Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Étonnant non? Le déficit budgétaire chinois atteindra 3% du PIB en 2016

Audience de l'article : 1184 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Et oui, vous savez la Chine, ce pays aux excédents faramineux, à la balance commerciale plantureuse, que dis-je ce pays qui n’est autre que l’usine du monde capitaliste… et bien ce pays figurez-vous aura en 2016 un déficit budgétaire prévu de 3% du PIB ce qui n’est pas rien quand même!

C’est même une réelle accélération de l’endettement de la Chine, un endettement qui est la conséquence de politique de relance dans la mesure où vous savez… la croissance économique est tellement forte qu’il faut des plans de relance… en Chine aussi!

Préparez-vous mes amis, la crise revient avec son cortège de récession, de déflation, de faillite, de ruine et de chômage!

Charles SANNAT



BEIJING, 31 janvier (Xinhua) — La Chine poursuivra sa politique budgétaire proactive en 2016, et son déficit général du budget public augmentera, a indiqué la China International Capital Corp. (CICC) dans une note d’analyse.

Selon les analyses de la CICC, le déficit atteindra cette année 2.200 milliards de yuans (336 milliards de dollars), soit 3% du PIB du pays.

Un communiqué publié le mois dernier à l’issue d’une réunion nationale de travail budgétaire indique que la Chine augmentera son déficit budgétaire en 2016.

Afin de stimuler la croissance, la Chine a élevé le ratio du déficit par rapport au PIB à 2,3% en 2015, contre 2,1% en 2014.

Un chiffre de 3% est généralement considéré comme un seuil d’alerte, mais certains soutiennent une augmentation de ce taux, car elle permet au gouvernement de réduire les impôts et d’encourager la production.
Poster un commentaire