Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Conquérir la bourse

Macroéconomie : mon avis sur la situation aux USA et les conséquences pratiques pour nous

Audience de l'article : 2381 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

La situation économique aux USA reste pour l'instant caractéristique d'une fin de cycle haussier, mais sans signe de progression vers un risque de récession proche selon les indicateurs fondamentaux disponibles : 

 

- L'indicateur synthétique et multi-paramètres que j'ai conçu pour le grand accélérateur, avec la courbe des taux qui y entre pour une part importante ne donne pas de signal d'alarme immédiat : 

recession0518

 

Les ventes au détail restent également dans la moyenne de ce qui est observé depuis 2010, avec un rythme de 2,5% par an en données réelles : 

retailsales0518


Enfin les prévisions de croissance pour le second semestre 2018 de l'économie américaine indiquent un rythme de croissance qui serait élevé (plus de 4% par an en rythme annualisé). 

gdpnow0518

Cela est finalement assez logique, il faut toujours un temps de réaction de quelques trimestres pour que le système économique réponde à la hausse des taux en cours, et avant cela la croissance peut continuer un peu sur sa lancée précédente.

Sur le plan graphique maintenant, la situation dangereuse dans laquelle nous étions de fin février à avril, avec une cassure de hausse parabolique sur les indices US (hausse parabolique malgré tout de faible ampleur, donc moins significative qu'en temps normal) semble en partie infirmée maintenant, puisqu'on a eu droit à une simple consolidation en triangle, qui vient d'être cassée par le haut, comme on peut le voir sur ce graphique du Wilshire 5000 : 

wlsh0518

 

Tout risque de retournement à court terme n'est cependant pas écarté, même si le scénario d'une dernière vague de hausse de quelques mois, voire quelques trimestres, gagne en probabilité.

Les conséquences pour la gestion de nos portefeuilles de cette situation de fin de cycle haussier, avec un retournement pouvant intervenir dans le scénario le plus probable dans un délai de 6 à 18 mois (qui sera à préciser notamment en fonction du comportement des indicateurs fondamentaux que je suis) : 

1) Si vous avez un portefeuille de petite taille, vous êtes avantagés : Vous pouvez toujours intervenir sans contraintes sur des small caps peu liquides, puisque même sur ces valeurs, avec par exemple 10 lignes de 2 000 à 5 000€ il est possible de sortir rapidement en cas d'alerte, tout en profitant de la fin du cycle.

2) Si vous avez un portefeuille de taille plus importante (ce qui est mon cas par exemple), la situation est un peu plus compliquée : avec des lignes de 50 à 100 K€, il est plus difficile de sortir rapidement d'une valeur peu liquide en cas de retournement brutal type février 2018 (toujours possible dans ce contexte de fin de cycle). On pourra donc garder un volant de liquidités de 25-30% pour pouvoir se protéger à tout moment, ces liquidités pouvant être employées dans deux types de stratégies complémentaires : 

- Du trading de moyen terme à horizon 6 mois - un an sur des valeurs à fort momentum (j'en proposerai dans le prochain numéro de la lettre PEA à paraître ce week-end), avec un profil de valeur de croissance pure (ou cyclique retardée)

- Du trading de news sur alertes : Cela consiste à se positionner à très court terme, à l'ouverture, sur une small cap peu connue dès qu'elle a publié une nouvelle qui surprend le marché dans le bon sens. L'avantage de cette stratégie est qu'elle ne nécessite pas d'être exposé longtemps sur le marché et qu'elle est peu dépendante de la tendance des indices (sauf en coeur de marché baissier), donc applicable dans presque tous les contextes. Pour la mettre en oeuvre, il vous faut simplement de bons outils de veille pour être réactif le moment venu, et une liste de valeurs dont le profil se prête à de fortes réactions sur les nouvelles publiées.

Je prépare une formation sur ce sujet qui est intéressant en fin de cycle, et vous tiendrai au courant dès qu'elle sera disponible, d'ici quelques semaines.

 

 

 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire ebjiadang mardi, 29 mai 2018 06:39 Posté par ebjiadang

    Bonjour Loic,

    Je souhaiterai vous contacter pour discuter des vos formations et avoir quelques points de détails. A quelle adresse email puis-je le faire? Merci de me répondre à : ebjiadang@gmail.com.

    Bonne journée.

    Eric B.