Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Eric Le Goff

Eric Le Goff

Pas mal d'annees de trading derriere moi, the rise and fall de 1999, de tres beaux trades, des erreurs cinglantes, sur les cryptos depuis debut 2017 ou j'ai passe 50heures par semaine pendant 1 an a essayer de detricoter tout ca, analyser les fondamentaux des ICOs, comprendre un peu la technologie, et surtout les perspectives d'investissement, nouveaux risques (legal avec Tether dont je continue a penser qu'il y aura un couac, hack, ponzi avec BitConnect) et opportunites (hypervolatilite, gain prodigieux, respect de l'analyse technique mieux que d'autres actifs car tous les investisseurs sont biberonnes a la meme ecole)

Grace aux banques Centrales l'adage selon lequel un investisseur ne connaissait qu'une bulle est dementi. La crypto est le premier instrument de speculation mondiale aussi accessible. Ayant appris de 1999 j'ai vu se former les memes patterns, la meme hysterie collective et le meme reportage de M6 sur les messieurs madame Lambda, ce qui m'a fait sortir un peu avant le climax run de decembre. Depuis je laisse mes gains investis sur des positions longues et initie des positions de trading a plus court terme.


Pour toute question: ohmycoinweb@gmail.com.

"J'ai plus rien foutu au boulot et regarde le cours monter":)

promospeciale

Les 'market exbearts" face à la réalité du marché & analyse DAX

Audience de l'article : 1543 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Le graphique ci-dessous illustre à merveille la tentation de prédire le crash qui saisit de nombreux prévisionnistes.

La plupart des avis sont motivés par des considérations fondamentales, mais le fondamental n'est qu'une des composantes dans l'explication de la valeur d'un actif.

Personne n'aura échappé ces derniers jours à une grappe d'avis très baissiers chez plusieurs avis autorisés d'autorité (Goldman, Nassim Taleb qui prédit l'arrivée d'un événement par nature imprévisible, Icahn) . Il leur arrive également de se tromper.


Néanmoins, il est permis de douter de la pérennité d'un rallye durable bâti sur un gonflement monétaire, quand dans les faits les autorités ont cessé d'injecter l'argent.
La finance c'est de la physique: lorsque le moteur n'a plus de carburant, le véhicule lancé favorablement continue néanmoins à avancer. Et il suffit sinon de s'en convaincre pour trouver trois auto-stoppeurs prêts à pousser le véhicule. Nous sommes typiquement dans cette situation.

Il faudra surveiller l'indice moteur européen, le DAX qui a franchi ses plus hauts, et juger de sa capacité à se maintenir au-dessus du plus haut du Brexit.

Le conseil: se méfier des mouvements de l'été.
2001 aussi était haussier, j'entends encore la voix de Jean-Pierre mentionner une hausse du CAC alors que je me trouvais au volant de ma voiture sur le chemin retour de mon travail étudiant. Il est intéressant de noter que ce fameux jour - je n'ai plus la date exacte - 4 milliards s'étaient traités. 4 milliards en été, un jour de hausse tranquille, ce n'est plus envisageable sur le CAC.
Août 2008 ne m'a pas frappé comme étant un mois particulièrement baissier non plus. Soitec avait même fait des merveilles.

Plutôt que de prendre le train du Dax en route pour grapiller 5% à moyen terme, attendre un retour sur le support des 10400 si celui-ci est imminent et guetter le comportement. 
Toute clôture en-dessous sera un signe d'alerte, mais tout rebond devra être joué.
Ne pas oublier la présence d'un gap sur les 9200.

Mais nous vivons une époque formidable de défiance sur fond de marché déserté où les rares vendeurs à court terme n'auront pas attendu le 15 août pour se faire crucifier.

Pour le market timing plus précis, je vous renvoie aux indicateurs de Loïc Abadie.sp 500 LES BEARS
Poster un commentaire