Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

L'euro et l'Europe vont éclater, le monde va s'écrouler... bof bof

Audience de l'article : 4438 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

L’euro est condamné… ce qui me frappe dans tout cet affolement, c’est l’inaptitude complète des foules à émettre un jugement nuancé. Le monde est blanc ou noir. Le gris au milieu ? Zappé. Pas important...

Les politiciens gouvernent à l’aide de la peur, qui est, soyons réaliste, le meilleur moyen de manipuler un être humain. Même l’avidité ne permet pas de faire bouger les masses aussi bien que la peur. Si Georges Bush et tous les autres appuient sur ce moteur à longueur d’années, c’est obligatoirement que des services ultra pointus d’étude du comportement humain ont décelé que c’est ce qui marche le mieux.

J’ai écrit sur www.objectifeco.com

que l’euro était condamné. Suis coupable de ne pas avoir développé mon opinion…

Le 10 mai 2010, l’Allemagne plie sous la pression de la France : les banques françaises sont engagées à hauteur de 79 milliards d’euros en Grèce. Si la Grèce fait faillite et elle est en train de le faire, les banques françaises « sautent » aussi. Du coup, la signature de la France explose et par ricochet, celle de l’Allemagne en pâtit. Les Allemands ont donc accepté que la Banque Centrale Européenne monétise la dette des Etats sur endettés à l’avenir. En clair : la planche à billet devient ce jour là légale…

Pour moi, l’euro condamné à long terme est le fait qu’en tant que devise, évaluée par rapport à d’autres devises ou matières premières, elle est voué à s’affaiblir puisque la BCE va injecter de l’argent sans contrepartie dans le système.

Je ne crois pas une seule seconde que tous les politiciens de l’Europe entière lâcheront l’euro ni l’Europe ou les banques qui vont être nationalisées en cas de trop gros soucis. Le symbole est trop fort. Il me paraît presque certain que les élites préfèreront appauvrir les peuples. Ils n’hésiteront pas une seule seconde à appuyer sur la gâchette. Les enjeux européens sont plus importants que la vie des gens les plus défavorisés. Je suis sûr qu’ils vont la jouer comme ça.

Conséquence, l’euro à l’intérieur de la zone euro va continuer à provoquer des réajustements de pouvoir d’achat au profit de l’Allemagne, compétiteur le plus fort. Je vous invite à lire mon article LES FRANÇAIS PERDRONT SOIT L’EURO, SOIT LEUR NIVEAU DE VIE sur www.objectifeco.com qui explique le mécanisme inévitable de la loi de Pareto qui s’applique aux individus, aux entreprises mais aussi aux Etats !

Les Etats les plus faibles, c'est-à-dire tous sauf l’Allemagne devront donc compenser l’euro par du déficit budgétaire, des impôts, une absence de croissance provoquant une pauvreté souterraine de plus en plus forte.

Est-ce grave ?

Non. Pas pour moi, même s’il va falloir attendre des années avant d’avoir le résultat de l’expérience.

Les spécialistes de l’or, monnaie de confiance, et de l’hyper inflation nous expliquent avec des hurlements que la monétisation de la dette est la porte ouverte sur le diable incontrôlable de l’inflation.

Oui mais, ce que ces spécialistes ne prennent que moyennement en compte, c’est le fait que le monde est ultra déflationniste. Nous sommes en phase d’intégration de 3 milliards au moins d’humains dans le monde industriel. La pression sur les coûts est énorme. En outre, le monde occidental capitalisé est en passe de connaître le plus gros reflux démographique de son histoire. L’Allemagne et le Japon en avance de 20 ans dans les cycles, sont là pour prouver que ces millions de baby boomers, vont perdre entre 30 et 40% de pouvoir d’achat et surtout leur appétence à la consommation. Il n’y a jamais eu d’inflation dans l’histoire avec des cycles démographiques négatifs sur le marché du travail. Enfin, crise financière oblige, nous sommes aux portes d’un gigantesque « deleveraging » des dettes.

Franchement, il est super dur d’imaginer que l’hyper inflation va gagner l’Europe parce que la BCE monétise les « erreurs de gestion » de politiciens qui rêvent d’une Europe unifiée, projet sacrément difficile à bâtir mais qui méritent quand même d’être tenté.

Même si on transfère 2.000 milliards d’euros de dettes d’Etat vers la BCE, ils ne feront pas le poids face à la puissance de feu de la déflation.

Au final, mon scénario favori est l’équilibre des forces. Inflation / déflation : nous n’aurons pas à choisir car nous avons de bonnes probabilités de connaître en pleine crise la stabilité tant espérée qu’il est impossible d’atteindre en période de croissance.

En outre, je l’ai déjà dit et je le répète : les humains sont instables dans leurs sentiments, émotions, besoins. Les sociétés, les marchés financiers et les entreprises sont le reflet de l’humain, donc également instables par nature.

Les gens qui promettent la stabilité moyennant l’application de leur solution, sont suspects à mes yeux. L’instabilité est la règle. Le seul moyen d’obtenir cette stabilité passe par l’équilibre des forces, comme l’arme atomique le démontre parfaitement dans le domaine des conflits armés.

Je trouve que nous sommes face pour la première fois depuis longtemps dans une configuration idéale d’équilibre des forces. Bien sûr, la stabilité inflation / déflation aura lieu dans le chaos généralisé. Il n’empêche que cette variable est primordiale dans la gestion de son argent et elle a de bonnes chances d’être autour de +2 / -2% par an.

 

Charles Dereeper

 

 

Charles Dereeper

Pour suivre mes opérations boursières en temps réel : VOTRE ARGENT : gagnez +10% par an

 

 

Poster un commentaire