Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume OLIVERES

Guillaume OLIVERES

Qui suis-je ?

Année de naissance : 1974
Situation maritale : marié
Lieu de résidence : France

Job actuel : 

  • Animateur, Formateur immobilier pour un groupe national

Job(s) précédent(s) :
  • Directeur Gérant d'une agence immobilière sous contrat de Franchise pendant presque 7 ans (4 à 6 salariés)
  • Commercial pendant 9 ans ( Multinationale en Bureautique et Pharmaceutique)

Passions :
  • Autrefois pratiquées : pêche à la mouche, arts martiaux
  • Pratiquées occasionnellement : golf, VTT, lecture, séjour sur l'île de la Réunion
  • Pratiquées régulièrement : trading, voyages en Italie

Ma présence sur Objectif Eco :

Faire profiter de mon expérience de changement de vie professionnelle tout en restant en France (nous sommes nombreux à vouloir le faire, mais le grand saut dans l'inconnu fera peur à beaucoup de monde). Je vous en dirai plus sur l'inconnu.

Comment je suis passé du statut de salarié à chef d'entreprise et de chef d'entreprise à salarié avec compléments de revenus significatifs. (c'est possible et je le prouve).

Vous parler de chef d'entreprise qui ont réussi (oui il y en a), ce que ça rapporte et ce que ça coûte (pas que sur le plan financier. Pourquoi ils réussissent, et pourquoi certains ont échoué (et comment ils ont rebondi). 

Mon regard sur la vie des Français  et l'immobilier(tous les jours je rencontre des acheteurs ou des vendeurs qui ont un projet immobilier ou une galère à gérer) .
En effet l'immo occupe une place centrale dans la vie des Français, et ce dernier conditionnera en grande partie leur bonheur futur ou une galère qu'il vont payer une grande partie de leur vie. De l'extérieur ça a l'air évident, mais pourtant...

DU TRADING comment sur plus de 200 tansactions annuelles, plus de 70 % de mes trades sont gagnants et que mon portefeuille progresse de minimum 20% par an depuis 3 ans.

Vous faire partager certaines expériences de vie, et comment je fais progresser mon patrimoine tous les mois. Objectif multiplier par 5 mon patrimoine en France en 12 ans. (eh oui ça prend plus de temps au pays de la fiscalité, mais tout quitter n'est pas toujours possible avec une famille).

DES IDEES DE TRADING 
avec une philosophie originale mais très pragmatique. Vous verrez que plus de 70 % des ces idées de trades seront gagnantes maximum dans les 6 mois. Et une bonne majorité en 1 mois







 

s.

promospeciale

Ne pas confondre JEU ET ENJEU - l'application de cette règle à permis de générer 38 % de profits sur un portefeuille de 24 positions en 6 mois

Audience de l'article : 709 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions



Ne pas confondre jeu et enjeu




Je vais vous raconter une anecdote de trading que j'ai vécu, on parle souvent de ses réussites et rarement de ses échecs.

Il y a de ça quelques années, quand je travaillais sur la mise au point de la strategie Money game, j'enchaînais les performances positives mois après mois.

Avant d'investir des sommes conséquentes j'avais backtesté la stratégie, sur 3 années en arrière et sur plus de 2000 opérations, j'ai ainsi construit un Money management et un Risk management. (Je pense que l'on oublie trop souvent de parler du Risk management), et j'ai lancé avec une certaine rigueur mon activité de trader sur compte propre.

Tout fonctionnait à merveille, je dirai même trop bien.

Le problème dans ces cas là ces que l'on commence à s'ennuyer, voir se lasser.

On a, à peu de choses près les mêmes sensations que de retirer de l'argent au distributeur automatique c'est à dire presque aucune.

Étant de nature joueuse, ce biais à commencer à ressortir.

Et puis quand on est joueur, on est aussi en général compétiteur. J'ai donc commencé à regarder les performances qui était dégagées autour de moi et j'ai rapidement vu que j'étais la plupart du temps au dessus (normal, plus de 75 % des comptes de trading sont perdants? 20 % sont flat, et 5 % gagnent réellement).

Il fallait donc que je me mesure à quelqu'un.

Mon besoin de de reconnaissance commençait à prendre l'ascendant sur moi.

J'ai donc décidé de me comparer à un des meilleurs Timothy Syke (spécialiste du trading des pennys stocks).

Sauf que pour cela il,me fallait prendre plus de risques.

Jusque là tout était cohérent, sauf que j'avais négligé une chose, c'est que je ne connaissais pas mes limites émotionnelles.

Conséquences : lorsque j'ai pris un draw down et que mon capital total à baissé en 1 mois de 5 % (alors qu'il progresse en général de 1 à 1,5 % par mois), je me suis retrouvé en panique et en doute.




J'ai donc décidé de sortir de cette compétion idiote, prendre une à deux semaines pour analyser tout ça et comprendre plusieurs choses.


Mon introspection s'est déroulée ainsi

  1. Pourquoi j'ai ressenti ce besoin de me comparer.
  2. Comment j'ai pu passer d'un système qui génère des performances avec la même régularité qu'une montre Suisse, à de la prise de risque mal calculée.



A la première question :

J'ai pas vraiment trouver de réponse, je pense que si on se réfère à Maslow, on a un besoin de reconnaissance (tout le monde), ce sera juste différent selon les personnes, l'âge ou l'expérience de vie. Il faut juste en avoir conscience, et ne pas aller dans les excès.




2) A la deuxième question 



Simplement parce que je n'étais plus focus sur le jeu mais sur l'enjeu.




Le trading au delà de la simple distraction peut-être comparée à un sport de haut niveau.




MAIS ...

Notre cerveau ne peut pas être concentré sur deux choses à la fois.




Une fois que l'on a compris et que l'on maîtrise une stratégie (même si ça reste perfectible), il faut être focus sur l'action.

Le résultat ou le score n'est que la conséquence de la bonne application d'une méthodologie.






Ce genre de biais peut coûter très cher.

Je pense que cette étape est incontournable pour tout sportif, commercial ou trader.

Pour progresser, il faut passer par cette étape, et l'analyser avec le recul nécessaire.




Il ne faut pas faire de pronostics, c'est le job des journalistes, des vendeurs ou des bookmakers.

Ce n'est pas le métier du trader ou du sportif de faire des prévisions, et anticiper telle réussite ou tel échec.

Bien-sûr ce n’est pas forcément facile de penser performance, et rester immergé dans l’action, sans se laisser aspirer par le résultat instantané, mais c’est… le but ! »

Parmi mes bonnes résolutions de début d'année, je me suis fixé l'objectif de monter en compétences sur mon trading. La méthode étant bonne, les axes de progrès devaient se faire sur mon mental.


Le déclic qui est de ne pas confondre jeu et enjeu y a pour beaucoup contribué, c'est notamment ainsi, que le portefeuille de 24 positions qui a été construit sur une période de 12 semaines, a dégagé une performance de 38 % de gains avant frais de courtage et fiscalité.

Vous noterez une fois de plus que ces performances ont été annoncées à l'avance. (pas au pourcentage près, mais entre 30 et 40 %).







Ci-dessous le lien de l'article sur Objectif eco annonce à l'avance des performances attendues :

http://www.objectifeco.com/bourse/analyse-fondamentale/approche-valeur/le-money-game-revient.html

Ci-dessous le lien d'accès direct à la vidéo sur Youtube

https://www.youtube.com/watch?v=tAw1Y0IyOQY&feature=youtu.be

Ci-dessous les points intermédiaire présenté sur Objectif Eco

Point itermédiaire du 18 mars 2018

http://www.objectifeco.com/bourse/analyse-fondamentale/approche-valeur/marche-otc.html


Point intermédiaire du 11 juin 2018

http://www.objectifeco.com/riche-rentier/argent/senrichir/devenir-millionnaire-en-moins-de-10-ans.html



Vous verrez par vous même sur le reporting ci-dessous, ainsi qu'en cliquant sur les liens, que tout est absolument authentique.





Bons investissements à tous

Guillaume 



Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Guillaume OLIVERES dimanche, 09 septembre 2018 20:27 Posté par utilisateur29705

    Salut Banville,
    Je viens de lire l'article de JPC. Je ne sais pas quoi te répondre. Je me suis beaucoup documenté après la crise, et honnêtement c'est difficile de s'y retrouver. Je n'ai pas les compétences pour valider si tel ou tel établissement financier est plus solide qu'un autre. Tout ce que je sais c'est que des personnes plus riches que moi et beaucoup plus compétentes font confiance à ce courtier. Ensuite, je n'ai pas vraiement d'autres alternatives. Toutefois je me souviens que quand le Franc Suisse s'était désolidarisé de leuro fin 2014, FXCM a failli sauter alors que pour IB c'était un non évènement. (Voir cour de bourse des deux titres). Il faudrait poser la question aux spécialistes d'objectif éco. Pour ma part je fais confiance. Mais en cas de gros crash, je parle de quelques choses qui échapperait aux contrôles de nos élites, il y a aura des gens dans la rue avec des fusils, et nos devises seront la dernière de nos préocupations. Pour finir avec quelques choses d'objectif, soyons diversifiés.

  • Lien vers le commentaire banville dimanche, 09 septembre 2018 18:41 Posté par banville

    Je peine à comprendre ce besoin de se mesurer mais peut être est ce dû à une sagesse immature, ce qui reste, sans doute, le privilège de l'âge! bref mais je souhaiterais avoir votre avis sur IB; je sais que votre argent est en dépot chez eux; j'allais franchir le pas mais voilà, après l'article de J-P Chevallier, voilà qui a stoppé toute vélleité.

    http://chevallier.biz/2018/09/e-crash-quelles-solutions-pour-sauver-son-patrimoine-reponses%e2%80%a6/

    Ma question est simple: qu'en pensez vous?