Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici


Inscription à ma newsletter (BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE)
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

promospeciale

Une obsession - tout faire pour ne pas commettre d'erreur en Trading... -10.000€

Audience de l'article : 3296 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

J’ai perdu 10.000 euros…

 

 

 

Si je résume tout haut ce que certains m’ont dit dans mon entourage. Ca va : tu peux te permettre… avec ce que tu as pris depuis des mois ! Au moins, cela va permettre de détendre les langues de vipère qui crachent leur venin que je ne publie que mes gains et que je cache mes pertes...

 

 

 

Cela fait un an que je n’avais pas perdu. En un an, j’ai eu le temps de me demander quelle faute j’allais commettre, comment j’allais me faire baiser. Allais je avoir tort sur les marchés dans mon analyse (genre un mouvement imprévu type choc de volatilité sur news) ? Ou, allais je commettre une erreur dans la réalisation, donc une erreur personnelle ? Fonctionner comme cela pour chaque position aiguisait mon instinct de survie.

 

 

 

Ayant passé mes premiers ordres en 1989 à l’âge de 14 ans, j’ai pu apprendre en 20 ans à discipliner mes interventions sur les marchés en m’améliorant à chaque erreur. Au bout d’un moment, j’ai arrêté d’en commettre.

 

 

 

Et là, paf, 2011, mon chat fétiche (dans mon univers, il n’y a pas de trading ni d’écriture ou d’édition sans présence d’un chat dans mon bureau…) s’enfuit pendant que je suis en France pour les fêtes de Noel. Il est probablement mort, compte tenu qu’un chat français a une espérance de vie très limitée dans la jungle Costa Ricaine.

 

 

 

De retour au Costa Rica, le cœur arraché, j’ai pris le risque de me charger une nouvelle position et j’ai enchaîné en un seul trade, une quantité d’erreur invraisemblable, alors que j’avais bon au niveau de l’analyse initiale. J’ai revisité tous les classiques qui font perdre en Bourse.

 

 

 

1 – Je ne joue pas en Bourse pour gagner de l’argent. Cette fois-ci, je suis arrivé cupide jusqu’au bout des ongles. Mon chat mort, mes motivations personnelles habituelles étaient éteintes. L’avidité m’a bouffé tout cru. La saloperie qui nous habite tous, a refait surface dans mon instant de faiblesse et elle a vérolé tout mon jugement. Avoir la gagne en bourse, je n’y crois pas. Il faut juste jouer son jeu, le résultat ne nous appartient pas. Dès lors qu’on s’aventure à EXIGER un résultat positif, on s’expose à commettre de nombreuses erreurs. Le trading discrétionnaire est une danse ultra dangereuse, sur le fil du rasoir, qui nécessite de la souplesse. La cupidité ou l’avidité sont deux sentiments qui rendent rigide, provoquant toujours le résultat inverse de celui escompté…

 

 

 

2 – Quand on perd confiance en soi, la peur et le doute arrivent de concert et grillent tous les circuits décisionnels et ceux dans le domaine de la perception, que ce soit les signes que les marchés envoient ou ceux qu’on reçoit en sensation. Ce qui est paradoxal, c’est qu’on a impérativement besoin d’avoir confiance en soi pour gagner durablement en Bourse, mais on ne peut avoir confiance que si on gagne…

 

 

 

3 – Il est possible d’avoir raison et de perdre. La première sensation est toujours la bonne. Changer de scénario en cours de route est souvent contre productif. Je me suis laissé influencer par l’extérieur et par mes peurs. Sans confiance, il y a absence de conviction. La force de conviction, c’est le rempart même si il faut se méfier de l’entêtement. Je me suis retrouvé en position dans le sens inverse de ce que je voyais. Du grand n’importe quoi. Et quand enfin, le marché a fini par réaliser le jour attendu ce que j’avais initialement anticipé, j’ai coupé. Dans les deux heures qui ont suivi, je gagnais jusqu’à 8.000 euros… le pire n'étant même pas d'être le pigeon du jour, mais de regarder baisser le marché en trouvant cela normal...

 

 

 

4 - Je me souviens d’une étude américaine dans les années 90 qui laissait voir sans aucune contestation possible que les traders qui déménageaient de bureaux se mettaient très régulièrement à perdre dans les mois suivants. Finalement, en cas de choc émotionnel, il vaut mieux ne pas toucher les marchés… Je me souviens aussi quand je suivais les traders chaque semaine pour établir le consensus CAC 40, que je publiais dans la Tribune, c’était systématique : tous ceux qui rentraient de vacances tous les lundi, se plantaient dans leur analyse et anticipaient à l’envers la tendance… Etre au top ou ne pas jouer...

 

 

 

Charles Dereeper

 

 

 

Pour suivre mes opérations boursières et patrimoniales en temps réel : ARGENT : gagnez +10% par an

 

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire