Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Point marchés, juillet 2016

Audience de l'article : 4345 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

Il est temps de faire un point après les turbulences liées au Brexit.

Beaucoup d'agitation, mais peu d'impact au final, c'est ce qu'on peut observer pour le moment.
Le SP500 est aujourd'hui à moins de 2% de ses plus hauts historiques, et la baisse associée au Brexit a formé un V Bottom (creux en V) sur les indices US et le FTSE

sp5000307

Cette figure est le plus souvent un signal haussier (soit de poursuite de tendance quand elle s'inscrit dans une tendance haussière, soit de retournement haussier quand on la rencontre dans une tendance baissière).

En Angleterre, le FTSE a déjà largement franchi ses plus hauts d'avant-brexit (certainement aidé par les perspectives offertes par une livre dévaluée, comme l'explique Charles Dereeper), et même si sur les indices d'Europe continentale le rebond a été moins marqué, la résistance des marchés est pour l'instant bien marquée (j'ai pour ma part soldé mes protections baissières sur mon portefeuille PEA en début de rebond).

Que peut-il se passer à présent ?
L'hypothèse la plus probable est de voir le rebond se poursuivre dans les semaines à venir, avec de nouveaux plus hauts historiques marqués aux USA, et une poursuite du rebond en Europe. Ce scénario gagnerait en crédibilité si le CAC parvient à franchir la zone des 4300-4330 points.

Il sera intéressant maintenant de suivre les indicateurs de sentiment de marché de près pour la semaine à venir, notamment l'EPCR5j.

epcr0307


A la suite des 4 séances de hausse de la semaine dernière, l'EPCR est déjà revenu presque au contact de la zone d'excès d'optimisme. Une petite correction serait logique au moins sur une partie de la semaine à venir, alors que les indices US et européens arrivent au contact de résistances importantes.

Le comportement de l'EPCR pendant cette correction sera très instructif : Si on le voit monter au dessus de 0,65 ou 0,7 (en instantané sur un jour) alors que le marché baisse modérément, ce sera le signe qu'il reste une réserve suffisante de peur et de pessimisme chez certains opérateurs, donc un signal d'achat et de poursuite du rebond vers de nouveaux plus hauts historiques aux USA.
Si au contraire vous voyez l'EPCR instantané rester bas (sous 0,6) alors que les indices stagnent ou corrigent un peu, ce sera un signal plus net d'excès d'optimisme et de prises de bénéfices, et de risque d'échec du rebond sur ses résistances.

Les autres indicateurs de sentiment à court terme que je suis (le VIX et le nova / ursa ratio) sont actuellement en zone neutre (pour le VIX) et encore en excès de pessimisme pour le nova/ursa : Ils laissent donc clairement la place à un supplément de hausse sur les indices.http://www.objectifeco.com/index.php?option=com_k2&lang=fr&task=add&tmpl=component&view=item


Du coté de la conjoncture économique,  la prévision de croissance en rythme annualisé pour le second trimestre aux USA est à 2,6% (selon GDP Now), et en Europe l'activité manufacturière  résiste plutôt bien (à l'exception d'un seul pays dirigé à ce qu'il paraît par "l'homme d'état mondial de l'année 2016", et classé actuellement derrière la Grèce pour le dynamisme de son activité manufacturière). Je ne vois donc pas à court terme de catalyseur pour un gros retournement baissier sur les marchés, maintenant que le Brexit semble avoir été intégré.

flamby        

 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire francois lundi, 04 juillet 2016 09:01 Posté par frcclair

    "homme d'état mondial" ? je n'avais pas vu passer cette info....on aura tout vu....12% de popularité record battu....
    Mouais, en fait,  juste un titre pour le remercier d'avoir nommé mister Valls prime minister, ....
    Décidément, les compétences ne sont plus au coeur des titres délivrés, tout comme pour le BAC....

  • Lien vers le commentaire Florian dimanche, 03 juillet 2016 19:54 Posté par utilisateur29616

    Bonjour,

    que penser de la BCE qui s'exprime mercredi à 9h et les chiffres de l'emplois us jeudi concernant les catalyseurs d'un retournement baissier potentiel à CT ?
    Beaucoup d'attentes semblent s'être construites autour de politique monétaire toujours plus accomodantes suite au brexit.. A voir