Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Les salades assez grosses du chômage...

Audience de l'article : 4274 lectures
Nombre de commentaires : 15 réactions
La situation économique européenne et américaine doit être assez catastrophique. En effet, malgré toutes les manipulations statistiques assez énormes, les Etats parviennent à enregistrer des hausses du taux de chômage. C'est assez effarant. 

Prenons la France. Nous savons que les baby boomers nés entre 1947 et 1952 sont déjà partis à la retraite. On a retiré de la circulation plusieurs centaines de milliers d'actifs. Malgré cela, le chômage explose... L'économie française est entrée en phase de destruction massive d'emploi. Bon en même temps, vu la bande de cinglés communistes qui se traînent en France, hein, on ne va les plaindre. Ils récoltent tous ce qu'ils ont semé...

Maintenant, le cas des USA est plus étonnant. La FED a envoyé un énorme paquet de dollars depuis 6 ans. L'Etat est moins communiste qu'en France. Environ 10 millions d'actifs ont été retirés du marché de l'emploi. Et pourtant, le chômage qui baissait artificiellement grâce aux départs en retraite, remonte à nouveau. 

La conclusion qui s'impose, ce n'est pas qu'il y a un souci communiste en France. Je tire dessus en permanence, mais seulement pour m'amuser. La vérité, c'est que la division internationale du travail est en train d'éclater les pays industrialisés. Le déclin est en marche sous nos yeux. La médiocrité des politiques occidentaux n'a rien à voir avec ce phénomène mis à part peut être qu'ils manquent d'instinct de survie et d'agressivité en Europe. Mais si on y réfléchit, voir les USA stagner sur un plan économique montre que les changements en cours sont inéluctables, car les Américains contrairement aux Européens, sont particulièrement énervés dès qu'il s'agit de toucher à leurs privilèges !

La crise immobilière doublée à la vague démographique descendante et l'hyper endettement ne peut pas être jugulée...

J'ai passé dix jours en France. J'ai été frappé par le refus de cette vérité dans mon entourage. Inévitablement, un gros choc va avoir lieu en Europe. C'est juste une question de comptabilité et de temps qui passe. En fait, ce qui m'étonne, c'est que la vitesse de la crise est lente. Du coup, les gens s'habituent et finissent par ne plus s'en inquiéter... Pourtant, l'issue est forcément fatale ! Couic ! 

Charles Dereeper 
Poster un commentaire

15 commentaires

  • Lien vers le commentaire N vendredi, 24 mai 2013 21:27 Posté par Nico455

    Juste ..... ce qui m'agace de mon coté c'est la facon dont ca va finir.... Le partage de la richesse made in France

    Plus de taxe pour les francais moyen notament afin de financer notre systeme sociale et notamment les chomeurs..... Cette hausse de taxe va s'accompagner d'une perte de pouvoir d'achat, donc la déflation déjà en cour va s'aggraver, le patrimoine notamment immobilier des francais va chuter, + de chomage..... et donc surement encore + de taxe pour ceux qui auront encore un boulot..... jusqu'a ce qu'on finisse dans le mur.

    Quant a géler les loyer, c'est juste lors d'une periode d'inflation (Si on fait tourner la planche a billet et chuter l'Euro) les traites des propriétaires reste fixe, contrairement au loyer. C'est (avec un eclatement de la bulle immo), un moyen de reduire la part du revenu des ménages reservé au logement.


  • Lien vers le commentaire alex6 mercredi, 22 mai 2013 23:00 Posté par alex6

    Vous m'agacez legerement et en toute amitie parceque vous continuez a ecrire des choses qui vont en contradiction avec ce que je vous repete depuis le debut. Je vous demande donc si vous aviez compris ce que je vous avais dit mais apparemment, non.
    Ca par exemple:
    "Alors peut être promouvoir le travail a temps partiel par un allégement important de charge patronal et salarial. Allégement suffissament important pour encourager l'employeur et le salarié a le faire quitte à aloudire les charges sur le travail a temps plein."
    C'est bien que vous pensez qu'en reduisant le nombre d'heures travaillees par quelqu'un, vous allez degager du travail pour quelqu'un d'autre. Vous considerez donc que le travail se partage or je vous repete depuis le debut que c'est faux.
    Le travail engendre la creation de richesse (dans un marche libre) qui va demander toujours plus de competences et donc de travail. C'est exactement cette dynamique qui est en place depuis la revolution industrielle. Et pourtant, la part de fabricatioon pure a tres fortement baissee par rapport a cette epoque et la population a tres fortement augmente. Le chomage n'a pour autant pas explose et le fort taux actuel en France est une particularite lie a d'autres aspects.
    Je veux bien que vous ne soyez pas d'accord et dans ce cas, je n ai rien d'autre en magasin pour vous convaincre.
    Par contre a propos de ca, omg...!:
    "Accompagner ca d'un géle des loyer et faire tourner la planche a billet a plein régime"

  • Lien vers le commentaire N mercredi, 22 mai 2013 20:23 Posté par Nico455

    Visiblement je semble vous agacer ..... Pourtant je cherche pas vraiment a le faire.....

    Avez vous vu a un endroit ou je parle des 35 heures ?

    Quant a une demonstration qu'il n'y aura jamais assez de travail pour tout le monde, non je ne peux pas vraiment, mais je constate juste que plus le produit est récent, et moins il dure dans le temps.
    Et au vu de l'évolution des matériaux utilisés, ca semble plutot quelque chose de volontaire de la part des industriels, comme si il fallait faire constament tourner "trop" de chaines de production.

    Quant a ce que je propose, je sais pas, mais un chose m"énerve, c'est de lier constamment la compétitivité au temps de travail...... La compétitivité, c'est le cout horaire, pas le temps légal de travail.

    La question, c'est a quoi sert le deuxieme salaire d'un couple..... je pense que au moins 50% de se salaire part dans des traites ou un loyer prohibitif, et dans la garde d'enfant. Bref le deuxieme salaire a amplifié la bulle immo et créé quelques emploies d'aide a la personne, et a également entrainer un augmentation de l'offre qui a donner lieux a une pression plus importante sur les salaires.

    Alors peut être promouvoir le travail a temps partiel par un allégement important de charge patronal et salarial. Allégement suffissament important pour encourager l'employeur et le salarié a le faire quitte à aloudire les charges sur le travail a temps plein.
    Accompagner ca d'un géle des loyer et faire tourner la planche a billet a plein régime. (De maniere a reduire la part de l'immobilier dans le revenu du foyer)
    Si ca permet a une partie des 10% de la population de chomeur d'avoir un emploi, de payer des impots et de cotiser pour le retraite, l'allégement de charge peut être avoir un bon bilan.
    Supprimer également la retraite par répartition qui oblige a une augmentation constante de la population. (Ca ne peut marcher que si il y a une augmentation constante des postes a pourvoir, et une augmentation constante des ressources..... Mais c'est malheureusement pas le cas, et ca ne le sera plus jamais)

    J'en sais rien, je ne suis pas policitien ni economiste, mais je sais juste que si on fait rien, on va dans le mur économique et polique, et que des violences risquent d'éclater.

  • Lien vers le commentaire alex6 mardi, 21 mai 2013 22:46 Posté par alex6

    @Nico,
    Vous comprenez quand on vous dit que le travail ca ne se partage pas?
    Entre travailler 40h ou 35h, ca ne libere pas 5h de travail.
    Ensuite, personne n'est capable de savoiir a l'avance ce qu'il faut fabriquer ou produire, laisser faire le marche plutot que d'essayer de faire le voyant.

    Et enfin, vous n'etes absolument pas capable de faire la demonstration du "Il n'y aura jamais assez de travail pour que chaque personne dans le monde puisse travailler 40 heures par semaine".
    Vous n'en savez rien. Peut-etre est-ce 30h, peut-etre 50h. Je me demande bien ce que vous proposez concretement par ailleurs pour regler "votre" probleme.

  • Lien vers le commentaire N lundi, 20 mai 2013 22:55 Posté par Nico455

    Je m'attendais à une réaction de ce type... "Interdisons le travail des femmes".... Pourquoi en France chaque propos doit toujours être déformé lorsqu’il ne correspond pas aux standards.....

    Pourtant c'est une loi économique simple, lorsqu'on multiplie l'offre par deux sans se soucier de savoir s’il y a une demande, on va dans le mur.

    Je n'ai jamais dit d'interdire le travail de femme, j'ai simplement dit que l'offre a fortement augmenté, et que personne n'a jamais songé à adapter la demande (d'une façon ou d'une autres).

    L'avenir n'est pas dans la croissance perpétuelle.

    A combien de personne doit-on encore trouver un emploi digne de ce nom en chine, inde, Afrique ..... en plus des 10% de chômeur de la population des pays développer.... la question c'est qu'est-ce que vont bien pourvoir fabriquer toute ces personnes ? Est ce qu'il va falloir inventer les machine à laver, réfrigérateur, télévision, voiture, maison, immeuble jetable ? (Pour les 3 premiers c'est déjà fait, les voitures.... c'est en cour....)

    Il n'y aura jamais assez de travail pour que chaque personne dans le monde puisse travailler 40 heures par semaine.

    Il n'y aura jamais assez de travail en Europe et en France, pour que chaque personne en âge de travailler puisse le faire 40 heures par semaine. (Ca n'a d’ailleurs jamais été le cas si l'on ajoute les femmes en âge de travailler au stat historique du chômage (sauf lorsque les hommes étaient en guerre)).

    Le problème c'est qu'une société adapte l'offre à la demande pour éviter la surproduction..... Un pays doit faire de même afin d'éviter que le cout de gestion de son stock ne finisse par le tuer....

  • Lien vers le commentaire alex6 dimanche, 19 mai 2013 22:55 Posté par alex6

    @Nico,
    Evident, interdisons le travail aux femmes par exemple.
    Serieusement, il serait temps de comprendre en France que la repartition du travail c'est une imbecilite qui n'a strictement aucun sens. Le travail cree le travail, le gateau n'est pas fixe et pret a partager.
    Ce qu'il faut dans ce pays, c'est qu'au moins la moitie de ce qui est consomme par l'etat actuellement reste ou retourne dans l'economie pour permettre de financer des projets nouveaux. Le reste, c'est du blabla qui n'aura strictement aucun impact sur le declin du pays.

  • Lien vers le commentaire N dimanche, 19 mai 2013 16:18 Posté par Nico455

    je pense clairement que le problème des occidentaux, c'est d avoir pu croire que multiplier la main d oeuvre par 2 (droit au travail des femmes) ne nécessitait pas une adaptation de la société. les retraités partent, libèrent un poste pour un homme + une femme + l'immigration qui a toujours était. faudrait avoir des stats, mais je pense que par foyer d actif, le nombre d heure de travail a augmenté par rapport aux annees 50. il y a a mon avis un vrai problème de répartition du travail (et non des richesses)

  • Lien vers le commentaire jctrader56 samedi, 18 mai 2013 12:16 Posté par jctrader56

    Assez d accord avec ton analyse. Les français comme les us sont sous anxiolytiques. Quand ceux ci viendront à manquer, le "réveil" sera difficile....

  • Lien vers le commentaire JOhn vendredi, 17 mai 2013 17:18 Posté par Stark

    @heilos

    J'ais bien l'impression qu'en bon Français vous mélangiez un peu tout:

    Ce que vous appellez le "socialisme du haut"...je pense qu'il s'agit du capitalisme de connivence. Terme que les Français devraient apprendre à connaitre...

    Et non les libéraux ne soutiennent absolument pas ce capitalisme de connivence. Ce capitalisme qui repose sur la force de l'Etat pour protéger les grosses entreprises et les grosses banques.

    Où alors ce ne sont pas du tout des libéraux, désolé !

  • Lien vers le commentaire JOhn vendredi, 17 mai 2013 17:18 Posté par Stark

    @heilos

    J'ais bien l'impression qu'en bon Français vous mélangiez un peu tout:

    Ce que vous appellez le "socialisme du haut"...je pense qu'il s'agit du capitalisme de connivence. Terme que les Français devraient apprendre à connaitre...

    Et non les libéraux ne soutiennent absolument pas ce capitalisme de connivence. Ce capitalisme qui repose sur la force de l'Etat pour protéger les grosses entreprises et les grosses banques.

    Où alors ce ne sont pas du tout des libéraux, désolé !

  • Lien vers le commentaire apothica vendredi, 17 mai 2013 09:35 Posté par apothica

    Les français sentent quand même qu'ils sont rentrés dans l'abbatoir....

  • Lien vers le commentaire BARF vendredi, 17 mai 2013 04:47 Posté par barf

    Bernard Maris est un économiste. Il est actuellement professeur des universités à l'Institut d'études européennes de l'université Paris-VIII.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Maris

    En septembre 1992, Bernard Maris avait voté "oui" au référendum sur le traité de Maastricht, "oui" à la création de l'euro.

    Mercredi 15 mai 2013, en conclusion de son article dans "Charlie Hebdo", page 6, Bernard Maris parle de la zone euro.

    La conclusion de Bernard Maris est ultra-pessimiste concernant la zone euro :

    "Le redressement passe par :
    1) une annulation pure et simple d'une partie de la dette, collective [souligné trois fois : si un seul pays annule, il est cuit] ;

    2) une fiscalité commune à la zone euro ;

    3) un pouvoir bancaire soumis à un pouvoir politique supranational.

    C'est possible ? Non. Ni 1, ni 2, ni 3 ne sont possibles. Donc ? Donc mégacrise en perspective. A demain, Marine Le Pen."

  • Lien vers le commentaire alex6 jeudi, 16 mai 2013 21:45 Posté par alex6

    Il y a tout de meme une difference de taille, c'est au niveau des mentalites individuelles.
    Les americains vivent certes dans un systeme beaucoup plus etatiste qu'il y a quelques annees mais a la difference des Francais, ils n'attendent pas que l'etat regle et dirige leurs vies jusque dans les moindre details.
    Si l'etat americain devait redevenir minimal, et il est tres probable que cela arrive, les americains continueraient a vivre comme aujourd'hui.
    En France, si on enleve l'etat providence, ce sont des millions de gens qui vont se retrouver a la rue avec zero competence et strictement aucune idee de la maniere dont fonctionne le monde.
    La crise sociale potentielle en France est d'une ampleur sans precedent dans le pays et qui entrainera de graves troubles dans la societe. Je crois que ce risque est bien plus faible aux US qui ont de plus une unite nationale bien plus forte qu'en France.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper jeudi, 16 mai 2013 19:46 Posté par Charles DEREEPER

    Il y a une différence majeure entre communisme de masse et pouvoir oligarchique. les USA sont pour moi une dictature capitaliste controlée par des oligarchies non centralisées. Malgré cela, ils ne parviennent pas à gérer les problemes structurels qu'ils ont eux memes créé. donc communisme en Europe ou capitalistes sauvages aux USA, meme combat. les systemes ne tiendront pas.

    je m'attends à vivre de mon vivant un énorme choc au niveau des sociétés humaines.

    quand à l'histoire du pétrole, je suis devenu de plus en plus méfiant. le pic pétrolier a lieu chaque année ou presque... je n'ai plus confiance dans les différentes théories qu'on nous propose. et j'en ai aucune perso... 

  • Lien vers le commentaire Helios jeudi, 16 mai 2013 18:18 Posté par helios

    Pas convaincu du tout qu'aux USA "L'Etat est moins communiste qu'en France"...

    Il faudrait bien entendu définir ce qu'on entend par "communiste" et mesurer la quantité de communisme. Mais enfin si on entend par là l'existence et la puissance d'une structure chapeautant et structurant la société, eh bien l'Amérique est bien servie, avec son état militariste et sa banque centrale, au moins autant que l'ex-URSS avec son PCUS. La différence avec la France est que le "socialisme" aux USA se contente d'exister à un haut niveau dans l'économie, mais avec autant sinon plus de conséquences. C'est ce qui apparait à la lecture du blog de Mike Shedlock (qui n'est pas vraiment communiste) pour qui par exemple la prospérité des fameux "1%" les plus riches aux USA, qui concentrent une part croissante de la richesse, doit tout à la politique menée par cette macro-structure, et peu à ses réussites entrepreneuriales.

    C'est ça qui est génant avec les "libéraux" français (du moins 99% d'entre eux). Ils sont prompts à dénoncer les "socialisme" de bas niveau, mais pas celui au sommet, celui qui structure l'économie, source d'une politique dont ils voient qu'ils pourraient tirer profit.
    Quant à la division internationale du travail, je pense qu'elle souffrira beaucoup du prix croissant de l'énergie et du retour des frontières, qui viendra à mon avis.
    Cela dit, je suis pourtant d'accord sur le dernier paragraphe.