Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

L’analyse modale avec l’indicateur Hilbert Sine Wave

Audience de l'article : 3519 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions

 

 

L’analyse modale est basée sur l’identification du mode dans lequel se situe le marché à un instant donné.  Et le marché a deux modes principaux :

 

1.    Le mode cyclique que l’on retrouve dans des zones de congestions ou le marché fait des allers retours entre des plus hauts et des plus bas. Ces zones peuvent être ascendantes, descendantes, en entonnoir, en mégaphone…

 

2.    Le mode tendance où le marché se dirige fortement soit vers le haut, soit vers le bas.

 


 

L’expérience montre que du à la psychologie des investisseurs des figures reviennent régulièrement dans les graphiques boursiers.

 

·         Les modes cycliques arrivent pendant les périodes d’incertitude ou de calme sur les marchés.

 

·         Les modes en tendance commencent par le bris d’une résistance, suivi du cœur de tendance, d’un pull-back et d’un dernier élan jusqu’à la fin de tendance.

 

·         Une fois une tendance achevée le marché repassera en mode cyclique, jusqu’au prochain bris de support ou résistance.

 

Un trader bien équipé ce doit d’avoir des outils d’analyse adapté à ce genre figure. Celui de mon choix est le « Hilbert Sine Wave », les sinusoïdes de Hilbert.

 

Cet indicateur est un oscillateur anticipateur, c’est-à-dire, qu’il anticipe le moment idéal pour un retournement de prix à venir en fonction du mode dans lequel nous sommes et de la vitesse des mouvements. Aucun indicateur que je connais, n’anticipe un changement, et il faut que le prix se soit déjà retourné pour qu’il nous signale ce que l’on peut déjà voir sur le graphe de prix sans indicateur.

 

Le HilbertSineWave est un oscillateur avec une courbe rapide et une courbe lente. Les croisements de ces courbes nous donnent des signaux de futur retournement de direction.

 

Voyons sur un graphique a quoi il ressemble :

 


 

Nous voyons clairement sur ce graphique un début de séance en mode cyclique dans une zone de congestion en entonnoir, qui va se finir par pour un démarrage en tendance baissière. Pour se terminer en mode cyclique à nouveau lorsque le prix se sera ajusté à l’information qui vient de paraitre.

 

Afin d’amélioré la lecture de cet indicateur, j’ai écrit le code pour tracer automatiquement les lignes de support et de résistance donné par l’indicateur. Voici le résultat :

 


 

La visualisation des supports et résistances en devient particulièrement aisée.

 

Nous noterons dans cet exemple un cas concret, la fin de tendance n’est pas forcément le point bas.

 

Un petit extra dans ce code, j’ai rajouté le tracé du début de pull back que l’on voit matérialisé par la ligne grise, le signal n’est pas donné par l’indicateur lui-même car les courbes ne se croisent pas en mode tendance.

 

Comment trader cet indicateur :

 

Le trade le moins risqué ce jour-là était de lancer un short à 1295 à une fois le bris de support confirmé et de le tenir jusqu’à au signal de départ de pullback à 1277, 18 minutes de trade.

 

Les plus gourmands qui auront voulu attendre le signal de fin de tendance n’auront ce jour-là pas été récompensé ca la sortie était à 1282.

 

Référence :

 

Le principe de calcul et très compliqué et requiert un certain niveau de connaissance mathématique et de traitement du signal, ceux qui ont fait des études scientifiques pourront lire « Rocket science for traders » de John Elher qui est le créateur de cet indicateur.

 

 

 

 

Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire david Carbonel dimanche, 07 août 2011 16:05 Posté par david Carbonel

    Il n'y a pas d'arme absolu, et des faux signaux partout sur tous les indicateurs, chacun a ses avantages et ses inconvénients.

    Il fait savoir se créer un environnent de travail, le connaitre, le maîtrisé, et le mettre a profit.