Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Comment trouver un logement quand on s'expatrie ? Louer, acheter, quels sont les risques ?

Audience de l'article : 2282 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Hello à tous,

Suite de mon aventure d’expatrié. Je suis enfin installé à Dublin, mais ce ne fut pas de tout repos. En effet, le marché de l’immobilier est saturé, il est ainsi très difficile de trouver un logement. Résultat, sur un mois, j’ai passé 50% du temps dans une auberge de jeunesse. Pas le top pour pouvoir bosser !

Au début, ma stratégie de recherche de logement s’appuyait essentiellement sur les sites Internet. Malgré, les offres ciblées que je sélectionnais, je me heurtais à des refus perpétuels. Il y a avait souvent 50 personnes qui s’affrontaient  pour un bien.

Le bouche à oreille, ce n’était pas la peine de compter là-dessus ! Ici, c’est la guerre et le chacun pour soi. Il fallait un autre moyen. Alors, j’ai investi les réseaux sociaux. Par ce biais, je me suis inscris à un groupe actif où les membres cherchaient des locataires. Je me suis mis à suivre régulièrement les propositions. Cela a bien duré une semaine avant que je tombe sur quelque chose d’intéressant.

Il est à noter que la bulle immobilière en Irlande a fait grimper les prix de manière déraisonnable et complètement folle !


Les propriétaires en profitent et abusent sur les loyers, un peu à l’image de qui se déroule à Londres. La seule façon de se loger décemment sans débourser la lune passe par la collocation. Oui mais voilà, dans la plupart des cas, on finit entassé les uns sur les autres. Il n’est pas rare de partager un logement avec 5 ou 8 personnes. J’ai même discuté récemment avec un brésilien qui m’avouait vivre avec 14 individus sous le même toit !

Quand j’ai entendu ces propos, je me suis dit que j’avais bien de la chance de ne pas expérimenter une telle situation. Et c’est ce que je voulais, aussi, à tout prix, éviter !

Dans mon cas, j’y suis allé un peu à l’instinct. Un jour, une offre m’a plu. J’ai donc contacté la personne en charge immédiatement. Dans la soirée, l’affaire était conclue.

Si en France, les conditions d’admission pour se loger sont drastiques, avec des déclarations de revenus exigés, ici c’est hyper souple. Du moment que l’on paye c’est bon. Le contrat de bail n’existe pratiquement pas !

Finalement, je m’en sors avec 725 € par mois. Je partage la maison avec 3 autres personnes, mais elle est immense, 2 étages plus un sous-sol. C’est honorable car je suis au centre de Dublin, dans une ruelle très calme, à l’abri des nuisances sonores de la circulation !

Quant à ma chambre, elle est spacieuse, et chose peu courante ici, elle dispose d’une salle de bain privative.

IMG 20160303 224517653 HDR




Une chose est certaine ! Malgré que les propriétaires exagèrent sur le prix des loyers, je préfère être locataire que détenteur d’un bien immobilier à Dublin !

William Finck
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire sven dimanche, 06 mars 2016 10:00 Posté par sven

    William,



    "Malgré que les propriétaires exagèrent sur le prix des loyers, je préfère être locataire que détenteur d’un bien immobilier à Dublin !"



    Pourquoi, vu la rentabilité ??