Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

Restez à l’écoute du monde obligataire, il détient souvent les bonnes clefs

Audience de l'article : 2264 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions

Depuis quelques semaines, les obligations déclinent dans la quasi-indifférence pourtant, elles nous délivrent souvent des messages importants qu’il nous faut connaitre, c’est du moins mon sentiment et je vais tenter de vous le faire partager

Pour faire le plus simple possible nous pourrions dire que les obligations détestent l’inflation, en effet, d’une manière générale, cet actif qui sert souvent de valeur refuge n’est réellement profitable que quand l’infâme inflation reste sous contrôle, le fait qu’elles amorcent depuis peu une déclivité doit éveiller notre curiosité, tout changement de direction sur cette niche est toujours à prendre en considération.

Les statistiques concernant l’éternel combat inflation/déflation restent contradictoires, quelque soit votre camp, vous trouverez toujours des chiffres qui plaideront en votre faveur, les obligations ne mentent pas, elles anticipent à mon sens un retour d’inflation importante, le chiffre « officiel » tel le CPI voudrait nous faire croire que tout est sous contrôle, que nous ne subissons pas de perte de pouvoir d’achat, et que notre devise reste forte ….

Partons du principe de base que Le CPI mesure la moyenne des variations de prix d'un panier fixe de biens et services, il calcul en quelque sorte l'inflation au niveau du consommateur, et en ce moment il reste étrangement atone pour ne pas dire amorphe, pourtant, à en croire ce tableau nous devrions nous inquiéter de la véracité des chiffres qui nous parviennent.

Je referme cette petite parenthèse inflationniste ici, je voulais simplement attirer votre diligence sur un sujet qui semble tronqué par certaines autorités

Le ratio Obligation/Action ci-dessous témoigne que depuis quelques mois les obligations performent moins bien que les actions.

Toutefois, nous devons nous méfier des évidences, voici le tracker IEF que je conseille d’avoir en portefeuille, il suit certaines obligations du trésor US, dans un souci de diversification c’est un très bon outil même si depuis peu il subit des prises de bénéfices comme l’ensemble des obligations.

Vous constaterez que l’objectif prescrit par une superbe épaule tête épaule vient d’être parfaitement accompli, mais, ce qui me semble important c’est de suivre à partir de maintenant l’évolution court terme de ce tracker, un rebond semble vouloir débuter, il ne faut pas le perdre de vue, il peut détenir les clés de la prochaine orientation du marché, en avril juste au début de la grosse débarque sur les actions il avait enfilé son costume d’homme canon avant de prendre son envol, et comme je crois que nous sommes a l’aube d’une nouvelle petite débarque sur les actions il pourrait s’avérer un excellent moyen de protection court terme pour vos portefeuilles long terme.

 

Claude Mathy

Retrouvez toutes mes opérations sur mon portefeuille et mes alertes de trading en cliquant ici

Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire claude Mathy dimanche, 19 décembre 2010 16:21 Posté par claude Mathy

    Bonjour à vous deux,

    Benoît,

    Je crois que quand nous assisterons enfin à une réelle reprise de l’économie, le risque sera effectivement grand de voir la Fed relever ses taux directeurs, si vous en avez l’occasion je vous suggère d’observer le $USB (obligations 30 ans) lors du dernier cycle de hausse de taux de la FED (2004/2006) vous observerez qu’elles avaient anticipé ce cycle de hausse quelques semaines avant en perdant un bon 6%, mais au bout de 2 ans de hausses de taux elles finissent pratiquement à zéro, comme quoi…

    Bien évidement, la situation actuelle est différente, on parle de bulle sur le point d’éclater sur les obligations, mais je ne me risquerais pas trop à shorter celles-ci, (peut-être à tort) la tendance lourde long terme est et reste jusqu’à preuve du contraire haussière, toutefois en regardant le $USB sur 20 ans une correction supplémentaire de 10% n’est pas impossible, il faut savoir également que Marc Faber voit les obligations baisser fortement.

    Je viens de voir le comportement de votre tracker short, belle ride en effet, si vous êtes intimement convaincu du grand plongeon obligataire c’est un très bon outil .

    Et merci pour les compliments

    Bien à vous

    PS:Vous trouverez annexé le comportement non pas des obligations mais bien des actions lors du dernier cycle de hausse des taux, juste pour ceux qui pensent que quand la Fed débutera un nouveau cycle, les actions plongeraient irrémédiablement