Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cédric Froment

Cédric Froment

Sur ce blog je fais le suivi des actions sur le point d'exploser en bourse. Je vous apprends à les repérer et à les trader.

Les petites et moyennes capitalisations sont mon terrain de jeu favoris.

Grâce à mes stratégies, je passe moins de 30 minutes chaque soir pour gérer mon portefeuille de trading.

Si vous pensez devenir millionnaire en 3 clics, ce blog n'est pas fait pour vous.

Si vous souhaitez acquérir les outils pour devenir un spéculateur efficace, ce blog est une mine d'or pour vous.



  QUI SUIS JE ?

Je m’appelle Cédric Froment et cela fait plus de 10 ans que je spécule sur les actions.

Ma passion pour le surf et mon statut de trader m'ont amené à m'expatrier sur l'Ile Maurice en famille!

froment-cédricM2

Quand je ne suis pas à l'eau ou avec ma fille, je partage avec vous mes meilleures stratégies pour investir en bourse.

promospeciale

La naissance d'un consensus sur le profit avenir d'une entreprise, explications

Audience de l'article : 1390 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Comment se créé un consensus sur l’estimation future des revenus d’une entreprise

La plus grande partie des ressources concernant les estimations de bénéfice des entreprises proviennent des sociétés de courtage. Les analystes sont chargés d’étudier les modèles économiques des entreprises et d’en déterminer la valeur financière grâce à des projections. En effet chaque entreprise a besoin de mettre en place une stratégie lui permettant de gérer ses opérations. Ces estimations sont dès lors partagées avec les analystes qui vont quant à eux se faire leur propre opinion de ces projections pour définir des objectifs et générer un consensus. Les investisseurs prêtent une grande attention à ces estimations car grâce à elles ils vont pouvoir juger du futur prix de l’action en situant la position de l’entreprise sur son secteur industriel. De très fortes révisions haussières apparaissent généralement après l’apparition d’un nouveau produit développé par l’entreprise, une amélioration des marges de profits ou encore un succès de niche lié à un manque de concurrence.


Le point de vue de l’entreprise, la prudence

Il est important de noter les motivations premières derrières les estimations que se fait l’entreprise de ses propres activités avant que celles-ci ne soient retraitées par les analystes. La plupart des dirigeants sont rémunérés sur une large partie de leurs actions détenues dans la société via des plans de stock option. Ces dirigeants, de part leurs années d’expérience savent très bien que lorsque les publications sont en dessous du consensus des analystes, les cours sont lourdement impactés. La rémunération des dirigeants étant liée en grande partie à l’état des cours, ils ont tout intérêt à rester très conservateurs sur leur prévision de croissance et de bénéfice. Cela donne de meilleures chances à l’entreprise de battre le consensus et d’impacter positivement ses cours boursier.


Le point de vue des analystes des sociétés de courtage, la prudence

En plus de conférences téléphoniques, revues de presse données par les entreprises pour l’annonce de leurs résultats et leurs prévisions, certains analystes se déplacent et visitent les entreprises. Ils discutent directement avec les clients consommateurs du nouveau produit du moment afin de relativiser les discours prévisionnels de l’entreprise. Cela évite les trop bonnes ou trop mauvaises surprises.

Les entreprises qui n’entrent pas dans les fourchettes du consensus des analystes tendent continuellement à chuter ou s’envoler plus vite que leurs compères intra sectoriels qui n’ont pas engendré de surprise. En effet, les investisseurs adorent voir des entreprises faire plus de profits et plus de ventes que les analystes ne le prévoyaient, et inversement. Les analystes sont alors obligés de réviser à la hausse leur prévision pour le prochain trimestre. Ce fait impact les décisions d’achat des gérants dont les modèles mathématiques sont basés sur les révisions de consensus à la hausse ; la conséquence est une accumulation soutenue sur le titre suite à la news.

On recense plus de 4000 analystes émanant des 250 sociétés de courtage aux Etats Unis et au Canada. Le but de ces entités est de générer du volume auprès de leur clientèle en émettant des recommandations d’achat et de vente. En effet ces firmes sont rémunérées à la commission. Cependant les analystes sont jugés sur l’efficacité de leurs recommandations. En effet, plus les clients font d’argent avec les recommandations et plus l’analyste prend de l’importance pour la firme. Tout comme les dirigeants, les analystes ont apprit qu’il valait mieux surprendre positivement le marché afin de l’impacter à la hausse. Ces analystes restent donc très conservateurs sur leurs projections de bénéfice afin que l’annonce soit en accord avec leurs analyses ou mieux, qu’une surprise positive se produise. En aucun cas ils ne voudront que l’annonce soit décevante en comparaison de leurs estimations. En 1995 seulement 50% des entreprises égalaient ou surpassaient le consensus. Actuellement, cette proportion est d’environ 80% ; ce chiffre met en avant l’importance que les courtiers accordent à être prudents dans leurs prévisions.

 

 

  PISTEZBIG News... quand tu boostes nos actions !

http://www.e-devenirtrader.com/project/ma-formation-video/

 

Cédric Froment

www.cedricfroment.com

www.e-devenirtrader.com

Poster un commentaire