Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tim Sanchez

Tim Sanchez

 
Si j’avais un rêve un peu fou ça serait de fédérer une communauté qui rêve davantage de vaincre les difficultés et pas seulement de leurs survivre.


Si j’avais la main verte, j’aiderais les autres à cultiver une pensée libre: créatrice de valeur, définitivement tournée vers la réalisation de l’excellence.

Mes convictions :

1-La vie d’un être humain est trop courte pour qu’il demeure l’esclave de sa vieille habitude de ne penser que dans une seule direction.

2-Il n’y a pas « de bon moment » pour se lancer, s’améliorer et avancer vers la liberté financière et d’être.

3-La clef n’est pas la motivation ou les conditions mais l’information à laquelle on a accès.

Mes constats :

a-La « crise » a bousculé à peu près tout ce qui existe dans ce monde, à part la manière dont les hommes pensent : si vous voulez investir dans quelque chose de stable qui à survécu à l’épreuve des balles, voilà une piste intéressante.

b-Point de liberté individuelle en focalisant son temps et son énergie sur des problèmes collectifs : La crise, les impôts, les contraintes sociales sont des problèmes collectifs, les solutions individuelles enjambent ceux-ci.

c-Il est plus facile d’avancer dans la vie en tant qu’écho, seulement jusqu'à temps que l’autre joue une fausse note.

d-Le monde change à une vitesse hallucinante, ouvrant la voie à un cycle de destruction créatrice intense qui ravage l’ancien modèle sur son passage.

Ici je partage avec vous mes réflexions pour investir, protéger son patrimoine et entreprendre.

PS : Il paraît que je suis un rêveur invétéré avec deux mains vertes , et vous ?

 
PS2 : Vous pouvez me retrouver sur Facebook ou je poste en exclusivité pour ceux qui me suivent une image commentées de temps en temps  ou bien poser une question ici :

sanchez.tim @ yahoo.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
david renan telechargement livre

Comment anticiper une tendance future : voici 4 questions CRUCIALES à se poser.

Audience de l'article : 984 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
La réponse que le marché est capable de vous donner dépend de la question que vous lui posez.

En réalité les marchés financiers représentent une discipline complexe si on tente de la comprendre avec des moyens académiques.

Pourtant il y a 4 questions que je me pose quotidiennement pour comprendre ce qui se passe.

A/ Qui fait quoi ?

B/ Dans quel volume

C/ Quand

D/ À quel prix



Les maîtres aux échecs étudient attentivement toutes les parties de leurs adversaires : entrées, ripostes, stratégies, habitudes.

Les équipes de sports collectifs visionnent plusieurs fois les techniques d’attaques et de défenses de leurs futurs adversaires.


Si vous allez au casino avec l’idée de gagner plutôt que de dépenser, vous allez devoir regarder les tables un moment, pour comprendre qui joue, comment et pourquoi.

Pour les marchés, c’est pareil en moins évident hahaha.



Le but du jeu «  the game », c’est d’identifier qui trade et qui a intérêt à la hausse ou la baisse et enfin qu’elle est leur pouvoir financier.

Par exemple sur action, je connais le volume normal et la volatilité moyenne autour des zones de prix clés selon un horaire précis.



Il y a des lignes de force autour de prix par exemple 1, 1.25, 1.5 etc.…

Ce ratio volume/volatilité/prix diffère en fonction des heures et des mois del'année, la première et les dernières heures sont les plus importantes et permettent de comprendre ce qui se passe.

Feb Matched Volume NYSE




Je surveille également beaucoup les échanges bloc par bloc autour des zones de prix pour savoir si une résistance est réellement absorbée ou s’il n’y aura aucun relais.

Les paquets de 100 sont typique des markets makers et donc non significatif, leur but est non-directionnel.



Si bloc il y a, ça sent le zinzin, le gros poisson, l’institutionnel et là ça donne une bonne direction à venir.

Evidement des gros échanges de blocs à plus d’impact s’ils se réalisent à 1.5 plutôt que à 1.12…



La réponse à ces 4 questions vous aidera à comprendre ce qui se passe sur les marchés.

Personnellement je ne suis pas intéressé à anticiper quoique que ce soit sans une compréhension précise des 4 faits exposés ci-dessus.

A lire également:

Synthèse d'une discussion autour d'un bon café:

http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/banques-centrales/petite-discussion-entre-traders-a-la-terrasse-d-un-cafe-synthese-pour-les-lecteurs-d-objectifeco.html




Poster un commentaire