Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Caroline Domanine

Caroline Domanine

Entrepreneur, coach et trader…

…autodidacte et fière de l'être!

Je pense que chacun peut avoir sa chance s'il est prêt à y mettre le prix. Convaincue du pouvoir que nous avons tous sur notre vie, je me lance avec toujours plus d'énergie et de joie vers de nouveaux défis.

Trader par amour pour la liberté, coach par passion du partage, entrepreneur par besoin de créer; je crois que c'est notre comportement qui sera seul maître de nos performances. Parce que nos compétences techniques ne suffiront  pour gagner, développons nos compétences comportementales avec des questions et des outils simples à mettre en place !

Mon Blog : http://psychotrade.fr/


Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
PPA 7 ans pouvoir d'achat

Le changement ; c'est maintenant!

Audience de l'article : 1877 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(1 Vote) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Une fois n’est pas coutume, et s’intéresser à l’intérieur ne signifiant pas forcement totalement oublier qu’il y a un monde autour de nous; voici un petit post sur la conduite du changement.

Car changement, il y aura dans les mois et les années à venir, j’en ai la conviction certaine! Sans ouvrir un débat politique, l’euro s’enlise, le gouvernement ne sait plus où chercher de l’argent et va donc frapper de plus en plus durement le secteur privé, qui, par reflexe et instinct grégaire va fuir, évidemment là où le temps est plus doux, et Dieu sait qu’il ne faut pas chercher loin! Ce secteur privé qui crée la richesse va de plus en plus la créer ailleurs, normal, le changement, c’est pas forcement en bien!

Les élites des états ne semblent rien vouloir comprendre des exemples alarmants de nos voisins Européens, et nous disent que tout va bien! Ça me fait penser au film “La haine” , “jusqu’ici tout va bien, mais l’important c’est pas la chute , c’est l’atterrissage” Enfin, si on peut vraiment parler d’atterrissage, je dirais plutôt le krach historique.

Historique car le monde est ainsi fait, les empires naissent et meurent comme les hommes; et les personnes de ma génération doivent s’attendre à vivre des périodes intéressantes et peines de rebondissements. Seulement, si les hommes survivent a la chute des empires, la réciproque est loin d‘être systématique !

La conduite du changement n’est donc pas simplement dans nos attitudes de trader ou de chef d’entreprise mais dans nos vies d’humains et de sociétés à part entière. Peut –être vivrons nous un retour aux fortunes des propriétaires terriens, eux qui créent les ressources si nécessaires à mettre dans nos machines, car je ne parle pas de nourriture, non, pour quoi faire, si le peuple avait besoin de manger, ça se saurait! Le changement, c’est aussi ça, accepter la faillite d’un système qui ne pourra plus nourrir sa population; mais je m’égare dans des considérations politiques, je vous prie de m’excuser, j’avais pourtant promis!

Le changement, donc, c’est maintenant, merci pour le slogan de supermarché, c’est la politique qui lave plus blanc que blanc on dirait! Changement, oui, pourquoi pas, sauf si c’est pour rendre le monde encore plus fou qu’il ne l’est déjà! A changer, je préfère le verbe “s’adapter” qui recèle, lui, toutes les promesses dont on a besoin dans cette période de crise sans fin. Et même si la question n’est que rhétorique, le poids du sens à ces conséquences. Prenons l’exemple de Cuba et de cette population qui ne produisait presque rien à manger et qui d’un jour à l’autre s’est réveillé avec un embargo sur les importations. Il a fallu réapprendre, et vite, les bouches devaient être nourries! Chez les Cubains, ce slogan vide de sens pour nous aurait fait un tabac! oui, mais non, ils avaient autre chose à faire que d’écouter un politicien scander de belles et vaines promesses , il fallait produire de la nourriture et vite.

Jusqu’ici tout va bien, alors, profitons-en pour prendre de l’énergie, pour apprendre et pour devenir notre possible tant que nous le pouvons. Si nous travaillons chacun à devenir meilleurs, qui sait l’ensemble en sera peut-être grandis? Sinon, au moins, nous aurons pratiqué, comme en démo de trading, l’adaptabilité a l’imprévus et nous serons passés maître dans l’art de conduire notre propre changement!

Poster un commentaire