Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume OLIVERES

Guillaume OLIVERES

Qui suis-je ?

Année de naissance : 1974
Situation maritale : marié
Lieu de résidence : France

Job actuel : 

  • Animateur, Formateur immobilier pour un groupe national

Job(s) précédent(s) :
  • Directeur Gérant d'une agence immobilière sous contrat de Franchise pendant presque 7 ans (4 à 6 salariés)
  • Commercial pendant 9 ans ( Multinationale en Bureautique et Pharmaceutique)

Passions :
  • Autrefois pratiquées : pêche à la mouche, arts martiaux
  • Pratiquées occasionnellement : golf, VTT, lecture, séjour sur l'île de la Réunion
  • Pratiquées régulièrement : trading, voyages en Italie

Ma présence sur Objectif Eco :

Faire profiter de mon expérience de changement de vie professionnelle tout en restant en France (nous sommes nombreux à vouloir le faire, mais le grand saut dans l'inconnu fera peur à beaucoup de monde). Je vous en dirai plus sur l'inconnu.

Comment je suis passé du statut de salarié à chef d'entreprise et de chef d'entreprise à salarié avec compléments de revenus significatifs. (c'est possible et je le prouve).

Vous parler de chef d'entreprise qui ont réussi (oui il y en a), ce que ça rapporte et ce que ça coûte (pas que sur le plan financier. Pourquoi ils réussissent, et pourquoi certains ont échoué (et comment ils ont rebondi). 

Mon regard sur la vie des Français  et l'immobilier(tous les jours je rencontre des acheteurs ou des vendeurs qui ont un projet immobilier ou une galère à gérer) .
En effet l'immo occupe une place centrale dans la vie des Français, et ce dernier conditionnera en grande partie leur bonheur futur ou une galère qu'il vont payer une grande partie de leur vie. De l'extérieur ça a l'air évident, mais pourtant...

DU TRADING comment sur plus de 200 tansactions annuelles, plus de 70 % de mes trades sont gagnants et que mon portefeuille progresse de minimum 20% par an depuis 3 ans.

Vous faire partager certaines expériences de vie, et comment je fais progresser mon patrimoine tous les mois. Objectif multiplier par 5 mon patrimoine en France en 12 ans. (eh oui ça prend plus de temps au pays de la fiscalité, mais tout quitter n'est pas toujours possible avec une famille).

DES IDEES DE TRADING 
avec une philosophie originale mais très pragmatique. Vous verrez que plus de 70 % des ces idées de trades seront gagnantes maximum dans les 6 mois. Et une bonne majorité en 1 mois







 

s.

promospeciale

MONEY GAME ou comment SHORTER ET GAGNER ----- SUIVI ET 2 NOUVELLES POSITIONS

Audience de l'article : 1311 lectures
Nombre de commentaires : 5 réactions
Bonjour à tous,

Nous avions commencé ce test le 29 décembre. L'idée consiste à détecter des titres qui ne valent pas grand chose (sur le plan de la rentabilité et des possibilités de le devenir un jour) et qui devraient finir vers zéro tôt ou tard. (certaines sont même carrément des arnaques qui sont promues par des loups de Wall Street, qui montent tant que la meute s'acharne dessus, pour finir à très court terme par s'écrouler).

Le principe est tout simple :  les vrais  opportunités étant rares, détecter en amont le futur Apple relève plus du billet de loterie qu'autre chose.

L'idée ici est toute simple, si il y a plus de loosers que de winers, soyons pragmatique et shortons ces titres pourries.


Ce test en live a commencé le 29 décembre 2017  avec les positions suivantes, aujourd'hui nous pouvons ajouter 2 nouvelles positions à la baisse pour les titres

GOPH ET BKIT 


GOPH côte 1,08
et
BKIT côte 1,24
ce vendredi 13 janvier.


Toujours est t-il que notre portefeuille (virtuel) qui applique cette stratégie  gagne 10 % en une quinzaine de jours. 


Date de prise de position stock Prix à la date de transmission de la prise de position sur objectif éco        prix à aujourd'hui  PERFORMANCE  A AUJOURD'HUI
28/12/2016 VBIO               2,85              2,85                    0%
28/12/2016 DRAM               2,59              1,42                  45%
29/12/2016 MDVX               1,37              1,19                  13%
29/12/2016 YERR                4,6                 5                  -9%
29/12/2016 IEGH                5,5                 5                   9%
29/12/2016 GNUS               5,95              4,95                  17%
05/01/2016 MSRT               1,14              1,02                  11%
13/01/2017 GOPH               1,08              1,08                   0%
13/01/2017 BKIT               1,24              1,24                   0%
                              10%


Réjouissons nous , et observons la suite.

Bon Week end à tous, et je vous tiens au courant selon les opportunités à rajouter à notre portefeuille ainsi que la mise de la performance.

Guillaume 
Poster un commentaire

5 commentaires

  • Lien vers le commentaire Sebastien mardi, 24 janvier 2017 12:58 Posté par imhotep

    Ce ne sont pas les risques "normaux", les risques "probables" qui tuent un trader, ce sont les risques extrêmes. Et dans le cas d'une stratégie de vente à découvert structurelle, les risques extrêmes sont ... extrêmement (!) dévastateurs. Bien plus que sur une stratégie structurellement haussière.

  • Lien vers le commentaire Sebastien mardi, 24 janvier 2017 12:55 Posté par imhotep

    Exactement PCL,

    Et pour en revenir au buy-in, qui est le principal maillon faible de la stratégie que nous présente depuis quelques temps Guillaume, il est extrêmement difficile mentalement de supporter un buy-in à +100% ou +150% (ça veut dire une perte SUPERIEURE au montant du trade) et de voir ensuite le titre s'effondrer alors comme on l'avait "prédit" ... mais sans nous ! C'est limite j'ai envie de me pendre ! Surtout quand on sait que l'essentiel de la perf d'un portefeuille de trading se fait sur les 2, 3 ou 4 trades exceptionnels d'une année (justement celui qu'on vient de rater ...)

    Et non, un bon risk management ne peut pas prévenir ce genre de situation. Un titre shorté qui décale fortement dans la nuit sur une annonce par exemple, ça existe, et un stop loss n'y peut rien.

  • Lien vers le commentaire Pecehel dimanche, 22 janvier 2017 17:31 Posté par pecehel

    Bonjour,
    Moi, je partage à 100 % ce que dit Imhotep. Non quie je sois déçu que ce soit un portefeuille virtuel mais à propos du côté psyhologique.
    Déjà faire du réel sur indices (CAC, DAX) c'est-à-dire peu de volatilité change énormément suivant le montant en jeu, même s'il n'y a pas de levier.
    Par exemple, avec un capital de 100 000 €, si tu fais du daytrading ou du scalping sur des montants légers, disons 10 000 € par trade, donc si tu perds 3 % c'est 300 €. Eh bien répliquer le même processus sur 100 000 € est beaucoup plus dur psychologiquement, j'ai essayé j'ai compris. Dans notre cas se prendre une perte de 3000 € est "psychologiquement beaucoup plus difficile".
    Je pense notamment que c'est dû non pas au rapport des pertes (le même dans les 2 cas) mais au rapprochement que tu peux faire avec "la vraie vie", bref avec ton revenu. Si tu gagnes 3000 € par mois, par exemple, alors tu as une perte d'un mois de revenus.
    Cette perte est "normale" en termes de patrimoine" mais "te parait très anormale" en terme de revenus, c'est ce que j'appellerais l'effet "pieds sur terre".
    Alors maitenant imagine faire la même chose avec un levier 3 par exemple toujours sur 100 K€, j'en connais pas bcp qui ne vont pas transpirer avec 9000 € de pertes.
    Et je te rappelle que ce sont des exemples sur des cfd indices donc des supports assez cools.
    Maintenant être capable de faire du réel sur un portefeuille conséquent sur des titres pouvant doubler ou perdre 50 % en quelques jours, crois-moi, peu peuvent supporter cela et en général pas longtemps et souvent parce qu'ils ont cramé leur compte.
    Cordialement,

  • Lien vers le commentaire Guillaume OLIVERES mercredi, 18 janvier 2017 12:40 Posté par utilisateur29705

    Merci pour ce commentaire Imhotep,

    Remarque très juste sur les facteurs psychologiques, toutefois je pense qu'ils sont néanmoins transposables au réel avec une certaine discipline (indispensable à toute activité professionnelle qui nécessite une certaine rigueur). Il y a un vrai sujet.

    Pour ce qui est de la "margin violation", elle est tout à fait contrôlable avec un money management là encore rigoureux.

    Pour ce qui est des buy in, ce sont sont effectivement des choses qui arrivent, mais ça reste assez marginal, et une bonne sélection de titres permet d'éviter cette situation dans plus de 80 % des cas.

    Mais ces précisions sont en effet intéressantes et utiles pour celui qui serait intéressé par cette stratégie en réel.

  • Lien vers le commentaire Sebastien lundi, 16 janvier 2017 10:37 Posté par imhotep

    Dommage de faire un portefeuille VIRTUEL. En virtuel, les facteurs psychologiques sont totalement différents du réel et par conséquent les résultats virtuels sont totalement non-extrapolables au réel.
    En plus, une éventuelle sortie forçée par la broker pour "margin violation" ou un "buy-in" là aussi forçé par le broker ne sera jamais pris en compte dans un portefeuille virtuel.
    Mais bon, au moins la banqueroute sera seulement virtuelle ...