Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thierry Seguin

Thierry Seguin

Passionné de trading et d’analyse technique depuis une vingtaine d’années, ma quête a été de développer et utiliser des outils qui me permettent à la fois de réaliser des gains convenables quelles que soient les conditions de marché, en privilégiant avant tout l’absence de pertes et la préservation du capital, tout en ne rendant pas cette activité trop chronophage ou incompatible avec un emploi salarié.

Essentiellement autodidacte, c’est par maintes erreurs et rencontres diverses (allant d’un escroc révélé sur le tard à des traders de talent qui vivaient à 100% de leur activité depuis au moins dix ans comme Dan Norcini, Benoist Rousseau, Gilles Leclerc, Eric Lefort ou Gwénaël Année), et surtout par une prise directe avec les marchés que j’ai pu peaufiner un système, ou plutôt une philosophie permettant de survivre au pire ennemi du trader, à savoir lui-même, avec pour premier objectif de ne plus faire partie de la grosse majorité des « traders » actifs particuliers qui perdent de l’argent.

Ma conviction est que le premier pas pour un apprenti trader souhaitant gagner de l’argent est d’apprendre à ne plus en perdre. Cela parait évident, et pourtant… pour y parvenir, avoir un plan de trade et un bon money management, connaitre ses forces et ses faiblesses personnelles face au marché pour trouver son propre style de trading, sont pour moi des éléments tout aussi vitaux que d’être capable de s’affranchir des conseils des autres et de réaliser ses propres analyses, seul face au marché et à soi-même.

Au delà du trading, un second centre d’intérêt pour moi est certainement la Communication Non Violente, de Marshall Rosenberg : un outil essentiel permettant de vivre des relations humaines fort différentes, après avoir pris conscience du conditionnement dans lequel nous enferment nos sociétés.

promospeciale

Mais pourquoi ça descend autant? Mais pourquoi ça monte autant? Dans les deux cas : parce que vous pensiez que c'était impossible.

Audience de l'article : 1239 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Bonjour tout le monde,

J'ai vécu plusieurs corrections majeures des marchés, et j'ai souvent constaté la même chose : l'étonnement des intervenants qui se font souvent prendre à contresens dans les deux sens!

1) D'abord, le marché surprend la majorité des acteurs à la baisse. Habitués à une volatilité plus faible et à une stratégie de rachat de creux ("buy the dip"), ils sont désarçonnés par l'enfoncement sans effort ni rebond de supports de long-terme considérés jusque là comme très solides... au bout d'un moment et quelques supports plus bas, un phénomène étrange se produit généralement, qui coincide souvent avec les plus bas de cette vague du marché : ces intervenants, qui jusqu'ici considéraient que tôt ou tard, le marché devait remonter, retournent leur veste! Ils envisagent sans doute encore un petit rebond correctif, mais ils visent désormais encore beaucoup plus bas! C'est lorsque ces acteurs changent leur fusil d'épaule que l'on peut souvent ressentir que tout le monde est devenu vendeur sur le marché...qui remonte donc afin de donner tort au maximum de monde.

Exemple récent : le pétrole. Après une division par trois des cours en quelques semaines, le cours du WTI avait explosé le consensus visant 30 $ voire 25 $ puisqu'il avait atteint 20 $ et se trouvait sur un support technique de très long-terme, avec un autre support juste en dessous. C'est le moment que j'avais choisi pour partager cette vidéo sur le WTI, en invitant à surveiller avec beaucoup d'attention ce seuil de rebond des 20$, qui a effectivement eu lieu, nous emmenant à nouveau vers 30 $. Certes, les news ont été favorables car Trump avait Tweeté dans la bonne direction. Mais ce qui était intéressant, c'est le nombre de participants qui envisageaient désormais que le WTI DEVAIT chuter jusqu'à 10 $!! Les mêmes qui se portaient jusque là acheteurs dans des zones comprises entre 25 et 30 visaient désormais les 10 $ en ligne droite pour se sentir satisfaits.

2) Ensuite, le marché remonte, et comme les intervenants susnommés ont retourné leur veste, ils ont tendance à rentrer short beaucoup trop tôt dans le marché et sans attendre le moindre signal technique. Ancrés désormais dans leur conviction que la crise est terrible et que la seule issue est un re-test voire un enfoncement des plus bas, ils shortent vaillamment le marché et font des moyennes à la hausse... et devinez quand le marché sera le plus susceptible de repartir à la baisse? Lorsque lesdits acteurs auront de nouveau retourné leur veste, jeté l'éponge, abandonné l'idée que le marché pouvait baisser. La conviction passera d'un coup à "finalement, les banques centrales soutiennent de nouveau le marché! C'était un piège, une grande machination pour racheter très bas et faire vendre les mains faibles! On ne m'y reprendra plus, désormais je repasse long et ne lache plus rien!".

Et le cycle peut reprendre de plus belle...et broyer un grand nombre de participants.
C'est ainsi que s'enchainent, dans un marché globalement baissier, de violentes vagues de baisse entrecoupées de non moins violentes vagues haussières qui retracent parfois bien plus que la moitié du chemin de la vague précédente, afin de prendre au piège un maximum d'acteurs dans les deux sens.

Ce que la plupart des intervenants amateur ne comprennent pas, c'est qu'un marché peut monter dans un flot de mauvaises nouvelles, et baisser dans un flot de bonnes nouvelles. Ce n'est pas tant la nouvelle en soi qu'il faut prendre en compte, mais la réaction du marché par rapport à celle-ci. De plus, les marchés ont pour fonction d'anticiper. Souvent le flot de nouvelles en cours a déjà été anticipé et est dans les cours, tandis que le marché anticipe déjà le coup suivant. Résultat : des cours qui remontent alors que les mauvaises nouvelles semblent continuer de se succéder. Il y a bien trop de facteurs que le seul "fondamental" ne perçoit pas pour s'appuyer uniquement sur les news pour prendre des décisions. Les signaux techniques et graphiques permettent de s'extraire de son système de croyances pour s'immerger dans la rigueur monotone mais efficace d'une routine de trading.

Moralité :
- N'anticipez JAMAIS un signal dans un tel marché en essayant d'avoir raison trop tôt. 

- Attendez TOUJOURS un signal technique sur une unité de temps inférieure au minimum pour entrer dans le marché. (sur le WTI c'était une divergence haussière MACD couplée au retournement de la Bol Inf suite à la baisse de l'ET MACD jour depuis quelques bougies, cf minute 7:30 de la vidéo)

- Placez TOUJOURS un stop loss dès votre entrée en position, afin de définir dès le départ votre perte maximale, si jamais le marché devait aller beaucoup plus loin que ce que vous l'aviez envisagé, dans le sens qui joue contre vous.


- Surveillez vous : êtes vous en train de raisonner le marché? Etes vous en train de transformer vos hypothèses en certitudes quant à la suite? Ce biais pourrait vous être fatal. Soyez humbles. Soyes agiles. Laissez courir une partie de vos gains si vous le souhaitez, mais jamais vos pertes.


Bons trades!
Thierry
Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire philbp vendredi, 10 avril 2020 13:16 Posté par philbp

    Je ne fais pas partie des gens short.
    Je crois que ceux qui sont rester investis doivent utiliser le rebond Mnuchin d'Avril pour vendre ( 6400 milliards USD en ligne de crédit bidon déversés sur les banques depuis la mi mars). Les banques US en escomptant les prets aux entreprises se retrouvent avec des sommes phénioménales de cash dont une grosse partie va se retrouver investis sous forme de jetons de casino boursier. Jusqu'à ce qu'on feigne de découvrir que la consommation ne reviendra pas à la normale avant bien longtemps; que l'effet rattrapage sera plus faible qu'attendu et que celui ci se fera dans un contexte très déflationniste pour les biens durables et d'investissement

  • Lien vers le commentaire Thierry Seguin vendredi, 10 avril 2020 11:15 Posté par Thierry Seguin

    Tout a fait d'accord avec ce que vous venez d'ecrire, malta.

  • Lien vers le commentaire Malta4seasons vendredi, 10 avril 2020 06:11 Posté par malta4seasons

    C'est bien beau le technique mais il vaut mieux s'engager dans le sens des fondamentaux et choisir le bon moment grâce aux outils techniques. Le niveau des bourses actuelles ce n'est que de la spéculation, à cause des taux d'intérêts faibles, de la fuite en avant, et de la croyance folle que le monde va reprendre de l'endroit où il s'est arrêté avant la crise du coronavirus.

    Ca me démange de prendre une position baissière mais j'attends car mes indicateurs me disent qu'il est encore trop tôt. Je n'ai pas non plus envie de m'engager dans une position haussière car tous les fondamentaux sont désormais baissiers. Donc je reste patient 100% cash et j'attends que mes indicateurs techniques m'indiquent avec une probablilité suffisamment élevée que je peux m'engager dans un trade baissier. 

    Tout est une question de proba et de ne pas tomber effectivement dans les pièges psychologiques.