Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Caroline Domanine

Caroline Domanine

Entrepreneur, coach et trader…

…autodidacte et fière de l'être!

Je pense que chacun peut avoir sa chance s'il est prêt à y mettre le prix. Convaincue du pouvoir que nous avons tous sur notre vie, je me lance avec toujours plus d'énergie et de joie vers de nouveaux défis.

Trader par amour pour la liberté, coach par passion du partage, entrepreneur par besoin de créer; je crois que c'est notre comportement qui sera seul maître de nos performances. Parce que nos compétences techniques ne suffiront  pour gagner, développons nos compétences comportementales avec des questions et des outils simples à mettre en place !

Mon Blog : http://psychotrade.fr/


Conquérir la bourse

Concept d’un journal mental de trader automatique

Audience de l'article : 844 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Un nouveau journal pour étudier, au fil de l’eau, une nouvelle approche mentale via le trading automatique.

Je ne me suis jamais cachée, je bénéficie depuis environ un an de systèmes automatisés performants créés par mon frère, Olivier Poiret. Une partie non négligeable de mon capital fait sa vie grâce à un pool stratégique viable sur la durée et sur le volume.

C’est avec Strategy quant qu’Olivier est parvenu à mettre en place un panel large de stratégies automatisées, pour ceux que cela intéresse.

Au début, toute à ma joie de pouvoir gagner ma vie en écoutant pousser mes cheveux, je me suis dit : « Tout ce qui est performant et relativement sécuritaire (draw down et exposition), je prends. Peu importe le marché, peu importe l’unité de temps, si les back-test et les tests de robustesse sont bons, mon exposition justement calculée pour chaque approche, il n’y a pas de raison, je laisse tourner. »

Dans l’absolu, cette vision est parfaitement rationnelle, je ne suis pas une débutante, j’accepte une part de risque ainsi que l’absence de maîtrise sur l’issue d’un trade donc tout devrait bien se passer.

C’était sans compter l’aspect humain, une fois de plus ; accolée à des compétences, pas exceptionnelles certes, mais toutefois bien présentes. En parallèle des stratégies automatiques, je continuais donc d’opérer en manuel, comme à mon habitude avec un système de trading haute couture, sur mesure, deux à trois heures par jours.

Évidemment, lorsqu’on opère en manuel, on suit ce qu’il se passe en automatique… Curiosité naturelle, doutes, besoin de contrôle ; c’est selon, mais le résultat reste le même : nos ressources se baladent de façon autonome dans un environnement hostile alors nous avons tendance à regarder si tout se passe bien. Telle une mère poule attentive, j’étais là, prête à défendre les grains destinés à mes poussins.

La conséquence fut sans appel : je parvenais à laisser tourner certaines approches de trading, sur certaines unités de temps, mais les autres engendraient une souffrance, si ce n’est insupportable, en tout cas présente.

Quoique je fasse par ailleurs, cette question omniprésente : Est-ce que tout va bien ? Et si j’allais vérifier ? Et lorsqu’on vérifie trop, que se passe-t-il ?  Et bien on intervient, parfois judicieusement, parfois moins, peu importe. Le seul fait important est celui-ci : si nous choisissons de mettre notre capital sur un système automatique, il faut le laisser faire son job.

Depuis, les choses ont évolué et aujourd’hui, je commence à partager avec vous le cheminement qui fut le mien au cours de l’année écoulée.

Afin de bien creuser la question, je ne travaille pas uniquement avec les systèmes d’Olivier, mais aussi avec d’autres sources que je vous détaillerais dans les semaines et les mois qui viennent.

Homme VS Bot est donc un journal destiné à étudier les impératifs techniques, opérationnels et mentaux du trader qui délègue sa décision, de quelque manière que ce soit. À toute fin utile… 
Poster un commentaire