Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici


Inscription à ma newsletter (BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE)
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Conquérir la bourse

On ne peut pas manipuler les marchés financiers. Ah oui ? Vraiment ? Peut être bien que si en fait...

Audience de l'article : 5428 lectures
Nombre de commentaires : 9 réactions

"On ne peut pas manipuler les marchés financiers. Charles, tu es parano !"

Combien de fois j'ai entendu cette phrase. Ou alors la suivante.

"Charles, arrêtes avec la théorie du complot. Tu es bidon."

Généralement, cette remarque tombe quand j'évoque les oligarchies mondiales qui n'ont à peu près rien à voir avec la théorie du complot. Les oligarchies ressemblent à une mafia mondiale non structurée et n'ont presque aucun rapport avec la notion de complot mondial, unique et structurée à laquelle je n'adhère absolument pas.

Revenons à l'histoire des manipulations des marchés. Genre ce serait impossible de manipuler les marchés financiers. La Bourse de Paris est trop grosse. Bla bla bla.

Le 6 février 2012, une dépêche est tombée qui a laissé de marbre tous les médias financiers peu intéressés à creuser l'histoire, on les comprend car les frais de fonctionnement des journaux sont élevés...

La voici :

La Commission de la Concurrence helvétique soupçonne douze banques européennes, américaines et japonaises, dont la Société générale, de s'être entendues pour influencer les taux interbancaires en leur faveur.
La Comco ne plaisante pas. La Commission de la concurrence suisse vient d'ouvrir une enquête, au sujet d'unpossible cartel, qui aurait manipulé les taux interbancairesLibor (London Interbank Offered rate) et Tibor (Tokyo Bank Offered Rate), ainsi que lecommerce sur dérivés.La Comco n'a pas eu àse donner beaucoup de mal pour soulever ce lièvre pusique, de son propreaveu, elle a eu connaissance de ces éventuels agissements grâce à une auto-dénonciation.


Une banque française figure parmi les établissements soupçonnés
Douze banques européennes, américaines et japonaises figurent dans le collimateurde la Commission de laconcurrence.Parmi celles-ci figure une française : la Société générale. Les autres établissements soupçonnés sont suisses (UBS, Credit Suisse), américains (Citigroup, JP Morgan Chase), britanniques (HSBC, Royal Bank of Scotland), japonais (Bank of Tokyo-Mitsubushi, Mizuho Financial Group, Sumitomo Mitsui Banking Corporation) et néerlandais (Rabobank).Concrètement, des traders de ces établissements se seraient mis d'accord pour diminuer les taux auxquels les banques se prêtent de l'argent entre elles. Ils se seraient également entendus sur les différences entre les cours d'achat et de vente de produits sur dérivés, afin de les vendre à des conditions désavantageuses pour les acquéreurs.


Des soupçons dans plusieurs pays
En décembre, déjà, les autorités japonaises avaient ordonné la suspension temporaire des activités des filiales de négoce nippones de Citigroup et d'UBS, au motif de manipulations des taux interbancaires. Et la Comco a indiqué qu'elle était en contact avec le département américain de la Justice et les autorités européennes de la concurrence, qui nourrissent...

Aujourd'hui, de nouveaux éléments sont publiés. La manipulation qui porte sur des marchés de taux aux montants qui dépassent de plusieurs fois les échanges quotidiens de la Bourse de Paris (tiens, il paraît que quand c'est gros, c'est impossible à manipuler...) a été dénoncée par UBS moyennant un accord d'immunité partielle.

Au delà de cet énorme exemple qui contredit pleinement les petites idées réconfortantes de Monsieur Tout le Monde, il faut prendre du recul. Jérôme Kerviel pour le Dax, Nick Leeson à la Barings sur le Nikkei, les frères Hunt au début des années 80 dans un gigantesque corner sur l'argent et de très nombreux échecs dans l'histoire des marchés financiers, nous enseignent qu'il est en permanence possible de manipuler les marchés, que des tentatives permanentes ont lieu, mais que le succès n'est jamais garanti. En même temps, paradoxalement, quand une manipulation marche, par essence, personne n'est jamais au courant ! Du coup, il est impossible d'évaluer la pertinence des manipulations...

Je me souviens à titre personnel des échéances CAC 40 dans les années 90. Tous les traders de banque s'appelaient avant entre 14 et 15h00 pour se dire dans quel sens, ils allaient tirer le CAC... Cela a duré des années jusqu'à ce que l'AMF mette le hola, probablement de manière passagère si on observe la dernière échéance mars 2012 et son excès haussier...

Je me souviens aussi d'un session dans une grosse banque française où un trader, qui détenait la plus grosse position MONEP et la quatrième plus grosse position sur le CAC 40 compensée à l'époque sur le MATIF, m'avait enseigné comment bouger le CAC 40. J'avais eu le droit à une démonstration de manipulation en direct (j'étais assis à côté de lui) où la logique était totalement inverse à la nôtre, celle d'intervenant microscopique, à savoir, que ce trader avait déterminé où la théorie classique d'analyse technique devait mener. Puis, il avait oeuvré pour pousser le CAC 40 dans le sens que les autres attendaient. Au final, tout le monde avait suivi et...  -3% de baisse en clôture. 

Le soir, je suis rentré chez moi. Aux news, le principal titre sur LCI était la forte baisse du CAC 40 avec des explications fumeuses sur le pourquoi. Ce jour là, je devais être l'une des seules personnes dans tout Paris à savoir pourquoi on avait pris 3% dans la tête. 2000 contrats avaient été utilisés, ce qui correspond aujourd'hui avec le changement de couverture au moment du passage à l'euro, à 6000 contrats CAC. J'avais à peine plus de 20 ans. Je n'ai jamais oublié.

Alors, Charles, il est toujours aussi parano, mais quand il lit la dépêche sur l'histoire du Libor, il n'est bizarrement pas surpris... un vague air de déjà vu...

Charles Dereeper

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

9 commentaires

  • Lien vers le commentaire pylu mardi, 27 mars 2012 09:56 Posté par pylu

    Rassurant :-)
    il existe encore quelques hommes avec les pieds sur terre. C'est domage que la majorité soit perché tellement haut pour ne pas entendre.
    Mr DERREPER, entre vos positions libéales et votre bon sens sociétale, vous tendez vers l'écologie politique!
    vous êtes trop précurseur, nous sommes encore dans la pensé unique de la social démocratie...