Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Le combat d'escrocs - Grèce contre oligarchies européennes, BCE en tête - qui va gagner ?????

Audience de l'article : 3561 lectures
Nombre de commentaires : 7 réactions
Le peuple a parlé. C'est non.

Immédiatement, le premier ministre grec a repris le combat dans l'heure qui a suivi en quémandant une aide financière à l'Europe.

Nous assistons clairement à un combat sans pitié entre deux escrocs professionnels.

Sérieux, la première réaction normale d'un européen, c'est de dire : va te faire voir mon gars.

Tas voté non. Démerdes toi pour remonter ton système bancaire tout seul. Et si tu t'effondres, tant pis pour toi...

Voir les grecs dire qu'ils ne veulent pas d'austérité et donc qu'ils ne veulent pas payer les dettes, ne veulent pas bosser et veulent continuer à vivre aux frais du contribuable européen, cela a quelque chose d'indécent et provoque du rejet.

Il suffit de lire les commentaires sur le net pour voir à quel point les français sont excédés à juste titre.

Maintenant, la situation est plus complexe.

Il se trouve que l'euro, la BCE et les politiciens qui gouvernent la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne SONT AUSSI DES ESCROCS. L'euro détruit de nombreux pays et à ce stade, est devenu une aberration comme l'a prédit dès 1997 Georges Soros.

Le peuple est escroqué littéralement.

En outre, on sait aussi de manière certaine que si la communauté internationale exigeait le remboursement des dettes françaises, italiennes, espagnoles, immédiatement, les peuples descendraient dans la rue et se battraient pour ne pas payer. Exactement comme le font les grecs. Faut arrêter de se la jouer moral... Personne ne veut payer. Et on se demande bien qui achète encore ces emprunts d'Etat mise à part les propres contribuables des différents pays, sans qu'ils le sachent clairement à travers des produits financiers sponsorisés fiscalement...

On est arrivé à un stade où c'est l'impasse définitive la plus totale en Europe.

Il n'y a pas de solutions.

Je dois avouer que je suis très curieux de la suite des évènements. J'étais persuadé que le OUI passerait. J'ai eu tort.

Ce que j'ai pu voir depuis 20 ans, c'est que toutes les révolutions populaires se sont terminées de la même manière : un reprise douce du contrôle par les oligarchies au bout de 5 à 8 ans. On l'a vu encore récemment en Tunisie ou en Russie.

Mes questions sont les suivantes :

1 - la BCE va t elle se coucher devant la Grèce qui joue sa partie avec un certain brio quand il s'agit d'extorquer et niquer les créanciers.

2 - Va t on lâcher la Grèce ?

3 - Les USA vont ils accepter que la Grèce aille se financer à Moscou ?

Bref, qui va gagner le bras de fer ?

A ce stade, je n'ai plus aucun prognostic.

Comment les oligarchies vont reprendre le contrôle de la situation même en Grèce ?

L'Allemagne, qui ne joue pas clair en Europe en s'appuyant sur un euro faible donc sur des idiots économiques, pour conquérir le monde en exportant (il ne faut pas oublier que les exportations allemandes HORS ZONE EURO représente désormais plus de 60% de leurs performances) va t elle composer ou imposer et détruire ?

C'est impossible de prendre un parti pris la dedans.

En tous les cas, respectons le combat forcené et acharné des grecs, car désormais, il faut bien avouer que c'est un ennemi respectable qui se bat avec conviction et ruse.

Charles Dereeper

crisedusiecle
Poster un commentaire

7 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Harry Haller mardi, 07 juillet 2015 14:18 Posté par harry

    @zetiti autant de raisons ajoutées qui font que je ne vois pas comment ça ne peut pas très très mal se terminer.


    Vu qu'il faudrait défaire et refaire correctement l'Europe des Nation (AMHA), faire preuve d'intelligence, et surtout virer des types qui vivent en caste non élue indéboulonnable qui a tout à perdre au moindre changement, là je m'attends à tout le contraire, du genre "après moi et mon fauteuil, le déluge".


    Un scénar serait même, si les grecs sortent, que nos gentils services secrets US/UE déclenchent une guerre et aident au désastre économique pour faire un exemple qui au lieu de donner des idées, disuade. Ce qui peut aussi dégénérer s'ils s'alliaient aux russes, qui pourraient venir à leur secours d'ailleurs ?

  • Lien vers le commentaire titi mardi, 07 juillet 2015 09:31 Posté par zetiti

    Moi ce qui m'étonne, c'est cette manipulation de masse qui s'opère en ce moment sous nos yeux. Dès le référendum fini : on sort du placards, les dettes moisies de l'allemagne du XXème siècle + une "dette" issue des externalités négatives des usines chimiques allemandes (sur le mode : les allemands ont une industrie forte mais ils nous bousillent la santé donc c'est pas bien).
    Une intense propagande quoi ! Si on va par là, parlons aussi de tous les autres pays n'ayant jamais remboursé leurs dettes en europe...
    @Harry : l'europe n'a rien à voir avec les USA d'aujourd'hui, c'est vrai, mais il ne faut pas oublier que la construction fédérale américaine s'est faite dans la douleur (voir la guerre de sécession par exemple), sur presque 150 ans et a agrégé des états qui n'ont pas grand chose à voir les uns avec les autres parfois économiquement parlant (bon par contre, ils partageaient tous une même langue).
    Je suis comme charles, j'attends de voir ce qui va se passer, je n'ai pas la moindre idée de la piste qui va prévaloir pour finir, cela dit, le départ de Varoufakis, qui me semble être sur la ligne la plus dure, milite plutôt pour une sortie "douce" à base de  rééchelonnement, d'extension du plan d'aide et probablement de plan d'austérité.

  • Lien vers le commentaire Noudila mardi, 07 juillet 2015 07:10 Posté par Noudila

    Comme tu dois savoir, Varouflakis a démissionné. Le seul hétérodoxe qui était haï par les orthodoxespour cette raison (attention, je ne parle pas religion), et le seul ayant un QI supérieur à la moyenne, un des notres en quelque sorte.
    Reste que les singes...
    Rien de bon ne va en sortir, à mon avis.
    Je pense que c'est Varouflakis qui est à l'origine du referendum. Il était le seul à comprendre que l'Euro n'est pas une monnaie comme une autre et qu'il fallait sortir de ce merdier en transformant la dette en monnaie de singe. Tsirpas l'aurait lâché que cela ne m'étonnerait pas. La façon dont il est parti et vu ce qu'il prépare m'incite à penser dans ce sens. J'espère qu'il ne lui arrivera pas "d'accident" de moto avant qu'il ne publie ses petites confidences (il a tout enregistré).
    Le scénario le plus probable est un n-ième plan d'austérité pour tondre l'oeuf, tout en préparant lentement une sortie qui n'aura pas lieu avant 2017. Une renégociation de dette qui restera dans le domaine du symbolique pour que tout le monde sauve la face.
    Quelque chose me chiffone. i dans tous les cas de figure, quitte à tuer la quasi-totalité de sa population, un état doit payer quand même, où est le risque ? Qu'est-ce qui justifie les taux d'intérêts ? vaste question qui peut amuser les singes.


  • Lien vers le commentaire Harry Haller mardi, 07 juillet 2015 06:01 Posté par harry

    La dette grecque n'est pas remboursable.


    Les Allemands ne veulent pas "être responsables" de la sortie de la Grèce et lui demande de sortir.


    L'UE est un club de pays en compétition les uns avec les autres qui tirent la couverture de leur côté, rien d'autre, aucun parallèle avec des USA, il n'y a pas 1 peuple européen mais des peuples, des cultures, des intérêts particuliers (sans compter les intérêts des corporations).


    Bruxelles est un spot de pantouflage inter-européen de nos Alphas (ou ODS selon C. Gave).


    Personne ne veut rien lâcher, c'est déjà une forme de guerre.

  • Lien vers le commentaire hftrade lundi, 06 juillet 2015 21:48 Posté par hftrade

    a mon avis les grecs vont baiser les creanciers (francais 50 milliards, allemagne 90) dans tous les cas

    car soi l'UE accepte leurs conditions de restructuration/defaut partiel (et ils restent en zone euro), soit il font defaut total et retournent au drachme

    si vous regardez bien les 2 sont a peu pres equivalent en gain/perte pour les grecs

    la deuxieme solution impliqueune ponctiondes comptes. de toute facon dans la situation actuelle et un systeme bancaire grec mort, une ponction des comptes et nationalisation est presque necessaire

    la grece degage un excedent des finances publiques hors service de la dette donc si dette effacée, pas de probleme de fonctionnement de l'etat.

    par ailleurs les plus intrisigeants sont quand meme les allemands (dont on  a effacé la dette apres guerre)

  • Lien vers le commentaire francois lundi, 06 juillet 2015 21:39 Posté par frcclair

    Je souhaite rappeler ici que, il y a seulement quelques mois, les créanciers de la grèces etaient des banques privées, et que , pour ne pas les coulers, les états sont devenus les créanciers, tandis que les banquiers ont encaissés des taux d'interêts calculés sur une grèce a peine solvable et qu'il en ensuite refilé le bébé aux contribuables. Dans l'histoire le peuple grec n'y est pour rien. Le politique et les banquiers y sont pour beaucoup. Moi je dis, vive la démocratie...a la grècque!

  • Lien vers le commentaire karlusson lundi, 06 juillet 2015 17:12 Posté par karlusson

    Charles... et pendant ce temps, la dette US .... se gangrène d'obésité ; ne sentez-vous pas la putréfaction venir ?