Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

L’investisseur à long terme, une espèce en voie de disparition

Audience de l'article : 1913 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Je reconnais que je suis loin d’être le premier à faire cette affirmation ! L’horizon temporel maximal des investisseurs (professionnels ou amateurs) ne semble pas dépasser une douzaine de mois… et ce sera peut-être six mois d’ici quelques années…

 

Dans ce contexte, avoir une vision à long terme des perspectives des entreprises dans lesquelles on investit devient un avantage énorme ! Mais encore faut-il l’avoir cette “vision” ! Plusieurs investisseurs affirment investir à long terme pour l’aura de respectabilité que ça projette. Dans leur tête, “je suis un investisseur à long terme” est synonyme de “je suis un investisseur sérieux”.

 

Ce n’est pas tout “d’investir pour le long terme”, il faut être capable de faire des projections réalistes quant au futur d’une société. Il faut établir un plan de match pour l’entreprise qu’on achète et se servir de ce plan de match comme point de référence pour évaluer si les choses vont dans la bonne direction.

 

Un investisseur qui ne fait pas cet exercice risque de conserver des titres qui ne vont nulle part sous prétexte “qu’il est là pour le long terme”.

 

Philippe RANCOURT

 

Article original :

 

http://www.entrepreneurboursier.com/2008/01/06/linvestisseur-a-long-terme-une-espece-en-voie-de-disparition/

Poster un commentaire