Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

L'étincelle de la réussite repose sur le talent et la confiance... l'histoire incroyable d'un match d'Henri Leconte !

Audience de l'article : 3463 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

 

Cela fait 5 ans que cette histoire traîne sur mon disque dur. Pardon pour celui qui l'a écrit, mais je vais la publier dans mes éditos perso, car je l'adore. Elle est magnifique. Quand le talent rencontre la confiance, l'étincelle est explosive, que ce soit dans le sport ou tous les autres activités humaines, type trading d'ailleurs. Henri Leconte par moments, il était vraiment énorme. J'étais fan de ses bons jours !

 

"Troisième tour des Internationaux 1986. Henri Leconte affronte sur le Central le solide Brésilien Cassio Motta, l'un des joueurs les plus fair-play et les plus appréciés du circuit. 6/1 6/3 pour Motta en un peu plus d'une heure. Le moins que l'on puisse dire est que l'affaire est mal engagée.

Henri a sa tête des mauvais jours. Il est impatient, irrégulier, monte à la volée sans préparer ses attaques. Il est redevenu un joueur vulnérable, et au troisième set, le courant ne passe plus avec l'entourage au bord du court. Henri s'est refermé comme une huître et les jeux défilent...

Mais, alors que les jeux semblent être faits, vers la fin de ce troisième set, une idée me vient à l'esprit. Je suis alors le coach d'Henri. Sûrement très irrité contre lui-même, Henri continue à jouer mais, depuis quelques minutes, sans me jeter le moindre coup d'oeil entre les points. C'est décidé, je vais lui écrire un mot !

Je griffonne quelques phrases : " On est avec toi. On a confiance. Calme-toi. Prépare tes attaques plus soigneusement et surtout joue ton jeu au filet. On t'embrasse. " Ces mots sont écrits sur le carton d'invitation dans la présidentielle de Michel Leeb !

Mais comment le lui faire passer ? A 6/5 pour Motta, au changement de côté, je donne le carton, après l'avoir plié en deux, à Béatrice Leeb, alors enceinte de huit mois et demi, et lui demande (elle est " insoupçonnable ") de le remettre à un ramasseur en cachette pour qu'il le transmette à Henri... Bien sûr, c'est totalement interdit par le règlement...

Le " facteur " est parti. Le pli arrive dans les mains d'Henri qui le lit, se lève, revient de notre côté pour servir et lance : " Tu ne pouvais pas le dire plus tôt, pauvre con ! ". Dans la loge, nous sommes interloqués mais très heureux. la combine a fonctionné, il y a eu électrochoc. Henri égalise, sauve deux balles de match dans le tie-break et gagne les deux derniers sets 6/0 6/0. Un régal... "

Charles Dereeper

Poster un commentaire