Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cédric Froment

Cédric Froment

Sur ce blog je fais le suivi des actions sur le point d'exploser en bourse. Je vous apprends à les repérer et à les trader.

Les petites et moyennes capitalisations sont mon terrain de jeu favoris.

Grâce à mes stratégies, je passe moins de 30 minutes chaque soir pour gérer mon portefeuille de trading.

Si vous pensez devenir millionnaire en 3 clics, ce blog n'est pas fait pour vous.

Si vous souhaitez acquérir les outils pour devenir un spéculateur efficace, ce blog est une mine d'or pour vous.



  QUI SUIS JE ?

Je m’appelle Cédric Froment et cela fait plus de 10 ans que je spécule sur les actions.

Ma passion pour le surf et mon statut de trader m'ont amené à m'expatrier sur l'Ile Maurice en famille!

froment-cédricM2

Quand je ne suis pas à l'eau ou avec ma fille, je partage avec vous mes meilleures stratégies pour investir en bourse.

promospeciale

"Achetez c'est les soldes !", très peu pour moi , merci

Audience de l'article : 3849 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

 Tout au long de l'année 2008, j'ai pu entendre cette phrase de la bouche de certains de mes professeurs qui étaient  gestionnaires de portefeuille (j'espère qu'ils le sont toujours...).

Il y en avait un que j'admirais tout particulièrement pour son bagou. Un franc-parler qui a même choqué une étudiante de chine en échange dans mon école. Elle a terminé un cours indigné car il dénigrait la qualité de la productivité chinoise...

Moi, petit trader du haut de mes quelques 500 trades à ce moment là, je ne pouvais m'empêcher de me mettre à sa place pour tenter de comprendre sa logique "illogique" des marchés. C'est parti :

 

Je suis gérant de portefeuille, j'ai 15 ans d'expérience dans le business. J'adore parler des meilleures modèles économiques de marché, ces actions que j'admire tant. Cette admiration je la partage avec mes clients, la plupart du temps au cours d'un bon déjeuner d'affaire. Si j'ai la main lourde sur le bon vin en leur compagnie, c'est parce que c'est le business..."les contraintes professionnelles" comme j'appel ça. En tout cas, ces 15 années d'œnologie au quotidien réconfortent ma reconversion professionnelle en cas de pépin, je serais caviste. J'ai pas ma langue dans ma poche, et c'est plus fort que moi quand je vois mes petits étudiants, il faut que je leur sorte : "C'est maintenant qu'il faut acheter ! il faut poser ses couilles sur la table et mettre le paquet". (l'intéressé se reconnaitra :-) un vrai One Man Show chaque semaine).


"Pour moi la bourse, c'est identifier mon poulain grâce aux fondamentaux, et comme là tout se casse la tronche, il faut ramasser. Une bonne entreprise, ça remonte toujours et au pire ça verse des dividendes. Alors il faut acheter mes chers élèves !"

Mr. Le Prof

 

Je reprends ma peau d'étudiant - trader et conclus

Ce type, il a du fric pour acheter, c'est pas possible autrement ! Comment il fait ? j'veux dire c'est pas la FED, il peut pas imprimer des billets et s'amuser à apporter de la liquidité aux marchés. Je sais qu'il a pas revendu avant la crise, j'étais dans sa classe avant la chute. Il nous a dit qu'il conservait ses lignes en portefeuille, et qu'il renforcerait en cas de chute des bourses.

Mais s'il n'est pas assis sur un matelas de cash et qu'il continu à accumuler des titres sur le long terme, où trouve t-il son pognon ? BAH chez les clients !!!!!!!!! Ahahah il est trop fort mon caviste !

 

Chers lecteurs, c'est la pénurie d'opportunités sur les marchés

Vous devez trouver cette situation drôle. C'est moi qui donne des leçons maintenant! A croire que je n'ai rien retenu de l'expérience de mon œnologue: lui, vous dirait l'inverse de moi.


C'est facile d'acheter avec l'argent des autres mais quand il s'agit de son pécule, il vaut mieux éviter de faire des paris insensés. Je sais qu'il y a des spéculateurs à court terme qui lisent ces lignes et qui pourraient ne pas être d'accord avec moi. La raison, c'est que je m'adresse à des investisseurs qui placent leur argent sur les actions pour quelques semaines à plusieurs mois. Et là, c'est franchement pas le moment de s'adonner à ce genre de placement. Vous pouvez avoir de la chance, ça peut remonter. Mais je préfère intervenir quand tout est au vert et que je peux gagner sans peine. C'est exactement le contraire qui se passe actuellement :

 

1- Mon scanner de momentum a cessé de me trouver des opportunités praticables il y a plusieurs mois. C'était le 1er signal que le marché n'était plus majoritairement acheteur.

2 - Puis, mon approche sur les news de marché (PEAD), qui m'oblige à analyser une bonne 30 aine d'opportunités par semaine, s'est arrêtée de me sortir des candidats. "30" c'est à peu près le nombre de titre que j'ai analysé mais pendant ces 6 dernières semaines! Autant dire que si l'on se concentre sur des achats de titre, ce n'est pas le moment de tenter quoi que ce soit au feeling, avec "ses couilles sur la table" comme dirait l'bonhomme.

Il n'y a pas de soldes sur les marchés boursiers. Prenez congés sauf si vous avez une bonne stratégie pour shorter les actions à court terme.

 

  LDMBig1 Prendre des grosses positions   seul un tiers du temps, les marchés sont favorables

 

Cédric Froment

www.cedricfroment.com

www.e-devenirtrader.com

Poster un commentaire

2 commentaires