Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

« veni vidi (Mosco)vici! »

Audience de l'article : 1791 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
moscovici



Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Veni vidi (Mosco)vici, enfin Mosco c’est sûr mais pour le vici, ce n’est pas vraiment gagné…

Notre grand mamamouchi du porte-monnaie gouvernemental a déclaré sur France 2 que l’euro « était fort, peut-être d'ailleurs trop fort à certains égards »… il faut dire que l’euro atteint 1,32 dollar… et qu’il est encore loin, très loin de ses plus hauts historiques de 1,60.

Mais je crois que l’on peut rassurer et notre sinistre et nos exportateurs. L’euro fort ne devrait pas durer encore très longtemps. On commence d’ailleurs à dire, au moment où j’écris ces lignes, que l’Europe et l’euro restent fragiles.

Une mauvaise statistique sur le chômage espagnol à suffit à mettre le feu sur des marchés boursiers gonflés à l’hélium or l’hélium est inflammable comme nous l’avait montré l’accident du dirigeable Zeppelin…

A Paris, le CAC 40 a cédé plus de 3% dans la journée en raison justement des inquiétudes sur l’Espagne et accessoirement l'Italie avec le retour du Berlusconi...

Le FMI qui rit pendant que l’Espagne pleure

J’adore ce genre d’information et de télescopages qui je trouve ont une saveur particulière. Ceux qui ont le courage liront la dépêche complète mais en gros pour le FMI ce qui se passe en Espagne c’est génial. Un véritable festival de crétineries, un vrai régal de contrarien…

Nous avons droit à « des progrès majeurs ont été réalisés dans le secteur financier », « l'assainissement des banques est parvenu à un stade avancé », ou encore « Le programme est sur les rails »,

Le FMI est donc en train de s’extasier sur le fait que le secteur bancaire espagnol qui détient pas moins de 600 milliards de créances douteuses (c’est l’appellation d’origine contrôlée des créances pourries, c’est-à-dire sans valeur) se restructure. Oui mes amis, des banques en mauvaise santé rachètent ou fusionnent avec des banques carrément en faillite et c’est une bonne nouvelle puisque nos experts du FMI ne se sont pas encore rendu compte que lorsque l’on additionne une entreprise qui a 50 milliards de dettes avec une autre qui n’en a que 30… cela ne fait pas une moyenne de 40… mais un total de dette de 80 qui ne change rien au montant global du problème.

Alors vous savez, tout ça c’est « une réussite majeure qui devrait renforcer la confiance dans le système et améliorer sa capacité à soutenir l'économie réelle » et blablabla et blablabla… économie réelle qui à force d’être soutenue s’effondre de jour en jour. Avec plus de 25% de chômeurs et 180 000 inscriptions supplémentaires, l’Espagne s’enfonce (vous pourrez lire à ce sujet l’article du Monde).

Bref, nous tenons-là un excellent moyen de faire baisser un peu la force de l’euro….et quelqu’un devrait le dire au Mosco(Vici)

L’Euro en faillite est trop fort !

Oui on en entend des bêtises ces derniers temps. Remarquez je ne vais pas m’en plaindre, c’est mon fonds de commerce quotidien.

Il y a encore quelques mois, tout le monde sur les marchés (les zinvestisseurs) avait peur que l’euro explose. Résultat ils préféraient avoir des dollars que de l’euro… on les comprend. Finalement le dollar ne vaut plus rien ces dernières semaines… alors que cela fait belle lurette qu’il ne vaut plus rien, mais c’est un autre débat. Du coup ils achètent de l’euro vu que Draghi le Mario(le) de la BCE a dit qu’il « ferait tout ce qui est nécessaire et que ce sera suffisant »… Fin de l’histoire, hausse de l’euro.

Sauf que Draghi n’a jamais rien fait depuis qu’il a dit que ce qu’il ferait serait suffisant et que… vous connaissez l’histoire. Donc comme il n'a rien fait les marchés vont pouvoir s’en rendre compte. Pas encore, il va falloir attendre que le problème espagnol reprenne de l’ampleur (ce qui ne saurait tarder), que le problème Chypriote fasse la « une » ou la « deux » des journaux, et que la croissance française soit tellement négativement forte que cela inquiète tout le monde.

Justement un euro trop fort casse le peu d’exportation que nous faisons… c’est donc une excellente nouvelle pour notre croissance négative qui devrait progresser d’autant.

Alors reprenons.

Au royaume des aveugles les borgnes sont rois…

Ces vieux dictons populaires sont choquants. C’est vrai ça, il n’y a rien de politiquement correct la dedans. Nous devrions dire qu’en République des malvoyants, les malvoyants d’un œil sont les présidents. Ce n’est pas aussi clair mais vous avez compris la logique…

Donc d’un côté nous avons l’euro, une monnaie fourre-tout complètement moisie dont la totalité des participants au « GIE » monétaire sont surendettés et une grande partie carrément en faillite est qui est considérée comme une monnaie forte… et franchement j’en rigole encore tellement fort que j’en ai les larmes qui coulent…

De l’autre côté nous avons le dollar, une monnaie dite faible, sans grand dynamisme émise en quantité monumentale par les Etats-Unis qui sont assis sur le plus énorme tas de dettes de tous les temps… et ce tas grossi de jour en jour, mais ce n’est pas un regroupement de 17 pays hétérogènes aux intérêts divergents et à peu près d’accord sur rien ou presque.

La Grèce "a atteint ses objectifs budgétaires pour 2012"

Tient allez, à propos de l’euro fort une petite dernière pour la route.

Cocorico, enfin je ne sais pas comment on dit cocorico en grec, mais l’idée est dans le titre. Youpi la Grèce atteint enfin, (sous-entendu pour une fois en cinq ans, ce n’est pas trop tôt) un objectif de déficit.

Bon, faut rassurer tout de suite Pierrot (Mosco), ce n’est « qu’une première estimation » et les estimations grecques c’est un peu comme les statistiques argentines…

Donc oyez, oyez bonnes gens, le déficit grec n’est que de 6,6% du PIB et de de 12,8 milliards d’euros en montant, alors que l’année dernière c’était 19,6 milliards d’euros pour 9,4%... Encore mieux, il y a même un excédent primaire de 430 millions d’euros avant paiement des intérêts de la dette… Houlalalala, l’euro va devenir trop fort avec tout ça hein ?…

Ha oui j’oubliais, en petit, au fonds, en bas, tout à la fin de la dépêche, l’AFP qui est géniale pour nous remonter le moral, indique, je cite, car cela vaut son pesant de cacahuètes : « mais l'Etat grec a par ailleurs inscrit des arriérés de paiement à ses fournisseurs qui s'élevaient fin décembre à 8,773 milliards d'euros ».

Ha, Haha, Hahahahaha, en dehors de ce que l’on n’a pas encore payé et que l’on doit par milliards, notre budget est à l’équilibre, celle-là en 5 ans de crise, personne n’avait encore osé nous la faire et encore moins nous la sortir…

Non, vraiment avec tout ça, je crois que pour notre sinistre de l’économie, on peut lui dire sans prendre trop de risques que SA bataille contre l’euro fort ce sera très vite veni, vidi, Moscovici….

 

Charles SANNAT
Editorialiste et rédacteur du Contrarien Matin
Directeur des Études Économiques Aucoffre.com
http://www.lecontrarien.com/

 
http://www.boursorama.com/actualites/la-grece-a-atteint-ses-objectifs-budgetaires-pour-2012-5530b39d6869a533a567c6a685acf480

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/01/24/le-chomage-espagnol-continue-de-grimper-au-dela-des-25_1821635_3234.html

http://www.boursier.com/actualites/economie/l-euro-est-peut-etre-trop-fort-aux-yeux-de-pierre-moscovici-18480.html

 

 
Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Math.ber jeudi, 07 février 2013 09:32 Posté par math_ber

    ouf m68k a remarqué cette erreur énorme!

    l'hélium est utilisé pour remplir les ballons de bauderuche de nos chers bambins et ce n'est pas un hasard! L'hélium est ININFLAMMABLE bien entendu. Le zeppelin est un type de machine volante(dirigeable) et celui que vous citez est connu sous le nom d'Hindenburg (version "évoluée" ...lol comme le titanic...)

    Voilà de nombreuses imprécisions à ne plus refaire svp!