Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Lettre STRATÉGIES de février : “Comment survivre au chômage ?”

Audience de l'article : 2057 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Mes chers Stratégistes, la lettre du mois de février est disponible dans votre espace abonnés.

Dans mon approche PEL – c’est-à-dire patrimoine, emploi et localisation –, je me consacre au grand E de notre triptyque, à savoir aux moyens et méthodes que vous devez déployer à titre personnel pour éloigner de façon efficace le risque de chômage en forte augmentation.

On le sent de façon diffuse, et celles et ceux qui ont déjà expérimenté Pôle emploi, ses files d’attentes, son serveur téléphonique vocal avec “Monsieur # tapez étoile, retour au menu… nous n’avons pas compris votre choix” savent de quoi je parle : la vie professionnelle n’est plus un long fleuve tranquille avec une carrière chez un employeur unique mais est de plus en plus heurtée et difficile pour désormais la majorité de nos concitoyens.

Travailler plus, gagner moins!

On sent bien également que les choses ne s’améliorent pas et s’aggravent ; ce phénomène est parfaitement illustré, en dehors de tout débat idéologique ou politique sur la question, par le recul indéniable des droit sociaux, et du droit social remis en cause par le projet de loi El Khomri qui veut permettre la modulation du temps de travail jusqu’à 60 heures par semaine, soit tout de même presque le double de vos journées actuelles, le tout pouvant s’accompagner également d’une modulation de votre salaire qui peut baisser dans le même temps de 50 % !

En clair, cela veut dire, dans un scénario noir, que votre employeur – en cas d’accord avec des syndicats pas toujours représentatifs ou dont on peut aussi forcer la main, sans oublier que les salariés dans des bassins d’emploi sinistrés n’ont pas vraiment un rapport de force favorable – pourrait vous imposer de travailler deux fois plus pour un salaire deux fois moindre et sans aucune possibilité de votre part de refuser cela… Sauf à exercer votre liberté en démissionnant !!

Il est donc d’une importance cruciale pour tous – y compris les diplômés ou les fonctionnaires qui se pensent à l’abri avec la sécurité de l’emploi qui sera le prochain totem remis en cause, que ce soit par la gauche ou par la droite – de comprendre ce qu’il se passe et de mettre en place des stratégies personnelles d’employabilité et de survie professionnelle ! Ceux qui ne le font pas, ou qui n’en ont pas conscience, seront balayés par la crise et les bouleversements en cours sur le marché du travail.

C’est pour toutes ces raisons que ce numéro de février vous apportera des solutions très concrètes pour par exemple :

  • Comprendre les limites que vous vous imposez ou plus précisément les phénomènes qui permettent que la société, dans son ensemble, vous impose des limites qui ne vous permettent pas de vous en sortir mais au contraire vous enfoncent dans une spirale de difficultés. Comprendre cela est la première étape de votre survie.
  • Connaître les métiers qui marchent, mais aussi être en mesure de comprendre les évolutions du marché du travail et les critères qui font que tel emploi a un futur et que tel autre est condamné et qu’il faut donc l’éviter comme choix d’orientation.
  • Savoir quelles sont les stratégies à mettre en oeuvre pour développer votre employabilité dans la durée et prendre de la valeur. Une valeur “marchande” évidemment mais aussi une valeur humaine, car plus j’en sais, plus je m’accomplis ! La connaissance libère.
  • Pour toutes celles et ceux qui n’ont plus la chance d’avoir un travail et qui sont au chômage, je vous propose une méthode infaillible non pas pour “chercher un emploi”, mais pour “trouver un travail”, ce qui déjà n’a rien à voir ! Appliquez cette méthode et vous verrez que vous trouverez généralement en moins de 3 mois. Cela peut sembler fou ! Pourtant, comme vous pourrez l’entendre dans la vidéo ci-dessous consacrée à la lettre Stratégies du mois de février, j’explique que vous devez comprendre qu’aujourd’hui les gens, VOUS cherchez du travail selon les règles des recruteurs ! Alors forcément, c’est difficile. C’est comme si les poules suivaient les règles du renard, ou les moutons celles des loups et se plaignent que les choses se passent mal ! Mais c’est une évidence. Il faut radicalement changer sa façon de faire, mais avant, encore une fois, il faut comprendre la “fiction” de la “recherche d’emploi”, comprendre le fonctionnement du marché de l’emploi. Cette méthode, je l’ai testée. Sur des profils très différents. Elle a toujours fonctionné et elle vous semblera évidente quand vous en prendrez conscience. Si vous n’êtes pas chômeur aujourd’hui, elle pourrait vous servir demain ! Gardez-là précieusement dans un coin de votre esprit.
Enfin, il y a également quelques surprises comme par exemple comment débancariser dans des actifs tangibles accessibles à presque toutes les bourses –pour ne pas dire toutes – et qui peuvent même procurer du rendement !!

Alors mes chers Stratégistes, je vous souhaite une excellente lecture et j’espère que ce numéro stimulera vos réflexions, ce qui est son objectif premier. Pour tous les autres, vous pouvez rejoindre notre petit communauté de Stratégistes ici.

Je vous dis à très bientôt.

Charles SANNAT

Poster un commentaire