Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

Deutsche Bank et Crédit Suisse s'enfoncent : la crise européenne met les banques à rude épreuve

Audience de l'article : 2616 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
C’est une dépêche Reuters qui nous l’apprend, le Crédit Suisse et la Deutsche Bank seront supprimés du Stoxx Europe 50 à partir de lundi prochain. Cet indice rassemble les 50 principales capitalisations de 18 pays européens (Suisse et Royaume-Uni inclus).

La firme technologique néerlandaise ASML Holding et le groupe français de construction Vinci seront les dignes successeurs de ces 2 colosses aux pieds d’argile.

L’expulsion du Crédit Suisse et de la Deutsche Bank n’est pas due au simple hasard. Elle fait suite à un effondrement spectaculaire de leur valorisation. La chute est supérieure à 45% depuis le début de l’année.

Ces banques sont passées par des restructurations douloureuses. Elles ont réduit une part importante de leurs nombreux services.

 Sous la houlette de John Cryan, la Deustche Bank a mis en place un plan de réduction des coûts en octobre 2015. Néanmoins, cette politique d’assainissement a mobilisé pas mal de ressources et de capitaux propres.

La lutte contre les amendes, les litiges, et les créances douteuses s’est payée cash au niveau des bénéfices trimestriels. Le premier trimestre de 2016 avait enregistré 800 millions € de bénéfices. Au T2 2016, on n’est plus qu’à 20 millions €, soit 40 fois moins !

Quant au Crédit Cuisse, il connait une situation à peu près similaire, même si elle est moins préoccupante  que celle de la Deutsche Bank.  Les opérations visant les réductions de coûts ont également eu un impact négatif sur l’activité clientèle qui a plongé.

Ci-dessous vous pourrez constater l’étendue des dégâts sur les cours boursier de ces 2 banques phares européennes.

db

cs


La crise bancaire qui frappe l’ensemble de la zone euro est loin d’être réglée. Cet incident est un nouveau signal d’alerte à prendre en considération.

William Finck

Poster un commentaire