Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


ME RENCONTRER A PANAMA CITY Le sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR C'est GRATUIT !

>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

Et si le chômage en France ne se rétablissait jamais ? Peut être faut il arrêter de jouer le jeu dès maintenant !

Audience de l'article : 2185 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 7 réactions
Votez pour cet article
(4 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
3 millions de chômeurs, plus de retraités qui diminuent pourtant le nombre d'actifs en circulation, alors que le PIB est juste stable...

15 mois que le chômage augmente. Plusieurs années que le nombre de retraités augmentent. Plusieurs années que le PIB parvient à éviter la récession. Quelles seraient les chiffres si nous étions en récession ? 20 à 25% de chômage comme en Espagne ou en Grèce, pays game over car plus possible de galoper dans le vide ?

Combien d'années avant que tout le monde admette que le remplacement du travail humain par les machines rend insolvable le niveau général de demande par rapport à la production et que endetter la demande n'est pas la clef...

L'endettement de l'Etat, l'endettement des ménages, des entreprises, des collectivités locales, enfin l'endettement de la devise par le biais de la monétisation orchestrée par la banque centrale, tout est stimulé de manière artificielle pour maintenir le niveau de consommation et l'illusion en cours. Car les machines et les robots ne consomment pas. Le déséquilibre augmente d'années en années. L'un des signes les plus visibles, c'est que le PIB est stable alors que les chiffres de l'emploi se dégradent. Cela signifie que le système en cours a besoin de 3 à 4% de croissance par an pour résorber le souci de l'équation. Or, plus rien ne parvient à nous amener à ces 3 ou 4% de PIB de plus par an. Dommage...

Que vont devenir les esclaves ? L'immense masse d'occidentaux incapables de concevoir un business, incapable de créer une offre commercialisable ? Incapable de mettre en oeuvre une stratégie économique pour eux ou pour une entité telle qu'une entreprise ?

Je n'ai trouvé personne pour y répondre. Beaucoup de branlette pour réduire le taux de chômage, qui apparemment, refuse finalement de diminuer, même en envoyant en retraite des wagons entiers de français (dont la pension moyenne est 1200 euros par mois, soit le loyer d'un appartement de taille modeste à Paris) ou en achetant un niveau de PIB. Mais concernant le changement profond de la nature du travail, là, c'est silence radio.

Je reçois toujours autant de témoignages de votre part. J'aimerais en juxtaposer deux.

Le premier est David, parti en Thaïlande à 27 ans, à Pattaya. Il est peinard, bosse sur internet, touche 2 à 3000 dollars par mois, travaille une à deux heures par jour, passe pas mal de temps avec les autres français du coin à étudier les trajectoires au billard... Il goûte avec joie de la Thaïlandaise un brin docile (il lui a quand même acheté une bague ahaahaha, hé oui, David, comme tu peux voir, je balance tout... ben quoi, en même temps, tu propages le côté romantique des français, il faut bien que je valorise et défende notre image de french lover) et une food exotique délicieuse... Ah ça, il respire le stress le David...

L'autre est ce diplômé de Sup de co Nantes, qui s'appelle aussi David, travaillant dans le marketing alimentaire à Paris, 3600 euros par mois net, 10 heures de bouchons par semaine, en plus des horaires de travail, 33 ans, vivant dans une boîte à sardine de 40m² dont le loyer est juste indécent, payant de nombreux impôts.

Si on calcule le pouvoir d'achat horaire de ces deux stratégies, combien chaque heure de travail permet d'obtenir de biens matériels, il est évident que certains aiment en chier sur terre... Attention, pour David 2, il est capital de croire que si tout le monde faisait comme David 1, le système ne pourrait pas fonctionner. David 1 est donc un parasite, un vilain garçon qui n'ira pas au paradis... tandis que David 2, lui, c'est un super soldat qui mérite les honneurs de la patrie.

Et si David 2 avait tort dans ses croyances ?

Je suis au milieu, je reçois les emails à quelques heures d'intervalle au même moment que tombe la dépêche sur la hausse consécutive de 15 mois pour le chômage en France... J'ai de quoi cogiter un édito.

Parce que David 2, sa vie pour l'instant, cela consiste à se faire sucer son énergie vitale. Les semaines et les mois défilent, une promotion après deux ou trois ans de stagnation, peu de temps libre, aucune possibilité de s'interroger sur lui, ses envies, ce à quoi il croit... Franchement, quand j'écoute David 1, le contraste est énorme...

La marche orchestrée par les multinationales est inexorable. Le travail industriel a quitté le sol européen pour les pays à bas salaires, lesquels se sont développés et ont augmenté les prix. Passant de pays en pays, nous en arrivons aujourd'hui dans certaines industries à avoir des robots plus rentables que des humains pas chers. Donc, le travail disparaît du circuit. Il faut se méfier comme de la peste de tout ce qui est automatisable ou délocalisable... Les services suivent le même chemin. J'en suis le premier client. Je mets un point d'honneur à acheter tout ce que je peux en zone émergente. Il faut redistribuer les cartes. Autre exemple, au Costa Rica, le cabinet Deloitte emploit des consultants bilingue 1600 dollars par mois pour bosser avec des américains... Les hautes études ne garantissent pas l'absence de compétition...

Le chômage français ne se rétablira jamais. Voilà la vérité ultime. Il est probablement temps pour les trentenaires de la jouer parasite pour son profit personnel. Le système général prend l'eau de partout. L'héritage des baby boomers, franchement, ils peuvent se le mettre là où nous sommes de plus en plus nombreux à le penser... Ah j'oubliais, les baby boomers ne se sentent pas responsables. Ils ont subi selon leurs dires... c'est vrai, leurs propres parents leur ont légué une société à peu près normale qu'ils ont perverti méthodiquement à partir des années 80 comme jamais et ils nous lèguent maintenant un merdier sans nom en nous expliquant qu'ils n'y sont pour rien... 

Je suis un très vilain canard car j'écris qu'il faut profiter et non subir et payer pour les erreurs des baby boomers. David 1 pour moi représente l'avenir des français. David 2 au final, finira amer, le sacrifice subi n'étant jamais très épanouissant... un quart des homeless US sont d'anciens militaires. Il faut croire que les honneurs de la patrie ne rendent pas si heureux que cela... 30 ans de carrière dans un job à la con, à raison déplacements compris de 40 ou 50 heures par semaine, alors qu'on peut obtenir le même pouvoir d'achat et confort de vie en divisant par 5 les efforts, oui, il est temps de s'interroger sur les modèles de vie qui sont proposés...

Charles Dereeper
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

7 commentaires

  • Lien vers le commentaire Guyard mercredi, 29 août 2012 16:25 Posté par papps

    Le chomage est organisé par la politique monétaire (lutte contre l'inflation encourageant la thésaurisation)+le libre échangisme dans un contexte de rigidité des acquis sociaux dans les pays riches. Il y a des gagnants et beaucoup de perdants : les inégalités s'accroissent et même s'accelèrent. Effectivement, soit on baisse le smic et on flexibilise le travail (ou on dévalue mais bon impossible avec la BCE) soit on introduit du protectionnisme et des taxes sur "l'argent qui dort" (ma préférence car il ne faut pas compter sur les français pour accepter des baisses de salaire ou sur la Chine pour se lancer dans la protection sociale...) Au final, la richesse créée diminue mais elle est mieux répartie et on ne peut pas jouer éternellement avec des pays qui se jouent des déséquilibres : comme l'Allemagne qui est finalement la Chine de l'Europe (on travaille pour rien) ou la Grèce qui est plutôt les USA de l'Europe (on emprunte pour vivre). Autre piste très utopique : le revenu minimum mondial ponctionné sur toutes les économies du monde en tant que dividende du capital commun qu'est la Terre (ok j'arrête de boire...) !

  • Lien vers le commentaire Yves mercredi, 29 août 2012 06:51 Posté par yves

    Charles,Excellent article et tu vas mettre mal à l'aise de nombreux lecteurs: le judeo-christianisme adore les petits soldats. Japon, autre culture/religion mais aussi l'adoration des millions de petits soldats prenant le métro chaque matin. Pas de stats publiées sur le sujet mais pour avoir souvent discuté avec des sans-abri à Tokyo/Osaka, j'en ai tiré la conclusion qu'ils sont 80% d'anciens petits soldats qui préfèrent finalement leur nouvelle vie qui les a libéré et sorti de l'esclavage (entre le boss/hiérarchie et la vie familiale coincée).

  • Lien vers le commentaire Yves mercredi, 29 août 2012 06:22 Posté par yves

    1200€ cc = 38m2 en loc à Paris, je n'appelle pas cela un appart mais un studio ;-) Je vis comme proprietaire dans 100m2 dans les banlieues chicos de l'ouest parisien, c'est équivalent à 1800€ de loyer = revenus pro 5400€ net ou 10000€ brut (charges salariales/patronales incluses).  Donc besoin de gagner 120k€ annuel, sans compter les revenus du capital. C'est la réalité financière, beaucoup ne l'ont pas en tête, ça explique pourquoi la France est en déclin : l'argent part dans l'immobilier ou la consommation et les français ne mettent quasi rien en investissement productif ...

  • Lien vers le commentaire alex6 mercredi, 29 août 2012 05:36 Posté par alex6

    Je vais encore apporter une voie dissidente:Le niveau de chomage n'a pas grand chose a voir avec le niveau d'industrialisation ou de mecanisation d'une societe. Si c'etait vrai, plus personne ne travaillerait aujourd'hui et le taux de chomage dans le monde serait alle croissant depuis la revolution industrielle (1848 a la louche)Depuis toujours, et sur une echelle de temps de quelques annees, l'automatisatioon a permis de degager du temps POUR FAIRE AUTRE CHOSE. De part mon metier, j'ai beaucoup fait de Lean management, jamais cela n'a conduit a la moindre destruction de poste mais toujours a une reorganisation globale du travail afin d'optimiser le temps employe.Le probleme du chomage en France est completement lie au niveau de salaire et d'un SMIC beaucoup trop eleve par rapport aux competences des plus basses remunerations. Avec une productivite declinante dans un marche du travail beaucoup trop rigidie et une pression des changes imposee par l'euro, le chomage en France n'est effectivement pas pres de baisser.De la a annoncer la fin d un systeme et une sorte de fin du monde, c'est un poil exagere a mon humble avis.

  • Lien vers le commentaire zoulou2 mercredi, 29 août 2012 02:20 Posté par zoulou2

    Je pense a une phrase d'Alain Madelin sur BFM:  on interdit les camions et on re-introduits les brouettes.Plus de produits qui viennent du bout du monde, oblige d'avoir des usines sur place. (on n'est pas oblige aussi d'acheter le dernier gadget a la mode, qui sert a rien).Voila la soluce au chomage.

  • Lien vers le commentaire zoulou2 mercredi, 29 août 2012 02:04 Posté par zoulou2

    La pyramide de Ponzy touche a sa fin.