Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

Trader contre sa méthode, Les leçons de cette punition (Partie 4)

Audience de l'article : 1843 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

 Partie 1 : Ma mésaventure

 Partie 2 : Tout commence bien puis...

 Partie 3 : Je subi le marché

 Partie 4 : Les leçons de cette punition

 

 

 

 

Quelles erreurs ont été commises ?  

La principale fut, bien entendu, de déroger aux principes de base du trading, à savoir : ne jamais changer les règles d'une méthode.

Si on juge que les règles doivent être modifiées, c'est que le trade prévu n'entre pas dans le cadre de notre tactique. Conclusion : on s'abstient. Ne jamais improviser. 

Il pouvait être légitime d'avoir un doute. Dans ce cas, nous devions simplement nous abstenir, mais surtout ne pas jouer contre notre stratégie. 

 

Ne pas appliquer parfaitement une méthode revient de fait à en inventer un autre qui n'a ni fait ses preuves, ni subi les tests.

Lorsque durant la prise de position nous changeons un ou plusieurs facteurs décisionnels, nos points de repère ne sont plus en corrélation avec notre méthode. 

La seconde erreur fut d'avoir pris les arguments de la presse spécialisée   comme argent comptant. Sans dire qu'ils sont systématiquement dans l'erreur, leurs pronostics sont bien souvent moyens au long terme, alors que nos objectifs dans ce cas étaient très court terme…

Puis, l'erreur suivante fut de ne pas stopper le trade puisque nous n'avions plus de points de repère, alors que la perte était encore supportable.

L'origine de cette non prise de décision est un blocage dû aux craintes, stress, doutes… On ne prend pas de décision parce qu'on n’est plus capable d'en prendre. Le subconscient préfère le statu quo plutôt qu'une nouvelle prise de décision. L'impact de la précédente nous a mené à un tel désagrément que nous bloquons. Le subconscient refuse de prendre un nouveau risque.

Là dessus vient se superposer le mode espoir : sortir envers et contre tout, vainqueur de ce duel.

Enfin, l'entêtement à vouloir avoir raison à tout prix, le défaut d’orgueil. Donner la face devant un ami qui nous prend en défaut.

Il ressort de ce bilan que les causes qui ont conduit à cette mésaventure sont multiples. Mais elles ont un point commun, les biais psychologiques…

Ce sont uniquement des erreurs humaines, ni la stratégie initiale ni la technique ne sont remises en cause.

Le trader performant attend les conditions requises à l'application de sa stratégie. Il ne cherche pas à adopter sa méthode aux conditions du moment.

 

Bernard Basset 

Auteur de « CHANGEZ DE CAMP DEVENEZ UN TRADER GAGNANT » 

http://www.eyrolles.com/Entreprise/...

Poster un commentaire