Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


ME RENCONTRER A PANAMA CITY Le sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR C'est GRATUIT !

>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

Krach boursier - crash aérien - ces évènements qui ont le pouvoir de nous tuer - les solutions ?

Audience de l'article : 4942 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 4 réactions
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Je ne vais pas ici vous apporter la solution pour éviter de mourrir dans un crash aérien. Elle n'existe pas. J'ai discuté pendant 30 minutes avec Samuel Rondot, conversation publiée sur youtube plus bas dans cet article, du parallèle entre krach boursier et crash aérien, le terme krach boursier signifiant dans mon esprit de manière générique, encaisser des grosses pertes en une fois, assez soudainement. Samuel Rondot fait sur ce sujet une description éclatante de la réalité des marchés financiers qu'on occulte tous.

Revenons avant sur les avions.

Je dépense chaque année 10.000 euros en billet d'avion. Je suis donc ce qu'on appelle un frequent flyer, même si autour de moi, je connais des commerciaux internationaux qui vivent littéralement dans les avions avec des budgets annuels de 20 à 40.000 euros...

Le risque aérien est mon principal risque transport. En effet, à Bangkok, je fais tout à pied ou en métro. Et au Costa Rica, le peu de fois où je suis dans mon 4X4, les routes sont désertes. A moins de rouler à 4 grammes dans le sang et me mettre la tête en l'air tout seul, mon risque d'accident reste l'avion.

Le récent crash dans les Alpes est intéressant à analyser. En effet, la sécurité aérienne est l'une des plus perfectionnée au monde. Je suis fasciné par le travail des hommes depuis des décennies pour parvenir à faire voler dans le ciel des machines avec un taux de réussite proche de la perfection.

Aujourd'hui, il faut un cygne noir pour déjouer la sécurité et provoquer un accident. Un pilote dépressif (perso, je n'appelle pas cela de la dépression le fait d'embarquer dans son suicide 150 personnes, j'appelle cela un instinct de tueur pur et dur) qui se baricade en surfant sur les procédures anti terroristes. Immédiatement, la nouvelle mesure consiste à avoir en permanence deux pilotes dans le cockpit. Autant dire que la prochaine fois, il faudra taper sur la gueule de son voisin avant de se suicider aux manettes...

Les évènements rares, c'est la clef.

Sur les marchés financiers, ils font la différence.

Combien de fois ais je entendu dans ma vie des traders ou des épargnants expliquer qu'ils gagnaient bien depuis 6 mois ou un an dans le train train de la distribution gaussienne des évènements à 2 écarts type et qu'ils avaient tout reperdu sur une décision de la banque centrale, un bénéfice surprise, une accélération, une annonce, bref un choc de volatilité. Une seule opération capable de détruire 6 mois ou un an d'activité, voilà ce que sont les marchés financiers et la gestion d'opérations dans la vraie vie en dehors du pipo marketing des courtiers.

Les cours boursiers sont à la fois aléatoires et ont de la mémoire. Sans mémoire, la bourse serait 100% aléatoire et imprévisible, nous explique Samuel Rondot, contrairement à la boule de la roulette et des tirages pairs, impairs, noirs, rouges qui elle ne se souvient pas qu'il y a déjà eu 10 boules rouges avant le tirage en cours...

On fait son argent dans les évènements rares, les krach boursiers, l'équivalent des crash aérien. Heureusement pour l'intervenant sur les marchés financiers, il y a beaucoup plus d'évènements rares sur la bourse que sur le vol aérien... Mais dans ces mêmes évènements rares, on peut faire aussi sa ruine.

La seule approche mathématiquement la plus valide est celle de Nicolas Taleb

Elle est concentrée sur l'exploitation des évènements rares où on peut encaisser 20 fois la mise avec l'achat de put en dehors de la monnaie. Bien sûr, le taux de réussite est ultra faible, autour de  5 à 10%, mais c'est cette approche qui génère les plus gros rendements. C'est cette approche qui est la plus durable, la plus sûr, la plus logique. Elle est humainement invivable. Notre cerveau d'humain n'est pas équipé pour gérer les probabilités et les évènements rares.


Samuel Rondot a accumulé une grosse expérience dans ce domaine. Je vous rappelle qu'il a un serveur qui tourne 24h/24 en permanence à la recherche de nouvelles stratégies dans le cadre de www.cfdperformance.com

Dans notre entretien, nous discutons de la forme du hasard sur les marchés, de son côté unique et imprévisible.

Samuel Rondot propose un test sur les grills de loto. Mon cerveau rejette comme tout le monde cette grille qui NE PEUT PAS sortir, alors que cela repose uniquement sur un opinion fausse. Le hasard n'a pas de forme caractéristique. Et pourtant, même en le sachant, je ne peux m'empêcher de le rejeter...


Une stratégie qui fait 100% de taux de réussite pendant 12 ans avec 430 signaux est présentée.

Je me fais l'avocat du diable, je joue le client intéressé. Samuel Rondot démontre alors sur quoi repose un taux de réussite de 100%. Les marchés financiers sont impitoyables. La leçon est superbe !


30 minutes sans pipo marketing sur la réalité du trading à long terme. Voilà de quoi il s'agit aujourd'hui !

La plupart des boursicoteurs sont incapables de regarder un enchaînement de 100 opérations sur une période de deux ans. Ils se concentrent tous sur les résultats immédiats, à court terme, alors que le jeu du trading et de la gestion repose justement sur l'alternance entre les évènements rares et le chaos quotidien des évènements normaux. Il est impératif d'avoir un horizon suffisamment long pour planifier l'alternance, car de manière certaine, d'autres avions tomberont du ciel tout comme d'autres évènements rares provoqueront des ruines soudaines et des fortunes immédiates...



La vidéo ci dessous de 30 minutes





===> Pour aller plus loin sur ce sujet du hasard (qui signifie concrètement combien on peut perdre en bourse), le webinaire gratuit de Samuel Rondot de une heure sur les solutions et les stratégies en bourse qui existent pour gérer l'alternance entre les évènements rares et les évènements normaux





.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire Eric_Prudhon dimanche, 05 avril 2015 14:45 Posté par Antifragile

    +1 pour la référence à Nassim Taleb


    -1 pour la récupération et la pub pour SR, mais bon ce site est fait en partie pour ça...

  • Lien vers le commentaire Pecehel jeudi, 02 avril 2015 14:07 Posté par pecehel

    Merci à Charles et à Sam pour la vidéo notamment. Une vidéo TRES TRES INTERESSANTE à voir et revoir si besoin et d'un niveau à la fois très fin et très abordable. Bre, de la belle ouvrage, BRAVO.


    C'est sur ce genre de débat et d'explications que je me fonde un avis.


    Extra le coup de la STRAT qui pète le feu sur 13 ans et s'est savonnée les 2 1ères annés sur 15 ans du fait du pétage de stops à 14%. Sam y explique clairement la réponse auw souhaits de bcp de traders discrétionnaires si on ne montre que le taux de réussite et que 13 ans (c'est déjà bcp).


    Et la strat contraire PUMA (qui est la bonne) ne faisant que majoritairement de toutes petites pertes pour viser les peu mais juteux gains. A ce propos, je suis allé voir sur Tradency ce qu'a fait PUMA en mars, eh bien 10 trades et 10 petites pertes. Logique vu le concept et LE PLUS BEAU DANS TOUT CA, c'est qu'à aucun moment je n'ai flippé devant cette accumulation de pertes vu que je n'ai pas regardé TRADENCY en détails.


    J'ai un beau bagage professionnel et une expérience importante et pourtant, je ME VAUTRE TOUJOURS et encore TOUJOURS en discrétionnaire, là je découvre petit à petit des valeurs ESSENTIELLES qui vont changer ma façon de faire ... et de laisser faire les STRAT.


    Merci les amis, Pcl

  • Lien vers le commentaire Pierre mercredi, 01 avril 2015 20:22 Posté par 8ball

    Du lourd. Samuel y explique le truc possiblement le plus important sur les marchés financier (et il a clairement le background de math idoine). 5 étoiles. Ca fait du bien un peu de sérieux !


    Charles me fait bien rire, au passage (en bon, hein, j'aime beaucoup).

  • Lien vers le commentaire karlusson mercredi, 01 avril 2015 15:58 Posté par karlusson

    cela a un nom : contingence...