Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Valérie Pécresse, c'est ma super copine, la déesse manipulatrice du budget !

Audience de l'article : 3523 lectures
Nombre de commentaires : 5 réactions

Elle ne recule décidément devant rien, notre chère ministre du budget.

 

Regardons les faits en face, puis la manière dont elle en parle. Je vous laisserais juge à la fin…

 

Les faits sont les suivants : la France dépense beaucoup plus qu’elle ne gagne. 5,7% de déficit budgétaire en 2011, 4,5% de déficit prévu pour 2012. Concrètement, cela donne que la charge d’intérêts que notre pays doit verser aux investisseurs qui ont acheté nos obligations (fonds de retraite, trésorerie de banques, entreprises, fonds collectant l’épargne des ménages de la planète entière, et surtout, le grand mystérieux argent sale de la drogue et du crime…) sera désormais le premier poste de dépenses.

 

Nous nous dirigeons vers plus de 87% de dettes étatiques comparées au PIB (attention, à ne pas confondre ces dettes contractées par l’Etat avec celles des ménages français et celles des entreprises françaises qui s’empilent les unes aux autres, cette combine étant exploitée par les communismes / socialistes de tous bords pour rassurer les foules et les convaincre qu’on peut continuer car on a des actifs en France pour payer…).

 

Depuis environ 35 ans, aucun budget d’Etat n’a été équilibré. Nous avons accumulé 1800 milliards d’euros de trou. Belle performance non ?

 

Depuis des décennies, les politiciens nous font des promesses de croissance et de déficit budgétaire en conséquence. Seulement, la croissance est très souvent inférieure aux prévisions et les déficits mécaniquement supérieurs. Ce n’est plus alors de leur faute à ces pauvres gentils politiciens bien intentionnés mais celle de la croissance économique qui ne veut décidément pas se mettre en place malgré tous leurs efforts.

 

Comme disait une personne de mon entourage, si les politiciens qui clament leur innocence et leur non responsabilité vis-à-vis des problèmes financiers des Etats liés à la croissance, ne sont pas responsables, alors qui l’est ? L’homme de la rue peut être ? On nous impose depuis des décennies des mensonges et des actions politiques stupides et nous serions maintenant que tout foire, les coupables ? Ou ce serait le vilain capitaliste privé.

 

Bref, la manipulation par le biais du concept de croissance est un classique. Elle continue d’ailleurs dans les prévisions avec du 1,75% en 2011 et 2012 en France. Baroin ouin ouin (lire le définitivement bel édito pour comprendre http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/charles-sannat-baroin-ouin-ouin-ouin ) a commenté de la façon suivante :

 

 

 

"Même si c'est difficile, ce n'est pas inatteignable"

 

 

 

Concernant les dépenses 2012, Valérie Pécresse a encore frappé fort avec un nouveau concept phare dont je vous laisse seul juge :

 

Hors pensions et charge de la dette, les dépenses de l'Etat devraient être contenues à 276,1 milliards d'euros, quasi stables par rapport à 2011.

 

Avec l'effort supplémentaire d'un milliard d'euros annoncé le 24 août, les "dépenses vont même baisser", a assuré Mme Pécresse. Le gouvernement Fillon, a-t-elle affirmé, sera ainsi le premier à "mettre fin à l'augmentation continue des dépenses de l'Etat depuis 1945", un "changement historique".

 

On s’ouvre une bouteille de « jaja » pour fêter ensemble, nous les français, ce moment historique de notre pays, hein ? Un trou supplémentaire de 90 milliards vient d’être transformé « en changement historique » par le biais de l'analyse alchimique comptable miraculeuse de notre chère Valérie Pécresse.

 

Tant qu’il y aura autant d’hommes pour y croire et continuer à contribuer à "ce système historique", la fête battra son plein…

 

 

 

Charles Dereeper

 

www.charlesdereeper.com

 

 

 

Lire mon précédent article sur ma copine Valérie Pécresse : http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/charles-dereeper-ne-vous-inquietez-pas-pour-le-triple-aaa-valerie-pecresse-promet-3-milliards-d

crisedusiecle
Poster un commentaire

5 Commentaires