Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Psychologie de marché : dans quelle phase du cycle sommes-nous ?

Audience de l'article : 3416 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Un petit mot d'abord pour rassurer certains d'entre-vous qui m'ont écrit au sujet de mon dernier article (il est vrai un peu poissonneux et au second degré).

Tout va encore bien pour moi, le covid n'a pas encore suffisamment atteint mon cerveau pour me transformer en optimiste euphorique sur la situation des marchés dans les trimestres à venir. Ce serait même franchement le contraire.

Parlons maintenant de l'état d'esprit des investisseurs.

Visiblement, ils sont plutôt enthousiastes, puisque les requêtes "best stocks to buy" et "acheter en bourse" viennent de réaliser un pic historique (depuis 2004) sur google trends. 

best stocks to buy
acheter en bourse
Beaucoup d'investisseurs semblent donc convaincus que la récente baisse constitue une opportunité d'achat exceptionnelle et à ne manquer sous aucun prétexte.

Inutile de vous dire que ceux qui vont choisir leurs futurs investissements en tapant "best stocks to buy" dans google ne représentent pas vraiment la catégorie des épargnants la plus compétente et la plus pointue sur le sujet de l'investissement boursier.

Les plus avisés sont sans doute en train de profiter du petit rebond en cours pour vendre aux précédents, et n'ont pas besoin de l'aide de Google pour le faire.

Donc voici notre "opportunité exceptionnelle" du moment : 

wallst

Pensez-vous que ce soit un niveau de prix correct, dans un contexte de crise hors-normes qui aura le plus gros impact sur l'économie depuis la seconde guerre mondiale, et va engendrer un recul du PIB au moins 3 fois supérieur à celui de la crise 2008-2009 ?

Pour moi, dans le cycle de marché, nous sommes ici en plein dans la phase de "complaisance".

Beaucoup d'investisseurs restent sereins sur le fait que les banques centrales vont une fois de plus leur sauver la mise, que ce n'est qu'une gentille "mise en veilleuse de l'économie" et qu'ils vont rapidement retrouver le chemin de la hausse.

Cette phase de complaisance pourrait durer encore un peu. Ce n'est pas garanti du tout.

Le pic épidémique est quasiment atteint en Europe, d'ici deux à trois semaines on y sera sans doute aussi aux USA, et les investisseurs auront donc peut-être un moment d'espoir au moment de la levée des confinements et de la reprise partielle de l'activité.

Ensuite ils devront faire les premiers vrais constats sur la situation de l'économie. Et ces constats risquent de faire très mal.

walst


Pour une aide à la navigation dans cette période agitée, rendez-vous ici : 

http://formation.objectifeco.com/loc-abadie-portefeuille-pea/

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire