Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Un update sur l'économie japonaise qui préfigure notre futur européen - le pipo se confirme de mois en mois

Audience de l'article : 4013 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Le Japon est en déflation de type démographique. Voir mon article ici : http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/demographie/comment-deglinguer-un-pays-le-japon.html

On ne combat pas la démographie. Même quand on est un connard de politicien ou un bureaucrate verreux prétentieux. Personne ne peut lutter contre les cycles démographiques et la croissance ou réduction du nombre d'actifs (20 - 65 ans) en circulation dans une économie.

Le Japon a mis sur orbite un nouvel abruti qui a défoncé la monnaie nationale et la structure de la dette du pays pour brasser du vent. Les premiers mois, le Japon est sorti de la déflation et la croissance médiocre est revenue. Tout le monde a hurlé la victoire...

Les choses économiques exigent un jugement sur une période bien plus longue que quelques mois. La vérité des chiffres commence à sortir. L'abruti de politicien, loin d'être un génie, a juste éclaté durablement son pays. Relire mon précédent article. J'emploie des mots volontairement assez forts, car de nos jours, les politiciens en sont rendus à dépenser comme des tarés de l'argent public emprunté, puis comme ils ne peuvent pas payer leurs dettes, les banques centrales interviennent derrière pour grosso modo, annuler les dettes. Ce n'est pas une manière saine de gérer les pays. C'est de la triche qui se terminera inévitablement comme à chaque fois dans l'histoire, par un effondrement final.

Je fais un update ciblé sur l'impact d'une dévaluation sur une ancienne économie ultra compétitive sur le plan mondial, très tournée exportation. On lit souvent que l'euro tue la France à petit feu, parce qu'il est trop élevé. Toute la loose française incapable de conquérir les marchés mondiaux aime bien cette théorie si pratique... la vérité, c'est que la devise faible ou forte ne peut pas remplacer des produits ou des services que la terre entière veut acheter... Même le puissant Japon, bien plus puissant que ne le sont nos pauvres fonctionnaires et compatriotes français communistes dans l'âme, est en train d'échouer.

Malgré une énorme dévaluation contre euro de plus 40%, les exportations n'ont pas rebondi tandis que les importations ont explosé.

japanbalance

Et le Japon n'a absolument pas gagné en compétitivité mondiale comme le montre sa part dans les exportations mondiales.

japanmarketshare

La question de la devise et de sa valorisation est capitale parce que la question de l'énergie est capitale. Le coût de l'énergie joue de plus en plus les troubles fêtes dans les équilibres économiques mondiaux.

En France, 85% du déficit commercial s'explique par la facture énergétique.

Ce qui ramène mon article sur le mystère du silence des dirigeants politiques concernant le pétrole : http://www.objectifeco.com/bourse/matieres-premieres/energies/le-pic-petrolier-on-ne-sait-pas-s-il-existe-mais-ces-chiffres-la-ne-trompent-pas-sur-l-enormite-du-souci.html

S'il y a bien une question à résoudre de nos jours, c'est celle de l'énergie. En terme de Pareto, c'est même le seul sujet politique et économique sur lequel il faudrait se battre, tous les autres étant secondaires. Et c'est justement ce sujet phare qui est passé sous silence, un tabou nucléaire régnant particulièrement fort en France.

Charles Dereeper
Poster un commentaire

2 commentaires