Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tim Sanchez

Tim Sanchez

 
Si j’avais un rêve un peu fou ça serait de fédérer une communauté qui rêve davantage de vaincre les difficultés et pas seulement de leurs survivre.


Si j’avais la main verte, j’aiderais les autres à cultiver une pensée libre: créatrice de valeur, définitivement tournée vers la réalisation de l’excellence.

Mes convictions :

1-La vie d’un être humain est trop courte pour qu’il demeure l’esclave de sa vieille habitude de ne penser que dans une seule direction.

2-Il n’y a pas « de bon moment » pour se lancer, s’améliorer et avancer vers la liberté financière et d’être.

3-La clef n’est pas la motivation ou les conditions mais l’information à laquelle on a accès.

Mes constats :

a-La « crise » a bousculé à peu près tout ce qui existe dans ce monde, à part la manière dont les hommes pensent : si vous voulez investir dans quelque chose de stable qui à survécu à l’épreuve des balles, voilà une piste intéressante.

b-Point de liberté individuelle en focalisant son temps et son énergie sur des problèmes collectifs : La crise, les impôts, les contraintes sociales sont des problèmes collectifs, les solutions individuelles enjambent ceux-ci.

c-Il est plus facile d’avancer dans la vie en tant qu’écho, seulement jusqu'à temps que l’autre joue une fausse note.

d-Le monde change à une vitesse hallucinante, ouvrant la voie à un cycle de destruction créatrice intense qui ravage l’ancien modèle sur son passage.

Ici je partage avec vous mes réflexions pour investir, protéger son patrimoine et entreprendre.

PS : Il paraît que je suis un rêveur invétéré avec deux mains vertes , et vous ?

 
PS2 : Vous pouvez me retrouver sur Facebook ou je poste en exclusivité pour ceux qui me suivent une image commentées de temps en temps  ou bien poser une question ici :

sanchez.tim @ yahoo.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

S’inspirer des meilleurs : la leçon de Sylvain Duport et de Dan Zanger (+ mon histoire perso)

Audience de l'article : 1539 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Savez-vous pourquoi 90% des grands traders ont tout perdu avant de commencer à gagner ?


Regardez Sylvain Duport qui envoie deux fois son compte dans le négatif et qui en partant de 750 euros atteint le million d’euros deux ans après.

Ou bien encore Dan Zanger qui commence par gagner une coquette somme en investissant son héritage, bénéficiant de la chance du débutant avant de tout reperdre.

Après une période d’introspection, il revendra sa voiture 11000 dollars et investira cette somme en bourse.

artworks-000161099721-e1i66b-t500x500



Bilan ?

Deux ans plus tard, il détient le record du monde de performance en trading avec 42 millions au compteur.

Je ne cite que ces deux cas les plus parlants mais je pourrais parler d’autres comme Paul Tudor Jones , Michael Marcus etc…


Quels sont leurs points communs ?


Le premier, c’est qu’ils ont tous perdu très gros.

Le deuxième, c’est qu’après avoir perdu, il leur a tous fallu un temps de digestion.


C’est l’erreur n°1 des débutants qui viennent de se prendre un gadin en bourse : ils veulent se refaire, tout de suite alors qu’ils sont dans un état émotionnel plus destructeur que constructeur.


Les émotions extrêmes ne se nettoient pas comme cela du jour au lendemain.


Le troisième, c’est qu’ils n’avaient pas vraiment de stratégies solides et probabilistes.


Sylvain Duport ne maîtrisait pas encore la vente à découvert alors qu’il rentrait en plein marché baissier de la bulle internet.

Dan Zanger investissait à l’instinct sans vraiment comprendre ce qu’il faisait avant de suivre un séminaire de William O’neil et de trouver sa voie.


Le quatrième qui les englobent tous, c’est qu’ils manquaient de connaissance et d’expérience.

C’est triste à dire mais la plupart des débutants jettent l’éponge suite à leurs premières pertes alors qu’ils commencent justement à avoir la maturité émotionnelle pour pouvoir réussir…


Pourtant la ligne qui sépare les winners des loosers n’est pas tracée lors d’un premier échec en bourse.

Hélas, beaucoup baissent les bras exactement au moment ou ils peuvent rentrer dans le camps des winners.

winnervsloser


Et le Sanchez dans tout cela ?

Pour ma part, lors de mes débuts dans le trading (il y a 10 ans déjà…) j’étais rempli de préjugés et d’idées préconçues.

Je voulais m’enrichir considérablement et les marchés financiers étaient l’endroit idéal pour y arriver : pas de patrons, gains illimités, liberté.


Contrairement à ce que vous pouvez penser, je ne suis pas passé par la phase « la chance du débutant » qui gagne sans connaissance.


Car étant d’une nature sceptique et prudente, j’avais étudié plus d’une dizaine de stratégies, d’études académiques et de profils de grands traders avant de passer en réel (un compte de trading live avec du vrai argent)

Malgré un début avec un bagage minimum, je luttais pour gagner de l’argent (pas de chance particulière mais pas de malchance non plus).


A vrai dire, j’étais le roi des mois flat… je ne gagnais pas et je ne perdais pas, tous mes trades s’annulaient …



C’est mieux que rien, mais ce n’était pas comme cela que j’allais avancer dans mes objectifs de gains boursiers et de liberté financière !

Puis arriva le moment (lors de ma première année de trading) où j’ai laminé par deux fois mon compte de trading.

J’étais dégouté, écœuré pour moi-même et pour mes proches qui auraient pu profiter de cet argent d’une autre manière (je suis de nature généreuse…)



Puis après un bon mois pour décompresser, j’ai analysé mes erreurs.

Au début, je ne savais pas trop par où commencer et encore moins poser un diagnostic honnête sur moi-même.


Mais je me suis documenté, fait des synthèses, cherché différentes sources.

Pour finir par identifier exactement comment j’ai perdu et pourquoi c’est arrivé.


Ensuite, j’ai mis en place un plan pour ne plus jamais recommencer.

A cette époque, j’aurais gagné tellement de temps si quelqu’un d’expérimenté avait pu m’épauler…


La première leçon que j’ai tiré… 

Mon compte de trading ne décollait pas car malgré mon bagage technique, je n’avais toujours pas eu accès aux bonnes informations.

Je croyais tout savoir, mais la réalité du terrain prouvait que je savais ce que tout le monde connaissait déjà : en un mot j’avais de la connaissance et de l’expérience mais pas de stratégie qui permettent d’avoir un avantage sur les autres et le marché.



Hélas cette stratégie ne se trouve pas dans les livres…


Moi aussi j’ai cru pendant longtemps que les livres et les forums étaient une mine d’or…


La vérité c’est que c’était une idée préconçue !


Une fois ce fait clair et net dans ma tête, j’ai pu enfin corriger mes erreurs et trouver ma voie vers un trading profitable.



Pour information j’ai créé ma première formation « Un mois pour se relever de sa première perte en bourse et recommencer à investir »

Toutes les infos sont ici : la formation
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Guillaume OLIVERES mercredi, 31 mai 2017 19:47 Posté par utilisateur29705

    Cette formation devrait être obligatoire à tout trader débutant, car il passera forcément pas cette étape. Savoir qu'elle arrivera c'est être préparé. Et être préparé facilitera l'apprentissage.