Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Bruno Napoli

Bruno Napoli

Tout jeune quinquagénaire, originaire du sud de la France, ayant grandi en Afrique de l’Ouest entre 1977 et 1987 (Mali, Gabon, Sénégal et Côte d’Ivoire), titulaire d’un BEP et CAP en Electromécanique (2 ans après la 3ème), ayant passé 25 ans à Paris, pas mal voyagé en Amérique du nord, et récemment expatrié à Hong Kong depuis la Fin 2018. Je bosse actuellement dans l’industrie de la lumière.
Je suis passionné de nouvelles technologies, surtout dans le monde de la HiFi, la vidéo, le Home Cinéma et depuis 10 ans maintenant la Domotique. Ces dernières années je me suis beaucoup intéressé aux implications des smart technologies avec les assurances, la cybersécurité et la géopolitique. J’écris depuis 5 ans dans plusieurs revues et blogs professionnel Français, Américain et Asiatiques sur le sujet.J’ai presque toujours été entrepreneur dans ma vie, j’ai monté plein de petites et moyennes boites et projets en France qui se sont toutes cassées la gueule. J’ai donc mon diplôme universitaire de “Tombe, relève-toiaméliore-toi et recommence”.
Je suis connu pour ne pas avoir ma langue dans ma poche, mais ouvert d’esprit et toujours prêt à reconsidérer mes pensées. A travers mes articles je vais tenter de vous faire partager mes analyses et vous faire comprendre les opportunités qu’il pourrait y avoir dans cette industrie.
Je vous souhaite une bonne lecture.

promospeciale

Paris -> Londres -> Hong Kong : Comment l’univers a organisé mon expatriation (Part 2)

Audience de l'article : 751 lectures
Accédez à la première partie ici



En Novembre 2018, soit huit mois après mon arrivée à Londres, l’univers accède à ma requête. En quelques semaines et sans que je ne m’en rende compte me voilà à Hong Kong avec un visa de travail de 2 ans. Je n’y crois pas, je suis en Asie, le continent où je voulais aller. Les lois de l’attractions aidant, un ami qui habite à Hong Kong connait une St locale qui a besoin d’un profil comme le mien. Il faut un Français qui parle Anglais, Italien et qui ai un background technique d’électricien. Pour mon nouveau patron c’est tout bénef : Je n’ai ni femme ni enfant avec moi, pas des revendications salariales débiles, je ne suis pas cher à expatrier par rapport aux expats de mon âge qui bossent dans des grosses boites et pour lesquels il faut prévoir de quoi loger et scolariser les 3 enfants, faire venir le container avec le déménagement... Moi j’ai une valise, un sac à dos et je peux arriver immédiatement.

Je bosse désormais pour une St Hongkongaise qui fabrique de l’éclairage. Rien de très passionnant pour le multi entrepreneur que j’ai toujours été, mais pour la première fois depuis des décennies je peux payer mon loyer à l’heure ! J’ai un vrai salaire, mais j’en passe l’essentiel pour rembourser les dettes que j’ai laissée derrière moi. J’en ai jusqu’à fin 2022 minimum à rembourser à ce rythme, mais au moins je suis sorti d’affaire et je suis en Asie et dans une ville de OUF ! Et je sais très bien que l'entrepreneur que je suis se réveillera un de ces quatre, et si c'est sur un continent d'avenir comme l'Asie, c'est encore mieux. Je passe la première année dans un studio de 24m² 3 fois plus petit que mon appartement Parisien mais qui me coute pourtant le même prix soit 2000€ par mois ! Ça fait un peu bizarre de payer ce prix-là pour un studio, mais on fait avec et de toutes façons il y a tellement à découvrir à Hong Kong que la vie se passe plus à l’extérieur qu’à l’intérieur. A Hong Kong il n’y a pas la règle du loyer qui ne dois pas être plus que le tiers du salaire. On sait que le loyer est cher, alors du moment que tu peux payer, on se fiche “presque” de ce que tu gagnes.



Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Hong Kong est une ville extrêmement agréable à vivre, entourée de nature, de parcs et réserves nationales, très loin des clichés que l’on vous montre à la télévision. A bien des égards, ça ressemble au sud de la France. Si comme moi vous venez de Paris, vous trouverez qu’à Hong Kong, “Le temps dure longtemps”. Le territoire de Hong Kong étant montagneux et escarpé, il n’y a en réalité que très peu de surfaces constructibles. Du coup, les rares endroits où il est possible de construire sont très denses et très hauts. Mais le reste, c’est à dire 90% du territoire est tout simplement extraordinaire. Au fil des années, le gouvernement a aménagé, balisé et viabilisé le territoire pour rendre l’accès à la nature très facile et agréable. De belles photos de HK sur mon Instagram @brunonapoli_fr

Hong Kong ressemble à une carricature, c’est une carte de jeux vidéo générée aléatoirement. Aussi incroyable que ça puisse paraitre, c’est le paradis des randonneurs et des campeurs : 10% ville moderne entourée de 40% de mer, de petites iles de criques sauvages, de villages de pêcheurs, et de plages perdues entourées de 40% de montages recouvertes de jungle criblées de chemins de randonnées, d’aires de repos et de camping et 10% d’ingrédients magiques indéfinissables. Tout ça sur un territoire qui fait 70Km de large sur 50 de haut. Imaginez-vous bien que l'accès aux lieux qui sont sur les photos qui agrémentent mon article sont prises à quelques minutes du centre ville en voiture, les tours sont toujours derrière les montagnes. Pratiquement où que vous habitiez à Hong Kong, vous n’êtes qu’à 20 minutes de marche d’un départ de randonnée qui vous emmènera dans des montagnes avec des vues à vous couper le souffle. (Pas vu à la télé



C’est à croire que les médias se sont tous ligués pour nous décourager d’y aller. Les seuls sujets sur Hong Kong auxquels j’ai eu droit dans ma vie c’était : “Vivre dans l’enfer d’une jungle de buildings” ou “Les appartements cage à lapin” ou encore “Ces SDF Hongkongais qui vivent sur des passerelles” et bien sûr “Hong Kong, la ville la plus chère de monde”. Tout ceci n’est pas forcément faux, mais c’est un point de vue très “orienté”. C’est comme si tous les médias du monde ne montraient de Paris que Barbes et la Goutte d’Or. Il y a clairement une mission de désinformation qui vise à vous faire croire que là où vous êtes ce n’est pas si mal finalement et que vous devriez arrêter de vous plaindre et continuer de payer vos impôts. Concernant Hong Kong, c’est tellement beau que je pourrais faire tout un reportage en vous faisant croire qu’on a tourné l’intégralité en Corse. Mais ça : Pas vu à la télé...



Et quand je dis qu’il y a clairement mission de désinformation, c’est qu'à Hong Kong il n’y a que 2500 SDF recensés, pour 7 millions d’habitants. En comparaison en France, il y a plus de 250.000 SDF recensés pour 70 Millions d’habitants, soit 100 fois plus. Quelle espèce de journaliste irai faire un reportage pointant du doigt la misère des SDF sur une des villes où il y a le moins de SDF au monde si ce n’est clairement pour la salir ?!? 

Finalement, depuis que j’habite à Hong Kong je me sens en vacances toute l’année, un peu comme si j’habitais dans le sud de la France, mais avec un thermomètre qui ne descend que rarement en dessous des 15°. Tous les weekends ou lors de mes jours de congés, vu que le territoire est compact, je n’ai pas besoin de faire plus de 30 mn de voiture ou de taxi (qui ne coute absolument rien ici) pour accéder à toutes les activités possibles et imaginable, du parapente, à la plongée sous-marine, à des plages paradisiaques, à des balades en bateau ou en kayak pour aller dans des iles, à des randonnées, des aires de barbecue ou de camping ou encore des parcs d’attraction de ouf (on a même un Disneyland ici). Imaginez que derrière le périphérique de Paris il y a la côte d’azur… les calanques ! Hong Kong c’est littéralement ça. Et c’est finalement super économique, parce que je n’ai pas besoin de faire 1000Km en train ou en voiture, de louer un appart pour m’éclater. Mon budget vacances ici il est proche de zéro pour un MAX de fun comparé au budget moyen d’une famille qui partirait 15 jours en Juillet et 15 jours en Aout… Donc à mettre aussi dans la balance des économies que l’on fait en venant habiter ici par rapport à la France. Vous verrez, à la fin de cette série, j’aurais réussi à vous persuader que si on met tout dans la balance, Hong Kong, la ville soi-disant la plus chère du monde et finalement moins cher le la France… 

Ce n’est pas pour rien qu’à Hong Kong l’espérance de vie y est une des plus élevée au monde.



A ce stade, certains d’entre vous peuvent me poser une question légitime : “Comment tu gères l’éloignement avec ta famille ?”. Le constat c’est que les familles post 2000 étant très occupées et éparpillées à travers la France ou même le monde, on se rends compte que même quand on habite tous dans la même grande ville, on ne se voit pas souvent. Et comme j’ai l’immense chance de devoir rentrer 3 ou 4 fois par an à Paris pour mon travail, chaque retour donne lieu à des petites fêtes et rassemblement. Finalement j’en vois certains plus maintenant que quand j’habitais Paris. (Bon, en ce moment avec les restrictions et les quanrantaines, je vais passer presque un an sans bouger). Le gros déchirement a été pour les enfants. J’avoue que sur le coup ça m’a fait mal.

Mais je me suis très vite consolé en comprenant que cette expatriation allait être l’opportunité de préparer un plan B, une base de replis pour ceux que j’aime. S’il devait se passer quoi que ce soit en zone Euro, je rapatrierai tout le monde à Hong Kong, soit pour y rester, soit pour rebondir ailleurs. L’essentiel étant de quitter la zone Euro.

Une autre chose qui me réconfortait quand j’y pensais, c’est de pouvoir offrir à mes enfants la possibilité d’étudier dans un autre pays, un autre continent même. Ayant moi-même grandis à l’étranger (en Afrique de l’Ouest), je sais quel en sont les bénéfices en termes d’ouverture d’esprit et de maturité.  Alors quand j’ai appris que j’allais partir à Hong Kong, je me suis de suite mis en tête de faire mon possible pour offrir cette expérience à mes enfants.




C'est marrant, parce que dans mes rêves je me voyais à Taiwan, à Shenzhen ou à la limite à Singapour. Hong Kong n’a jamais été dans mon collimateur, comme quoi, les choses se font comme elles doivent se faire. Depuis 3 ou 4 and déjà, j’utilisai beaucoup Google Earth pour explorer ces villes, et surtout je m’étais abonné à des chaines de Youtubeurs qui habitaient à Taiwan et Shenzhen. Vous en trouverez pour toutes les destinations du monde qui font des Vlog sur leur vie de tous les jours. J’en ai tellement bouffé des heures de vlogs sur Taiwan ou Shenzhen que j’ai l’impression de connaitre ses villes par cœur sans jamais y avoir mis les pieds. Dès que j’ai sus que j’allais partir à Hong Kong, je me suis abonné à quelques Youtubeurs locaux et j’ai regardé des dizaines d’heures de Vlogs. En arrivant je savais déjà bien me débrouiller dans la ville. Autre chose à préciser, avant de partir j’avais déjà le genre de niveau d’Anglais que dès qu’on vous entend parler comme ça en France, on vous regarde de travers et on vous accuse de vous la péter.

Fin de la seconde partie...
Dans la troisième partie je vous parle du logement à Hong Kong, et là encore, on verra que les choses ne sont pas forcément comme vous le pensiez...



Poster un commentaire

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Michael samedi, 25 juillet 2020 08:15 Posté par Michael

    tout à fait d'accord avec toi!
    j'i decouvert hong kong sans vraiment le vouloir, et j'ai été vraiment surpris, c'est un lieu très touristique et moins cher qu'en france!

    je suis resté sur l'ile de Lantau(à MUI WO), 2 semaines de pure détente!

    et j'y suis retourné l'année d'après, dans un quatier populaire, , vraiment tres bien!!

    J'y retournerai j'espere

  • Lien vers le commentaire Bruno Napoli samedi, 25 juillet 2020 03:07 Posté par bruno@napoli.fr

    Salutations Zoulou2 et Antoine,


    Même la végétation dans certains coins de Hong Kong est composée d'épineux qui avec la couleur un peu ocre de la terre fait totalement penser au sud de la France. Une fois je me baladais dans le sud de Hong Kong Island, à Stanley, et je me suis cru à Cassis ! Pour moi c'est un petit paradis.


    Zoulou2, il faut que l'on se fasse une bonne biere tous les deux trouve moi sur wechat brunonapoli_fr
    Et pour le cout de la vie ici à HK (hor logment et scolarité), il est bien inférieur à la france, sachant qu'en Chine il est encore divisé par deux voir 4 selon les régions. Ce n'est pas pour ça que j'irai habiter en Chine pour le moment, mais c'est tout de même un des endroit au monde où tu peux passer les plus belles vacances de ta vies pour 3 fois rein.

  • Lien vers le commentaire Antoine Capitan vendredi, 24 juillet 2020 19:33 Posté par antoine capitan

    Je confirme pour le coté Callanques, ayant passé 3 jours à HK pour le mariage d un ami il y a qqs années, je me serais cru à Carry le Rouet et la plage de La Couronne  ! Incroyable à qqs minutes du centre ville de HK

    Tres sympa cette chronique Bruno, du vécu super bien raconté!

  • Lien vers le commentaire zoulou2 vendredi, 24 juillet 2020 03:18 Posté par zoulou2

    J'approuve a 100%.

    Le seul inconviennent quand je retourne de Chine a Hong kong, ce sont les prix, quand je vais dans un 7eleven en Chine, je paye mon coca 3,5 yuans, et a Hong kong 8 hk$ pour le meme produit, et c'est la meme chose pour tout.