Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Miroir, dis moi comment gagner gros en Bourse ?

Audience de l'article : 3290 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(42 Votes) - Note : 4.33
Partagez cet article avec vos connaissances

Si vous avez accès aux données des courtiers, vous découvrez l’envers du décor dans le domaine de la Bourse. C’est une BOUCHERIE. 99% des comptes perdent en seulement quelques semaines d’activités !

 

Le niveau d’irrationalité humaine dépasse tout ce que même les pros ne peuvent soupçonner s’ils n’accèdent pas à des centaines ou des milliers de comptes de trading particuliers.

 

Cet édito qui va suivre a été censuré par un gros site de Bourse qui l’a trouvé trop revanchard et agressif.

 

OK je plaide coupable pour le style, mais sur le fond, je ne raconte que la vérité… et je défis quiconque de me prouver l’inverse.

 

J’ignore s’il faut cacher ou non la violence de cette réalité.

 

Depuis 2003, je présente des traders qui gagnent au public. J’en ai même fait une grosse partie du petit fonds de commerce d’Edouard Valys éditions. Dans cet exercice passionnant, j’ai pu constater au fil des époques une variable permanente.

 

Les stratégies utilisés par ceux qui gagnent gros en bourse, ne conviennent jamais à ceux qui perdent…

 

Si si. Croyez moi !

 

Prenons des exemples concrets.

 

Sylvain Duport. Lorsque je l’ai croisé, j’ai tout de suite pensé de lui qu’il était le trader action le plus génial que je n’avais jamais rencontré sur les marchés financiers en 15 ans de métier. Je lui ai d’ailleurs présenté le trader le plus génial que je n’ai jamais croisé sur les indices boursiers… deux fauves des marchés l’un en face de l’autre… un bon souvenir.

 

Sylvain Duport a écrit un livre qui n’a pas satisfait les foules. Pourtant, il y a tout mis dedans et s’est investi avec courage dans le projet. Il s’est fait flinguer sur internet pendant des années par des milliers de boursicoteurs remettant en cause son talent, ses techniques ou même la réalité de ses gains.

 

Au final, aux dernières nouvelles, Sylvain Duport va déclarer pour 2009 sur un plan fiscal après une année mouvementée, des gains qui le classe parmi probablement les 10.000 français sur 40 millions ayant le plus réussi financièrement…

 

Comment peut on critiquer un tel garçon ? Je l’ignore. En ce qui me concerne, je suis toujours autant admiratif de son talent génial.

 

Plus récemment, je présente Denis Péchère, un entrepreneur et investisseur immobilier qui étudie la bourse depuis des années. Il apprend par cœur tout ce qui touche à Goldman Sachs en attendant patiemment son heure. Au son du canon, fin 2008, dans un trou, il se lance et mise gros. 2009, ses gains se comptent à 6 chiffres.

 

Rebelote, les internautes le flingue. Ce n’est pas une manière de gagner en Bourse. S’endetter en gageant son habitation principale, mais quel mauvais exemple ? Ben voyons. Les dizaines de milliers de particuliers qui fument chaque année 80 ou 100% de leurs comptes de trading en utilisant un effet de levier de 20 ou plus, ça, c’est autorisé par les bien pensantes pensées anonymes sur internet…

 

Mais l’histoire de Denis Péchère, c’est non ! Il ne plaît pas, bien qu’il ait gagné en mettant en œuvre patiemment une vieille recette qui a créé l’homme le plus riche du monde, Warren Buffet… lui-même largement décrié depuis des décennies, ne serait ce qu’avec sa notion de portefeuille concentré, et lui-même acquéreur de Goldman Sachs au même moment… La situation ne manque pas de piquant.

 

Et Loic Abadie ? Quelques chiffres sur ce talent brut : il a démarré la gestion d’un PEA avec 35.000 euros. Aujourd’hui, 6 ans plus tard, il dépasse les 400.000 euros. En 2009, il a progressé de 80.000 euros, à comparer à 2007 et 2008 où il dépassait les 100.000 euros de gains. Combien de personnes disent de lui qu’il est trop noir, que sa déflation est bidon et tout le bla bla bla habituel ?

 

Je me souviens d’un groupe de commentateurs qui expliquaient que Loic Abadie avait connu son heure de gloire et qu’il était sur le déclin. Tu parles d’un déclin… Même dans mon entourage, je découvre une certaine surprise quand j’explique que cet animal est parvenu à gagner à la baisse en 2009, en accord avec ses analyses. Tout le monde pensait qu’il s’était fait « éclater » !

 

Si je comptabilise et que j’extrapole, voilà trois personnes qui font en bourse ce que 99% des intervenants particuliers sont incapables de faire.

 

Et voilà trois personnes décriées et méprisées.

 

Il faut 300 frustrés pour compenser ces trois témoignages. Il faut probablement bien plus de comptes de trading en perte pour compenser les gains de ces trois là. Bon d’accord, c’est Sylvain Duport le grand coupable… je ne peux pas vous dire combien, mais il en a fallu des ruinés en face de lui sur l’année 2009 pour le payer !

 

Miroir, dis moi comment gagner gros en Bourse ? C’est facile.

 

Toutes les pensées qui rendent la situation confortable intellectuellement à un boursicoteur SONT A PROSCRIRE. Idem pour toutes celles qui suscitent l’adhésion majoritaire de l’opinion des autres. S’il y a reconnaissance d’autrui, alors méfiance, cela ne sent pas bon. N’oubliez pas que 97% ou 98% des gens doivent perdre en trading pour que 1% raflent la mise. Cruel, mais vrai ! Se rassurer sur deux ou trois opérations gagnantes à court terme, ne fera jamais de vous un plein « winner » à long terme.

 

Et toutes les pensées et stratégies qui suscitent critiques, dénonciations, sarcasmes, moqueries, indignations de la part du troupeau, sont à analyser avec une attention vigoureuse.

 

Il y a fort à parier que ces individus uniques soient en train d’expérimenter le vrai gain boursier.

 

Voici ce à quoi je crois : intervenir en bourse exige de choisir entre « avoir raison intellectuellement » ou « gagner de l’argent à horizon plusieurs années ».

 

La seule bonne manière de jouer en Bourse consiste à gagner et la seule mauvaise manière, repose sur le fait de perdre. Tout le reste n’est qu’un immense piège qui fait la joie des market makers…

 

Critiquer la manière dont une personne gagne gros, disons au minimum 100.000 euros de gains en une année, est l’assurance de détenir un ticket gagnant pour perdre en Bourse… 1% des comptes de trading progressent vraiment. Quand un « winner » de ce top 1% accepte de parler publiquement, je crois, du fait de la rareté de la chose, qu’il vaut mieux écouter son discours et ses messages… juste par opportunisme !

 

Charles DEREEPER

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire