Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

promospeciale

La France a passé le stade de non retour, avec 91% de dettes sur PIB

Audience de l'article : 3295 lectures
Nombre de commentaires : 11 réactions
Des économistes ont étudié plus de 4000 ans de données économiques. Leur conclusion ? Quand un pays passe la barre des 90% de dettes sur PIB, il ne s'en remet que difficilement, voire jamais, qu'il soit industrialisé ou en voie de développement.

dettefrance

Il y a deux stades pour la France.

Le premier vient d'être franchi. On passe la barre des 90%. Le deuxième, c'est le trop plein d'endettement, qui part en vrille. La Grèce par exemple. Mais aussi l'Italie ou l'Espagne. L'Italie est très avancée avec plus de 120% d'endettement. Il ne reste que peu de temps à ce pays. Ses efforts récents et ses promesses (bidons ?) d'un équilibre budgétaire en 2013, ne changeront pas la donne.

Quand il y a trop de dettes, la charge des intérêts tuent la croissance économique. L'appauvrissement relatif a donc démarré pour les Italiens.

La France a encore trois à quatre ans devant elle avant d'atteindre le seuil des 120 ou 130% qui aboutit généralement à un effondrement.

Au niveau européen, avec le MES, l'Italie et l'Espagne pourront trouver du financement. Que se passera-t-il quand l'Europe aura dégainé toutes ses cartouches financières pour sauver ces deux cancres et que de nouveaux pays craqueront à leur tour ? L'échec de l'Europe dans sa forme actuelle est programmé. Il a juste besoin de temps pour se réaliser.

Ce que je trouve d'étonnant, c'est que nous sommes des millions à connaître ces chiffres. Tous les décideurs politiques les connaissent aussi. Pourtant rien n'est entrepris, rien ne change. Chaque matin, tout le monde se lève et recommence les mêmes erreurs que la veille. Le mur final se rapproche lentement. Personne ne dit rien. Personne ne se rebelle. L'inertie collective est effarante. Chacun fait l'autruche en se disant que c'est impossible que cela arrive ou qu'on trouvera bien une solution. La Grèce se fait piller. Les Espagnols sont massivement au chômage. Mais en France, que nenni, rien de ces choses horribles n'arrivera... Et si cela arrivait quand même ?

Charles Dereeper
crisedusiecle
Poster un commentaire

11 commentaires

  • Lien vers le commentaire Jean-Claude Damant vendredi, 09 novembre 2012 21:07 Posté par IndySantista

    Charles !!!

    Le nuage radioactif franchit les frontières mais l'Espagne réagit avec sensualité.


    Ouverture d'écoles pour apprendre à être une prostituée performante.


    Emeute au Brésil pour 365 femmes grugées sur le trottoir dont 128 en Suisse... affaire d'états !! sur 195 millions... + 120 par là, hommes devenus esclaves. Pas mal directement au Brésil.

  • Lien vers le commentaire Jean-Claude Damant vendredi, 09 novembre 2012 20:59 Posté par IndySantista

    Pavdu 69

    Impossible de lâcher du lest.

    Une perte de 4% comme dit dans une lettre ici et les banques sont en bankrupt.

    Ils faut saigner les gorets à tout prix. Tous les prix et moyens sont bons puisque sans réaction des gouvernements ni des peuples.     

  • Lien vers le commentaire alex6 lundi, 01 octobre 2012 23:28 Posté par alex6

    C'est culturel et propre a l'homme. Comme la majorite des gens ont toujours vecu dans le confort et avec une petite inflation pepere qui leurs a permis d'acheter leur logement dans un contexte de protection sociale stable, ils imaginent que cela va durer eternellement. Le cout de l'action est juge trop eleve donc ils preferent ne rien faire.
    Ne pas oublier non plus que la generation des baby-boomers sont relativement a l'abri, ayant mis suffisamment de cote via des investissements immobiliers ou autres. Meme une bonne grosse crise ne les touchera que moyennement. C'est par contre la generation qu nait actuellement qui va derouiller mais ils s'en fichent, ils ne seront plus la... (esprit 68 Carpe diem typique)

  • Lien vers le commentaire Pareto samedi, 29 septembre 2012 16:22 Posté par pareto

    Pour Rémy Touzé, lire "This time is different" de Reinhart & Rogoff.
    http://www.amazon.fr/This-Time-Different-Centuries-ebook/dp/B004EYT932/ref=dp_kinw_strp_1



    C'est exactement la question que je m'étais posé quand les problèmes ont commencés. Tout le monde connait les chiffres, rien n'est fait.

    Quand je vois les réactions autour de moi quand je leur parle de l'état de la france, c'est un peu 'boah c'est pas si terrible que ça, jusque là ça va'.
    Il n'y a aucune action pour éviter le massacre, on attend tranquillement le mur.

    "How did you go bankrupt?" "Two ways, gradually and then suddenly." from The Sun Also Rises by Ernest Hemingway
     
    C'est quand on arrive au 2ème acte que tout le monde s'excite et se rend compte qu'il aurait fallu agir plut tôt.


  • Lien vers le commentaire zoulou2 samedi, 29 septembre 2012 10:02 Posté par zoulou2

    Rien de nouveau, Coluche a dit:

    J'aurai bien travaillé dans l'administration, mais toute la journée à rien foutre, c'est dur.
    Mais c'est à dire que vous savez, en France, l'administration c'est très fertile :
    On y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts.

  • Lien vers le commentaire Yves vendredi, 28 septembre 2012 19:27 Posté par yves

    Avec Super Mario de Francfort et Super Francois de Paris, on est tous sauvés ... allez, accelerons, continuons d'embaucher des dixaines / centaines de milliers de fonctionnaires ...

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper vendredi, 28 septembre 2012 17:34 Posté par Charles DEREEPER

    D'accord. Possible. Mais il n'y aura pas de croissance.... intérêts à payer ou non ! Donc appauvrissement généralisé, perte de compétitivité et régression par rapport à ceux qui avancent...

  • Lien vers le commentaire Sébastien vendredi, 28 septembre 2012 16:45 Posté par pavdu69.

    Quand le poids des intérêts sera insupportable, les banquiers lâcheront du lest pour faire perdurer leurs système moisi afin que les vaches à lait que sont les Etats continuent de les alimenter.