Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Une nouvelle révolution économique démarre et elle sera terriblement déflationniste

Audience de l'article : 4933 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 9 réactions
Votez pour cet article
(6 Votes) - Note : 4.83
Partagez cet article avec vos connaissances
Les imprimantes 3D entrent en phase de développement grand public. Outils phares dans la recherche et développement depuis des années dans l'industrie, elles se démocratisent et vont exploser des pans entiers de nos économies modernes développées.

La pression sur les prix va être énorme. Ce sont encore nos fonctionnaires bidons à l'INSEE qui vont devoir tordre les chiffres de l'inflation pour les maintenir entre 0 et +2% par an. Le panier de la ménagère va être sérieusement déformé...

En effet, de nombreux produits grand publics vont être concernés.

Actuellement, les fabricants d'imprimantes 3D s'affrontent à la recherche des meilleures technologies bois, résines, tissus et des meilleurs coûts de fabrication, prix de vente de l'outil et des recharges matières premières. Vu que la compétition est mondiale, aucun doute qu'on va finir par arriver à des devices de 300 à 500 euros et des recharges à des prix accessibles.

A partir de là, internet va connecter tous les créateurs de la terre entière au niveau de la modélisation des nouveaux produits. Tous les fichiers seront crackés et gratuits.

Et des pans entiers d'objets seront désormais fabriqués à domicile en fonction de nos besoins et de nos goûts. Bien sûr, tous les ustensiles qui exigent des normes de sécurité, de résistance à l'air, à l'eau, à la chaleur... ou des compétences électroniques seront en partie sauvés du raz de marée. Mais pour le reste, tous les objets de la vie de tous les jours seront concernés. 

Pourquoi est ce ultra déflationniste ?

Parce que dans le prix de vente actuel de ces objets, la part de la communication, distribution, logistique, emballage, création est énorme, souvent autour de 50 à 95% ! Demain, il ne restera que les coûts de fabrication + matières premières. Si les technologies sont au point, on pourra fabriquer chez soi aux mêmes coûts pratiquement que les usines d'aujourd'hui.

Cela signifie que la valeur des objets de la maison va être divisée littéralement. Ce qu'on achète 20 euros, ne nous coûtera potentiellement que 2 à 5 euros demain... en plus, les taxes, type TVA, vont sauter en proportion...

Tous les revendeurs, fabricants, créateurs vont boire la tasse. C'est comme le livre et les journaux kiosques par rapport aux tablettes numériques. Tous ces secteurs sont amenés à disparaître assez rapidement désormais. On ne doit jamais oublier que les grandes entreprises des années 60 ont massivement disparu. La satisfaction des besoins des consommateurs est un énorme challenge en mutation permanente qui brise les organisations humaines les plus puissantes. Survivre et s'adapter ou mourrir. La plupart des entrepreneurs meurt par aveuglement...

Je ne sais pas dans quoi le surcroît de pouvoir d'achat récupéré partira s'investir (peut être dans les impôts que les Etats prélèvent de plus en plus forts ?), en tous les cas, 2014 va marquer un nouveau tournant violent après l'internet et les smartphones.

J'y ai bien réfléchi. Je ne vois pas où la valeur ajoutée économique d'aujourd'hui va pouvoir s'exprimer. C'est simple. Tout va être emporté et disparaître. Des millions de personnes qui ont des jobs liés au système actuel des produits grand publics, ne serviront plus à rien demain quand chacun aura chez lui son imprimante 3D avec des milliers de programmes gratuits pour fabriquer ses envies du moment. Les seuls qui rafleront la mise, ce seront les fabriquants de matières premières de ces imprimantes, le fameux consommable qui est actuellement acheté par l'industrie en ce moment et transformé.

Si et j'espère que ce sera le cas, des fabriquants de matières premières parviennent à sortir des consommables génériques à bas prix, sans marge reposant sur du pipo, alors nous aurons une révolution industrielle majeure qui défiera les règles des oligarchies, dans le plus pur esprit d'internet du tout gratuit et du bien être de la collectivité. A moins que les forces capitalistes s'entendent en imposant le modèle classique des machines à café ou imprimantes à encre où le consommable fait la marge tandis que le device est vendu à prix coutant moyennant une utilisation exclusive d'un consommable. Allez, soyons optimistes pour une fois et espérons qu'un pirate à la Xaxier Niel de Free fera surface et explosera ce type d'acteurs au profit des consommateurs.

Pour ne rien vous cacher, j'ai hâte d'assister à ce spectacle de la décennie qui vient ! Il n'y a pas d'argent à faire, mis à part la phase de mise sur orbite de ce mouvement, mais cet énorme redistribution des cartes va être passionnante à observer. Mon plus gros fantasme perso, cela reste la construction de maison avec ce système de robot 3D. J'ai vu un film qui me fait saliver... Des maisons livrées en 24h avec zéro main d'oeuvre pour le gros oeuvre...

Charles Dereeper
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

9 commentaires

  • Lien vers le commentaire Pierre Lhoste vendredi, 31 janvier 2014 19:24 Posté par 8ball

    Sur l'aspect déflationiste, je ne sais pas, car tout est question de référentiel sur ces concepts et je n'ai aucune compétence pour dire quoi que ce soit. Par contre :


    Ce speech de Gabe Newell (https://www.youtube.com/watch?v=t8QEOBgLBQU&feature=youtu.be&t=12m38s) sur les défis d'ingeneering et de création de valeur dans une entreprise comme Valve, qui déboute coup sur coup les géants de l'industrie du jeu, va dans le sens de ce que vous exposez sur le cas de l'impression 3D. La façon de penser et surtout de mettre en oeuvre l'entreprise hightech, qu'apporte ce monsieur est rafraichissante.


    Il fait un apparte sur l'industrie de l'impression 3D vers la fin, vers 1h01, et sur les parallèles très forts entre ce qu'ils "vendent" eux et ce que peut *vendre* l'industrie de l'impression 3D : imprimantes peut être, de l' "encre" certainement, mais il y a plus (et bien plus excitant) encore ...


    Au plaisir.

  • Lien vers le commentaire Yves vendredi, 27 décembre 2013 10:26 Posté par yves

    Je ne crois pas que l'arrivée d'une nouvelle technologie soit déflationiste, au contraire elle crée de nouveaux besoins et l'oligarchie mettra aussi assez vite la main sur certains "flux" de matières premières ... à plus long terme par contre, ça change les choses profondément et c'est assez déflationiste, encourageant les réparations plutot que la vente de produit de m.... en magasin.

  • Lien vers le commentaire karlusson mardi, 19 novembre 2013 13:34 Posté par karlusson

    non, juste un marché parallèle pour gadgets polluants ; et la tablette n'a pas réduit à néant les imprimantes classiques en 2D. Même le livre reste en forme, car lire sur un écran est d'un inconfort ne permettant pas d'envisager la fin de l'édition Gutenberg. Donc un nouveau marché, certes, mais on continuera à faire son marché en marchant dans les dédales de la distribution hors ou en ligne.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper lundi, 18 novembre 2013 07:00 Posté par Charles DEREEPER

    @ sven

    les gens qui travaillent dans la bouffe, sont déjà dans la bouffe. La question est de savoir ce que vont devenir les gens qui sont liés de près ou de loin à tous les produits fabricables par imprimante 3D. Ceux là seront sur le carreau, car l'imprimante 3D va tuer toute la valeur ajoutée dans ce secteur.

    Peu nombreux  les produits ? J'ai fait le tour de mon appart à bangkok avant d'écrire mon article. La vérité, c'est que le nombre de produits concernés est très grand... et qu'en plus, ces imprimantes progressent chaque semaine dans leurs possibilités.

  • Lien vers le commentaire Le Banquier samedi, 16 novembre 2013 23:49 Posté par Le Banquier

    Bonjour,

    Je pense aussi que cette technologie va changer pas mal de chose lorsqu'elle sera déployée avec efficacité. Deflation sectorielle ou mutation sectorielle  d'abord ?

    je pense, j'espére, que l'on va finir tous dans l'industrie.... sisi à travailler 5 heures par semaines pour ... contrôler les robots qui bosseront pour nous...  :)

    Vivement !

  • Lien vers le commentaire lebobclefeu samedi, 16 novembre 2013 09:47 Posté par lebobclefeu

    quand je regarde autour de moi,  je ne vois que très peu d'objets non électroniques qu'une imprimante 3D pourra faire aussi bien pour moins cher. Principalement parce que les matériaux sont très, très variés.


    je pense que c'est une révolution, mais plutôt dans le DIY. Ca permet de réparer bcp plus facilement, en refaisant les pièces à l'identique. C'est déflationniste aussi... c'est même décroissant.


    une killer app qui me fait rêver: se refaire un jeton de caddie, perdu, avant d'aller à l'hypermarché.


    à dans 10 ans !

  • Lien vers le commentaire sven vendredi, 15 novembre 2013 11:03 Posté par sven

    Bonjour Charles,


    Totalement ok avec ça, una revolucion, d'ailleurs surveiller du coin de l'oeil les sociétés qui y bossent, bien que le parcours soit chaotique...


    Wow, une maison en 3D, on peut avoir le lien du film ?? :=))


     


    Sur la question de la valeur ajoutée monnayable, il reste des secteurs non duplicables :


    - l'agriculture !! la bouffe donc !! back to the roots qui redeviennent ultra trendy, mais avant tout pour des raisons d'évidence primale dirais-je, avant toute spéculation qui on l'a vu n'est guère évitable... Tu l'as déjà compris et mis en pratique, faire sa bouffe à bonne ou grande échelle est un viatique pour demain


    potagers sexys versus trades uglys  :=))


    - effectivement les matières premières pour ces imprimantes seront certainement accaparées par l'oligarchie, faut pas rêver...


    - parmi les MP, les forêts, même si on recycle, il y en aura toujours besoin...


     


    )- enfin, les choses... RARES, ie non consomptibles ni reproductibles, ni COPIABLES.


    Je songe à certains types réduits d'antiquités ou oeuvres d'art.


     


    Sinon, j'avais déjà perçu le point ultra excitant de ce développement, au delà de l'imagination...........