Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Analyse Technique : Klinger Oscillator

Audience de l'article : 1481 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Le Klinger Oscillator (ou KO) a été développé par Stephen J. Klinger. Il est basé sur les volumes et convient aussi bien aux analyses sur les court ou long termes.
Il satisfait deux objectifs contradictoires : être assez sensible pour signaler les sommets et creux de court terme, tout en restant suffisamment juste pour refléter les mouvements de volumes des valeurs sur le long terme.

Le Klinger Oscillator repose sur les aspects suivants :

  • L'écart de cours (plus haut du jour - plus bas du jour) mesure le mouvement et le volume caractérise la force de ce mouvement.
  • La somme "plus haut du jour + plus bas du jour + cours de clôture" définie la tendance. L'accumulation se produit quand cette somme est supérieure à celle du jour précédent.
    Inversement, la distribution se produit quand la somme du jour est inférieure à celle de la veille.
    Quand la somme est inchangée, la tendance précédente est maintenue.
  • Les volumes produisent en intraday des variations continues de cours reflétant la pression acheteuse ou vendeuse du marché.
  • Le "Klinger Oscillator" quantifie la différence entre le nombre de titres accumulés et distribués chaque jour comme la "force des volumes".
  • Une "force des volumes" élevée et croissante doit accompagner une phase de croissance des cours pour se stabiliser progressivement à la fin de de la phase de croissance voire au début de la phase de décroissance suivante des cours.
  • On peut suivre aisément l'évolution de cette "force des volumes" en convertissant cette "force des volumes" en un oscillateur calculé en faisant la différence de sa Moyenne Mobile Exponentielle à moyen terme (34 jours selon S. Klinger) avec sa Moyenne Mobile Exponentielle à long terme (55 jours selon Stephen Klinger) puis en utilisant un signal de déclenchement en calculant la Moyenne Mobile Exponentielle de cette différence sur le court terme (13 jours selon Stephen Klinger).

Exemple

Interprétation

Stephen Klinger donne les lignes directrices suivantes pour utiliser l'indicateur :

  1. Les signaux les plus fiables se produisent quand l'indicateur évolue dans le même sens que la tendance des cours.
  2. Les signaux les plus importants se produisent quand l'indicateur est en divergence avec les cours, en particulier sur de nouveaux plus haut ou plus bas dans des zones de surachat ou de survente.
  3. Si la tendance est haussière, acheter quand l'indicateur tombe à un niveau inhabituel en dessous de zéro puis remonte et coupe sa ligne de trigger.
  4. Si la tendance est baissière, vendre quand l'indicateur grimpe à un niveai inhabituel au-dessus de zéro puis redescend et coupe sa ligne de trigger.

Remarques

Alors que l'indicateur donne de bons résultats lors de prises de position dans le sens de la tendance, il semble moins efficace contre la tendance.

Cependant, si on complète l'analyse avec un autre indicateur on peut améliorer le résultat.
Le Williams Accumulation Distribution est recommandé pour confirmer des situations de survente ou surachat, et le MACD pour confirmer le sens de l'évolution des cours à court terme.

 

Jean-Pierre BOURG

Plus d'informations sur Axial Finance Expert sur le site www.axialfinance.com
Poster un commentaire