Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Zoom sur la propagande à propos de l'attractivité économique de la France

Audience de l'article : 2256 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(32 Votes) - Note : 4.56
Partagez cet article avec vos connaissances

Les mensonges de la France s’empilent les uns aux autres pour faire du cache misère… Ca devient de plus en plus gros, de plus en plus lourd, de plus en plus visible… les responsables politiques nous donnent chaque jour des leçons de marketing en nous mettant bien en évidence, la stupidité massive des foules qui gobent avec ferveur des énormités. Comme toute logique communiste qui échoue invariablement économiquement, il est important de dégainer une grosse désinformation…

 

 

 

 

 

Etape 1 - Prenons cette magnifique dépêche AFP

 

 

 

Les investissements étrangers ont augmenté de 22% en 2010, une avancée brandie comme un "record" par le gouvernement, qui y voit une preuve que la France est plus que jamais "ouverte" à l'implantation d'entreprises étrangères créatrices d'emplois.

 

Selon les chiffres de l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII), chargée de promouvoir la France auprès des investisseurs étrangers, 782 projets ont été recensés l'an dernier, soit le nombre le plus élevé depuis 15 ans.

 

La hausse a été moins marquée en terme d'emplois puisque ces investissements vont permettre de créer ou préserver (dans le cas de rachats d'entreprises en difficultés) 31.815 emplois, soit une hausse de 6% par rapport à 2009, selon ce bilan qui ne recense pas les éventuelles suppressions d'emplois.

 

Cette évolution s'explique, selon l'AFII, par une nette hausse de projets recensés dans des activités à haute valeur ajoutée, souvent moins créatrices d'emplois.

 

2010 "est une année record pour le nombre de projets et d'emplois créés", s'est tout de même félicitée la ministre de l'Economie, Christine Lagarde.

 

 

 

 

 

 

 

 

Exemples de projets recensés l'an dernier: l'implantation d'un centre logistique en Rhône-Alpes par l'américain Amazon.com, permettant la création de 500 emplois, ou le développement par l'allemand Bertelsmann de son centre d'appel en Champagne-Ardenne, qui se traduira par la création de 100 emplois.

 

 

 

"L'AFII met en évidence les projets d'implantation, mais ne dit pas quels projets ont effectivement été réalisés", relativise Farid Toubal, chercheur associé au Centre d'études prospectives et d'informations internationales (Cepii).

 

Pour le gouvernement en tout cas, "la stratégie d'ouverture de la France porte ses fruits". "La France est un pays ouvert aux investissements, à tous ceux qui veulent créer de l'emploi", a martelé lundi Bruno Le Maire, ministre de l'Aménagement du territoire.

 

Dans un communiqué, Nicolas Sarkozy, qui a conclu un Conseil stratégique de l?attractivité en présence de 25 dirigeants de sociétés étrangères, a de son côté insisté sur les réformes destinées "à moderniser l'économie, renforcer la compétitivité et stimuler l'innovation ainsi qu'alléger les contraintes administratives".

 

Le chef de l'Etat a d'ores et déjà annoncé la mise en place, d'ici fin 2011, d'un service d'accueil fiscal unique pour les investisseurs non-résidents.

 

Si les investisseurs étrangers plaident toujours pour davantage de flexibilité en France, ils ont plébiscité les récentes réformes mises en place par le gouvernement, a assuré Christine Lagarde.

 

Ainsi selon la ministre, la réforme de la taxe professionnelle, le renforcement du crédit d'impôt recherche, les investissements du "grand emprunt" ou la perspective du Grand Paris sont autant de facteurs d'attractivité.

 

 

 

Je vais bien, tout va bien, youpi……

 

 

 

 

 

Etape 2 : prenons le graphique des investissements étrangers en France, qui comptabilise les flux financiers, donc la réalité, en sachant que la méthode de calcul laisse quelques zones d’ombre, notamment, sur le fait qu’un investisseur étranger qui achète de la dette souveraine française, fait augmenter le compteur alors que fondamentalement, un pays qui s’endette plus que de raison, ne va pas dans la bonne voie et ne peut pas être considéré comme un bon support (les entreprises, pays, ménages qui sont performants économiquement dégagent du cash flow et sont créditeurs plus que débiteurs…). En outre, la part des investissements étrangers dans l’immobilier n’est pas publiée clairement. Il se trouve que la France est un bon endroit pour investir dans l’immobilier, car il existe un droit de propriété pour les étrangers qui est digne de confiance. Sur 180 pays dans le monde, combien ne garantissent pas pleinement le respect de la propriété, quelques soient les soubresauts du pays sur un plan politique ?

 

 

 

En même temps, reconnaissons que de la dette souveraine ou un immobilier à vendre sont des supports d'investissement en tant que tels. Ma critique est donc sur dimensionnée...

 

 

 

Qu’y voit on sur le reporting Banque de France ? Que les entreprises françaises mettent bien plus d’argent à l’étranger que ne le font les investisseurs étrangers en France. Années après années ! En 2009, il a même été possible de constater pour la première fois des flux négatifs, donc un retrait total au lieu d’un investissement de la part des étrangers. Forcément, cela permet de publier des pourcentages en forte progression pour 2010, vu que 2009 était complètement pourrie !

 

 

 

Selon la Banque de France, voici la réalité de l’attractivité de notre économie pour les investisseurs : http://www.banque-france.fr/fr/publications/telechar/bulletin/etu181-7.pdf ce n'est pas glorieux. Est ce une surprise ? Que ce soit pour la production industrielle ou bientôt les services, qui peut se satisfaire de la France ? Les multinationales ont depuis de nombreuses années résolue le problème... Les politiciens qui parlent de compétitivité française baignent dans du gros mensonge, du bien lourd...

 

 

 

 

 

Bien sûr, la grande agence citée dans la dépêche AFP explique son rôle qui est de compléter l’approche imparfaite de la Banque de France : lire sa défense ici http://www.finances.gouv.fr/notes_bleues/nbb/nbb324/fhmm_3_les_outilsdemesure.pdf

 

 

 

On peut aussi interpréter cela comme un gros besoin de propagande : les chiffres économiques réels de la Banque de France sont tellement mauvais qu’ils nécessitent une nouvelle approche et de nouveaux concepts pour les analyser… (un peu comme l'économie sans récession en pleine bulle internet qui invitait les anciens à ranger leurs théories dépassées...) En outre, j'attire votre attention sur un fait indiscutable : le gouvernement appuie ses raisonnements sur les fameuses interprétations de l'agence. Les ministres font de l'animation autour et les portent dans les médias avec la puissance de feu qui caractérise leurs positions sociales, en passant sous silence les IDE (Investissements Directs Etrangers) pessimistes de la Banque de France. Pourquoi ? A part que tout est dans l'illusion et que le fond des problèmes est finalement secondaire...

 

 

 

Je vais bien, tout va bien, youpi…. Vive l’Etat providence…

 

 

 

Charles Dereeper

 

Pour suivre mes opérations boursières et patrimoniales en temps réel : ARGENT : gagnez +10% par an

 

J'ai écrit aussi un livre : Les 8 pièges qui empêchent de gagner gros en Bourse (14,16€)

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire