Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

point marchés, août 2013 (2) : orientations à court et moyen terme.

Audience de l'article : 6619 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 8 réactions
Votez pour cet article
(7 Votes) - Note : 4.86
Partagez cet article avec vos connaissances
Commençons pour ce point, comme d'habitude, par une revue des indicateurs de sentiment à court et moyen terme :

1) Indicateurs de sentiment

L'EPCR 5j

EPCR1008

L'EPCR 5 j est aujourd'hui à 0,6, et frôle la limite de l'excès d'optimisme. Peut-on en tirer un vrai signal de vente ? Je n'avais pour ma part pas réagi quand cet EPCR5j était à 0,56 le 19 juillet pour une raison simple : à un moment où les indices US ont battu de nouveaux records, et restent très proches de ces records, on aurait été en droit d'attendre un excès d'optimisme nettement plus large (EPCR autour de 0,54). A ce niveau de 0,6, il y a encore une petite marge de progression, pour que les derniers baissiers renoncent, avant que la baisse ne débute.

Le VIX

vix1108


Le Vix est actuellement en zone neutre, au milieu de ses bollingers, mais il a testé sa bollinger inférieure début août, on peut donc considérer qu'il a donné un signal de vente (c'est d'ailleurs le premier vrai contact avec la bollinger inférieure depuis novembre 2012).

Le Nova/Ursa ratio

nuratio1108

Le nova/ursa ratio de Market harmonics a réalisé un record absolu fin juillet, avant de revenir à +2 en zone neutre. Il ne donne plus de signal particulier pour le moment.

Les indicateurs de moyen terme

Les deux principaux indicateurs que je suis, à savoir le consensus bullish de Barron's et le bull/bear ratio d'investor intelligence ne sont pas à des niveaux d'optimisme extrêmes, même si ils montrent une situation de faible excès d'optimisme. Là encore, vu la situation (records sur la quasi-totalité des indices US), on préfèrerait avoir un excès d'optimisme bien plus marqué pour lancer un trade baissier sur les indices.

consensus

Consensus bullish de Barron's, graphique de sentimentrader.com

Synthèse sur les indicateurs de sentiment

Une situation d'excès d'optimisme se met lentement en place, mais nous ne sommes pas encore à un extrême suffisamment net (compte tenu de la tendance haussière en place et des nouveaux records atteints aux USA) pour que cela représente un point d'entrée de trade baissier peu risqué. Il suffirait par contre d'une dernière petite vague de hausse (1 à 2 semaines) pour obtenir un vrai excès d'optimisme et un excellent point d'entrée baissier. D'ici là on peut d'ores et déjà commencer à alléger les positions corrélées aux indices ou protéger celles-ci par des trackers baissiers.

2) Décompte Elliott

elliottsp1108

Le décompte elliottiste du sp500 le plus probable est clair et indiquerait que le mouvement haussier tire à sa fin : il serait soit déjà terminé (décompte bleu), avec une puissante correction à venir, soit presque terminé (décompte rouge), avec une dernière petite vague de hausse 5.5 à venir avant un retournement de tendance majeur. Les divergences caractéristiques des vagues 5 sont en tout cas déjà en place sur la plupart des oscillateurs, mais la situation des indicateurs de sentiment me fait privilégier pour le moment le décompte rouge (petite vague de hausse 5.5 à venir avant le retournement).

Pour le CAC, nous trouvons un décompte un peu différent et plus complexe, mais l'idée générale reste la même, à savoir que nous sommes en fin de mouvement (vague 5). Là aussi il reste toutefois un peu de marge de progression pour que la vague 5 en cours soit complétée sur le CAC.

CACELLIOTT1008

Conclusion générale :

- Nous sommes sans doute en fin de mouvement haussier avant une correction importante ou un retournement de tendance.

- Les investisseurs commenceront à alléger leurs positions exposées aux indices ou à les protéger.

- Les spéculateurs cherchant un point d'entrée baissier optimal et peu risqué attendront un signal plus clair (donc un petit supplément de hausse) pour se lancer. Ce signal sera pour moi l'obtention d'un large excès d'optimisme sur l'EPCR5j (niveaux de 0,53/0,55) et un consensus bullish (Barron's) égal ou supérieur à 72%.
loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

8 commentaires

  • Lien vers le commentaire lololesarcs mercredi, 20 novembre 2013 14:43 Posté par lololesarcs

    Quel silence depuis ce mois d'août !!! Plus rien à dire ?


     


    Dommage !

  • Lien vers le commentaire pannap lundi, 23 septembre 2013 07:46 Posté par pannap

    Bonjour , 
    on est nombreux à avoir un compte chez boursorama ; cette dernière étant détenue en majorité par la SG , j'aimerais  votre avis sur les risques en cas de problèmes sérieux ( par exemple faillite , certe " too big to fail"  ) de la société générale  .
    sincères salutations

  • Lien vers le commentaire Oliver dimanche, 11 août 2013 19:08 Posté par obotrade

    Trop d'investisseur ont à l'esprit des mois d'août meutriers ces dernières années, si les marchés passent le mois d'aout sans emcombre, les investisseurs seront sereins et moins sur leur garde à la rentrée pour qu'une baisse majeure démarre à un moment où plus personne ne s'y attend. 

    Encore une fois quand on est trop sur le qui vive, dans l'attente d'une réaction, il ne se passe rien, et c'est au moment où l'on pense s'être trompé que l'évènement attendu se présente. Pas la peine de sur-anticiper...