Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Choisissez maintenant le camp des winners et tirez profit de la crise

Audience de l'article : 6318 lectures
Nombre de commentaires : 8 réactions

Les Français ont des sacrés travers dès lors qu’il s’agit de réfléchir sur des situations collectives. En effet, il est très usuel dans les conversations de prétendre que si une chose ne marche pas pour l’ensemble de la collectivité, alors elle est mauvaise. C’est d’une stupidité absolue, car dans la vie, jamais personne ne gagne en même temps. Si un autre système que le capitalisme existait, peut être, mais actuellement, le fondement du capitalisme est la bataille acharnée pour le contrôle de la valeur ajoutée. Il faut être "perché" pour espérer une solution globale valable pour tous.

 

J'ai vu récemment un reportage sur la prostitution assez intenable : j'ai compris la différence entre esclave sexuelle et prostitution. La cellule de police française finit par arrêter le proxénète. Dans la rafle, ils embarquent deux prostituées. La prostitution est légale en France. Il y a une scène où on voit les policiers les relâcher. On entend le journaliste demander à l'inspectrice quelle est son pronostic concernant leur avenir. Et là, elle donne une réponse d'une finesse que seule la confrontation avec la réalité du terrain et donc de la nature humaine, peut amener à faire :

 

"Le plus probable est que l'une des deux va finir par s'imposer proxénète à son tour et va demander à l'autre d'aller tapiner pour rapporter de l'argent !"

 

Je crois que cette réponse représente ce que nous sommes, nous humains... et respect à cette inspectrice d'une lucidité exemplaire et qui ose surtout dire la vérité !

 

Regardons notre avenir, il ne fait pas de doute que la macro économie va chuter. Les échanges vont se réduire. On nous présente cette situation comme la fin du monde. C’est absurde. Il faut se dissocier. 1200 milliards d’échanges sont contrôlés par l’Etat Français. Une récession globale de l’économie impactera surtout cette économie fictive socialiste. Pour les secteurs qui ne vivent pas des subventions redistributions, insérés dans l’économie mondiale, reposant sur la satisfaction de besoins réels, la chute sera moins sévère. Et je vous parie n’importe quoi que certains secteurs vont largement progresser au cours des années à venir, devenant les nouveaux proxénètes de la valeur ajoutée. Je ne nie pas que tout est interconnecté, mais tout le monde ne souffrira pas de la même intensité pendant la crise… Si vous vous mettez à réfléchir que la crise peut aussi être un vecteur unique d’opportunités comme il en arrive deux fois par siècle, alors vous verrez que des idées vont surgir chez vous pour tirer votre épingle du jeu… Quand on se met à chercher au bon endroit avec la bonne stratégie, même un résultat médiocre devient super en comparaison de ceux qui restent perdus au niveau zéro !

 

Votre intérêt en tant qu’individu, n’est pas l’intérêt de la nation, qui enfile tout le monde depuis 4 décennies en pipotant à l’aide de dettes et d’extorsions. Si vous êtes salariés ou entrepreneurs, c’est maintenant qu’il faut changer votre manière de penser et analyser la chaîne de valeur de votre secteur. Si à un endroit, l’Etat intervient et pervertit le jeu économique, fuyez. Choisissez un vrai secteur économique, une vraie niche d’activités dont il y a vraiment besoin, en dehors des grands axes à couillons. Prenons mon propre exemple : je mise sur le développement de…

 

La suite dans ma lettre de ce mois ci !

 

Charles Dereeper

 

www.charlesdereeper.com

 

www.europecostarica.com

Poster un commentaire

8 commentaires

  • Lien vers le commentaire jymesnil dimanche, 13 novembre 2011 18:54 Posté par jymesnil

    Bonjour, en effet c'est le moment de choisir sa route :-) les asiatiques lisent dans le mot crise "opportunité", ou quelque chose d'approchant :-) donc, il vaut mieux monter son business pour naviguer par gros temps et gageons que cette dépression va durer au moins 10 ans...(enfin, c'est qu'a déclaré Angela Merkel ?!). Le pire selon moi, c'est l'apathie des plus jeunes qui ne semblent pas comprendre les bouleversements actuels ?!

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER dimanche, 13 novembre 2011 18:12 Posté par Charles DEREEPER

    @loic29

    toute la vie sur terre se résume à bouffer ou etre bouffé. pour avoir voyagé pas mal, le pays dans le monde qui dénit le plus ce constat est la France. nous sommes des vrais humanistes.

    les gens adorent la nature en ce moment. je vis en pleine nature sauvage. elle est d'une violence inouie ! les gens regardent les formes et font abstraction du fonctionnement. en ce qui me concerne, j'ai besoin de la nature, mais l'aimer, franchement, je ne vois quel plaisir on peut prendre à aimer un systeme qui tue à chaque seconde pour permettre au vainqueur de continuer à vivre. végétaux, animaux, c'est une lutte à mort.

    il n'y a que les français qui ne sont pas concernés dans le combat symbolique économique... c'est pour cela qu'ils dégringolent sans s'en apercevoir. ils ont cramé tout l'héritate de siècles d'efforts !

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER dimanche, 13 novembre 2011 17:46 Posté par Charles DEREEPER

    La différence avec le PMU est énorme. Les chevaux ne peuvent pas influencer le résultat en réagissant émotionnellement. En trading, Keynes l'a sublimement exprimé, nous sommes en référence circulaire. Le jeu ne consiste pas à trouver le cheval vainqueur, mais à trouver le cheval qui va susciter le plus d'adhésion de la part des autres chevaux, ces autres chevaux ayant le pouvoir par leur prise de position d'influencer le choix final. Le trading est donc un jeu de psychologie pur assez délicieux. Le PMU est un jeu technique et hasardeux.

  • Lien vers le commentaire yves samedi, 12 novembre 2011 21:18 Posté par yves

    Charles, j'espere que le gang des saucisses se porte bien ;-). Rien à voir avec cet article mais un lien qui devrait te plaire http://edition.cnn.com/2011/11/11/world/asia/china-rich-emigration/index.html?hpt=hp_c2 ... la concurrence international pour attirer les riches s'intensifie. Canada, US, Singapour sont bien placés ... La France elle prefere les pauvres, surtout Hollande d'ailleurs http://jaimepaslesriches.typepad.fr/