preuve que Visa et MasterCard  ne détiennent plus leur monopole d’antan.

Le marché en plein boom est secoué par la concurrence, et notamment en raison de la croissance de l’e-commerce chinois.

2  portefeuilles électroniques bousculent ainsi l’ordre préétabli. C’est le cas d’Alipay, créé par la célèbre plateforme marchande Alibaba, et Tenpay.  Un peu moins connu que son grand frère, il boxe dans la catégorie d’outsider. C’est grâce au site Tencent que cette option de paiement a vu le jour.

Alipay traite en moyenne 153 millions de transactions par jour contre 16 millions pour Paypal, 180 millions pour MasterCard et 260 millions pour Visa. Autant dire que l’écart se réduit entre les divers réseaux de paiement !

Le secteur demeure donc très concurrentiel. Aujourd’hui, pour plusieurs raisons, il est intéressant de bénéficier d’alternatives fiables. L’e-wallet constitue une diversification de choix face aux solutions classiques bancaires. 
On pourrait encore étayer le sujet avec le phénomène ascendant des monnaies virtuelles telles que le Bitcoin, mais ceci mériterait un édito à part entière.

Gardez en tête que les acteurs chinois renverse le marché des portefeuilles électroniques, et ce n’est qu’un début !

William Finck
Poster un commentaire

2 Commentaires