Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Point marchés, fin octobre : Nouveaux plus hauts à venir aux US ou non ?

Audience de l'article : 4356 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

Le rebond technique en cours depuis le 14 octobre a fait preuve d'une grande force, et son ampleur doit nous faire réfléchir à un scénario alternatif, qui repousserait un peu le retournement baissier que je pensais probable à la suite de la correction de septembre : Sur le SP500 nous en sommes déjà à plus de 80% de retracement de la précédente baisse, ce qui fait beaucoup pour une simple vague 2 d'elliott, même si le décompte baissier reste pour l'instant tout à fait valide.

sp5002908

Et d'autres indices majeurs, comme le Nasdas 100 et le DJ Transports ont déjà réalisé de nouveaux plus hauts, obligeant à faire un nouveau décompte elliottiste que j'indique ci-dessous (avec une vague haussière 5 en cours, et disposant encore d'un potentiel de progression avant le vrai retournement de tendance) : 

tran2910



Alors quel scénario choisir ? Shorter dès maintenant en se disant que l'essentiel du rebond est réalisé et qu'on se dirige vers une forte baisse (vague 3 elliottiste), ou attendre et laisser le rebond se développer encore ?

Les indicateurs de sentiment à court terme  vont nous donner les éléments pour choisir en limitant les risques.

L'EPCR5j :

epcr2910


Il est en pleine zone neutre, après un pic de pessimisme majeur correspondant au point bas de la mi-octobre. Mais nous sommes encore bien loin du retour en zone d'excès d'optimisme, et l'EPCR5j nous indique pour le moment que le rebond dispose encore d'une marge de progression significative. La séance d'hier soir a été révélatrice à ce niveau : malgré une forte hausse aux US, atteignant 1,12% sur le Dow et 1,75% sur le Nasdaq, l'EPCR instantané d'hier soir était à 0,67, ce qui constitue une valeur franchement élevée pour une séance de hausse de ce type : Beaucoup de baissiers ont tenté de shorter le marché hier !
Habituellement, en fin de hausse, quand l'optimisme est vraiment installé on observe régulièrement des EPCR instantanés à 0,5, voire moins !
C'est un premier élément fort qui me fait dire qu'il est pour le moment trop tôt pour shorter...

Le VIX

vix2910

Là aussi, nous sommes en pleine zone neutre, après un bel excès de pessimisme et un gros pic de volatilité. Les bandes bollinger sont encore très écartées, et il y a de la place pour un recul supplémentaire du VIX et une hausse des indices. Les positions baissières apparaissent prématurées selon l'indicateur.

Le nova / ursa ratio

nuratio2910

Si le ratio instantané s'envole à des niveaux très rarement atteints (+65), le ratio à 14 jours, qui est le plus utile est encore en zone neutre (autour de +2). Il devrait toutefois atteindre assez rapidement la zone d'excès d'optimisme.

Conclusion

Pour le moment il est raisonnable d'attendre, au vu de l'absence de signal d'excès d'optimisme sur les principaux indicateurs de sentiment. Il est tout à fait possible que les plus hauts historiques aux USA soient atteints ou même dépassés dans les semaines à venir, parce que le rebond en cours dispose encore d'une réelle marge de progression selon l'EPCR5j et le VIX. De nouveaux plus hauts sont nettement moins probables par contre en Europe, mais là aussi le rebond a de bonnes chances de se prolonger !
On attendra donc le prochain excès d'optimisme pour reprendre des positions baissières, et pendant ce temps rien n'interdit de tenter avec une partie de ses liquidités quelques trades haussiers sur certaines small/mid caps qui ont été oubliées par le rebond ou sont très en retard, à condition qu'elles présentent une liquidité adaptée à cela (il ne s'agit pas là d'un investissement de long terme à priori)
Dans cette optique, et pour patienter avant la prochaine opportunité baissière, je vais justement proposer aujourd'hui aux lecteurs de "Boostez votre PEA" une valeur fortement décotée par rapport à ses capitaux propres tangibles, largement bénéficiaire, avec une liquidité correcte (2 à 3 millions d'euros échangés par semaine) sur laquelle je suis en train de constituer une ligne. Elle pourra aussi bien servir de support à un trade de court terme qu'à un investissement de long terme en visant une correction de l'anomalie de marché (décote anormale).



 

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire cyrilb samedi, 01 novembre 2014 12:51 Posté par cyrilb

    En attendant, ceux qui n'ont pas écouté L.A mercredi et qui sont restés shorts sont plus pauvre ce week end. Enfin, ceux qui sont abonnés à Loic peuvent suivre ses performances qui sont largement positives.

  • Lien vers le commentaire Vekol vendredi, 31 octobre 2014 06:42 Posté par Martin.Vekol


    Bonjour à tous,

    Toutes celles et ceux qui suivent L.A. pourront constater que les moult annonces de baisse sont régulièrement avortées, et grassement justifiées évidemment pour sauver un semblant de crédibilité.

    Il serait opportun d'indiquer le suivi des recommandations BX4 risquées sur les graphiques afin que chacun puissent en juger par lui-même, et ce sur plusieurs années.

    C'est sûr, je n'argumente pas autant, mais j'ai déjà dit que les gaz des schistes allaient sauver les Américains... je pense que c'est une composante de la forte baisse des cours du pétrole depuis plusieurs mois, et à titre personnel je trouve cela particulièrement anormal.

    De plus, les Américains sont des grands manipulateurs des marchés financiers et ne feront jamais sombrer les actifs financiers en restant les bras croisés, car beaucoup d'actifs sont corrélés à la valeur des indices.

    Encore une fois, attention au terme ANR (actif nef réévalué) de chaque société. Les bases de calcul sont une image qui peut-être faussée si les critères de bases évoluent dans un sens ou un autre (comme le prix immobilier pour valoriser une société qui oeuvre dans le secteur).
    L'exemple flagrant est la société CBO Territoria qui a été recommandée par L.A. et qui a chuté tout récemment, pourtant l'ANR était avancé pour justifier une orientation à la hausse.

    Soyez prudents, et écoutez votre bon sens !