Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Point marchés, mai 2016

Audience de l'article : 2414 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

Beaucoup de pessimisme pour pas grand chose, c'est à mon avis la phrase qui résume bien la situation actuelle :

Passons en revue pour commencer les indicateurs de sentiment à court terme :

- L'EPCR5j est tout près de la zone d'excès de pessimisme (après un pic d'optimisme associé au sommet intermédiaire de la fin avril).

epcr1605

- Le VIX est en zone neutre, après un petit excès de pessimisme début mai.

vix1605



Le nova/ursa ratio est en excès de pessimisme assez net à -12 :

nuratio1605

Vous le voyez, les indicateurs de sentiment à court terme sont dans leur ensemble proches de l'excès de pessimisme.

Pourtant si on regarde la situation des indices US, on constate que le dow, à 17700 points, est à moins de 3,5% de ses plus hauts historiques !

dow1605


Par ailleurs, les derniers chiffres de l'économie américaine sont plutôt bons (à court terme bien entendu), avec des ventes au détail en forte hausse en avril (+1,3% grâce à de bonnes ventes de voitures neuves notamment, mais les "core retail sales sont aussi en hausse de 0,9%). Les prévisions de croissance du PIB au second trimestre (GDPnow) sont désormais à 2,8% en rythme annualisé, ce qui marquerait une accélération sensible par rapport aux précédents trimestres.

Ajoutons à cela la bonne tenue actuelle des cours du pétrole, et nous avons à mon avis plusieurs ingrédients favorables à une hausse des marchés à court terme pour les semaines à venir, qui pourrait amener les indices US (au moins le dow et le SP500) vers de nouveaux plus hauts historiques : Le niveau de pessimisme en cours est pour moi bien trop haut si on le compare à la position actuelle des indices, et le petit excès d'optimisme qui a été observé fin avril n'était pour moi pas assez net pour qu'on ait un vrai sommet, à un moment ou le dow était à deux doigts de marquer un nouveau plus haut historique.

Je n'oublie évidemment pas que les marchés US sont nettement surévalués aujourd'hui, et qu'à plus long terme, la poursuite d'une tendance haussière me semble peu probable (c'est pourquoi je préfère me concentrer dans mon PEA sur une approche "value" et "rendement" basée sur les vrais fondamentaux)...Mais à court terme en tout cas, il me semble très risqué de prendre des positions baissières maintenant, malgré l'apparente figure de sommet que les indices US dessinent.













loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Antoine Capitan vendredi, 20 mai 2016 08:24 Posté par antoine capitan

    Bjr Loic
    La recente bonne tenue de l eco americaine pourrait permettre a la FED de monter les taux en juin, ce qui ferait baisser les indices, amha