Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

promospeciale

Trader - le job dénigré que personne ne comprend en réalité ! Démonstration...

Audience de l'article : 2873 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions

Il ne viendrait à personne en France l'idée d'appeler les joueurs de tennis, des joueurs de raquette et de balle, au même titre que le ping pong ou le badminton. Pire, personne ne s'adresserait à un joueur de tennis en l'appelant joueur de badminton. Ce serait considéré comme très bizarre dans les conversations...

Figurez vous que c'est pourtant le petit jeu hallucinant auquel se livre la très grande majorité des français (et aussi les médias ou les responsables politiques), et même bien au delà des frontières de notre pays, qui confond le métier de trader avec celui de banquier d'affaires.

Dans une banque d'affaire, vous avez des spécialistes :

1 - des produits structurés (les machins foireux que des millions de crétins ont acheté, basés sur la dette des particuliers américains qui achètent des maisons sans avoir de thunes pour payer. Dans les conversations pros, il faut utiliser le mot TITRISATION)

2 - des fusions et acquisitions (quand une entreprise veut en manger une autre...)

3 - du courtage (combien de brokers se font appeler pompeusement traders ?

4 - de l'arbitrage (entre contrats futurs et cash, entre différents marchés, entre différentes places de marché...)

5 - du market making (options, actions, CFD, Forex...)

6 - du marché primaire des actions (introduction en bourse) ou des taux (placements d'oblig d'état, d'entreprises...)

7 - de la gestion d'actifs (les sicav pour grand pères qui ont envie de se faire plumer...)

8 - du financement d'opérations (LBO, capital risque...)

9- et enfin, du trading...

Le métier de trader consiste à utiliser un montant de cash, 1 million, 5 millions, 20 millions d'euros, pour faire des paris sur les marchés financiers, en cherchant à anticiper l'avenir correctement et profiter de mouvements sur les prix, tout en respectant généralement une limite de risque (pas le droit de perdre plus de 5 milliards d'euros...!).

Le trader fait partie de la banque d'affaires, mais il n'a absolument rien à voir avec la crise financière en cours.

En outre, je tiens à préciser que cela me heurte que tout le monde appelle trader, les différents métiers de la banque d'affaires. C'est leur faire trop d'honneur.

Prenons un exemple. Beaucoup d'individus munis d'un certain nombre de neurones sont capables de jouer aux banquiers d'affaires, c'est à dire exercer des services ou créer des produits foireux et savoir les vendre à un maximum de pigeons. Goldman Sachs a participé aux produits de titrisation tout en se couvrant sur les CDS dès le départ. Ils savaient donc que leurs produits étaient merdiques. Les pigeons ont acheté et ils ont raflé la mise en se mettant en face. Cela ne me dérange pas (les pigeons ont une fonction dans le système économique), si ce n'est que ces banquiers se fassent passer pour des traders.

Le trader exerce un métier noble. Il n'y a pas de mensonges possibles dans ce domaine. Le résultat tombe comme un couperet. On est bon ou mauvais. L'observation des statistiques montrent que seuls 1% des intervenants en trading sont bons et 99% disparaissent.

Que les choses soient claires : la grande majorité des banquiers d'affaires gagne très bien sa vie. Certains sont propres. D'autres non. MAIS CE NE SERONT JAMAIS DES TRADERS. Ils sont parfaitement incapable d'exercer avec succès cette activité. Alors que des traders peuvent migrer sans souci vers les autres métiers techniques de la banque d'affaires. L'explication tient en une phrase : il faut bien plus que de l'intelligence rationnelle pour être un bon trader. Il faut de l'intelligence de soi même. La plupart des gens intelligents sont très mal à l'aise avec leurs petits défauts émotionnels qui les font tourner en bourrique... Ils préfèrent détourner le regard vers d'autres réjouissances...

Le quotidien d'un trader consiste à regarder un écran d'ordinateur, à se nourrir de statistiques et à réfléchir sur l'avenir. Ensuite, c'est là où cela se gâte pour la majorité, il faut réaliser ses paris en prenant des positions. Ce que les observateurs ne saisissent à peu près JAMAIS, c'est qu'à ce moment précis du process du métier de trader, entre en jeu la nature humaine. Rares sont les esprits rationnels à parvenir à dealer avec. C'est justement tout l'intérêt du trading, au delà de l'argent que de pouvoir surmonter ses difficultés intérieurs et aller au delà. Le trader n'a donc aucun contact avec des clients, à part les pourvoyeurs de pognon. Le trader de base n'a aucun impact sur le monde, à part les gros qui manipulent un peu les marchés.

Mais, Jérôme Kerviel, Nick Leeson et les autres, ont montré que même avec des milliards, on ne peut pas manipuler durablement un marché si on a tort. Le seul intervenant à ce jour capable de le faire s'appelle la FED. Elle orchestre à l'aide d'une politique monétaire adéquate, à peu près tout ce qu'elle veut dans la sphère financière.

Vous êtes 4 - 5000 visiteurs à lire chaque jour Objectifeco. Si vous au moins, pouviez arrêter de propager cette ânerie et rappeler à tout le monde que l'Irlande ou les USA sont à genoux à cause des banquiers d'affaires et non des traders, ce serait un petit pas vers un semblant de réalisme. Le trader est bien un métier et non un concept fourre tout qui permet de canaliser la colère du bas peuple aveuglé.

Enfin, en ouvrant les yeux sur les enjeux du trading, cela permettrait à chacun de saisir à quel point il est difficile d'oeuvrer et de se confronter à nos limites intérieures d'humains. Parmi les 3 cerveaux les plus exceptionnels que j'ai rencontré, le premier était psy et les deux autres étaient des traders. Il faut être inactif ou adepte du mensonge à soi même, pour ne pas voir toute la difficulté que doit gérer le trader discrétionnaire. Et il faut être bien médiocre pour ne pas respecter ce combat. Se fuir ou se découvrir, chacun choisit son camps. Pour ma part, vous l'aurez deviné, je ne suis pas tendre avec les fuyards... 

Charles Dereeper

Pour suivre mes opérations boursières et patrimoniales en temps réel : ARGENT : gagnez +10% par an

crisedusiecle
Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mardi, 23 novembre 2010 21:45 Posté par Charles DEREEPER

    Compassion, la France en a fait son business principal. J'ai quitté le navire... Je suis contre. RDV dans dix ans. Nous verrons si la compassion et la baisse du pouvoir d'achat font bon ménage.

    Pour répondre à votre autre interrogation, je suis très fortement convaincu que le contact à la réalité est une question prioritaire. La folie est très proche dès lors qu'on commence à fuir pour ne pas voir la réalité. Il a été mis en évidence récemment que nous passons en moyenne environ 30% déconnecté de la réalité. ceux qui sont à 50% sont très souvent en état de dépression... ce qui confirme ma croyance que la fuite rapporte très peu !

    La noblesse du trading vient du fait que ce job force les humains à se regarder en face. Le déni signifie la mort financière très rapide. Le trading ne sert pas à grand chose sur un plan collectif. Son seul intérêt est à l'échelle de l'individu. C'est médical. Il faudrait qu'il soit remboursé par la sécu...

    enfin, je suis bien plus entrepreneur que trader... donc à nouveau pas d'accord avec votre jugement.