Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thierry Seguin

Thierry Seguin

Passionné de trading et d’analyse technique depuis une vingtaine d’années, ma quête a été de développer et utiliser des outils qui me permettent à la fois de réaliser des gains convenables quelles que soient les conditions de marché, en privilégiant avant tout l’absence de pertes et la préservation du capital, tout en ne rendant pas cette activité trop chronophage ou incompatible avec un emploi salarié.

Essentiellement autodidacte, c’est par maintes erreurs et rencontres diverses (allant d’un escroc révélé sur le tard à des traders de talent qui vivaient à 100% de leur activité depuis au moins dix ans comme Dan Norcini, Benoist Rousseau, Gilles Leclerc, Eric Lefort ou Gwénaël Année), et surtout par une prise directe avec les marchés que j’ai pu peaufiner un système, ou plutôt une philosophie permettant de survivre au pire ennemi du trader, à savoir lui-même, avec pour premier objectif de ne plus faire partie de la grosse majorité des « traders » actifs particuliers qui perdent de l’argent.

Ma conviction est que le premier pas pour un apprenti trader souhaitant gagner de l’argent est d’apprendre à ne plus en perdre. Cela parait évident, et pourtant… pour y parvenir, avoir un plan de trade et un bon money management, connaitre ses forces et ses faiblesses personnelles face au marché pour trouver son propre style de trading, sont pour moi des éléments tout aussi vitaux que d’être capable de s’affranchir des conseils des autres et de réaliser ses propres analyses, seul face au marché et à soi-même.

Au delà du trading, un second centre d’intérêt pour moi est certainement la Communication Non Violente, de Marshall Rosenberg : un outil essentiel permettant de vivre des relations humaines fort différentes, après avoir pris conscience du conditionnement dans lequel nous enferment nos sociétés.

promospeciale

Point sur la paire EUR / USD : perspectives et cadrage pour les prochains mois

Audience de l'article : 738 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bonjour à tous,

J'ai réalisé une petite vidéo (9 min), pour tous ceux qui, après avoir goûté aux joies de l'Union Soviétique en longeant les queues interminables à l'extérieur de leur supermarché préféré à 08h30 du matin ces derniers jours (notons que de mon côté, les petites épiceries et supérettes un peu plus chères ne subissent pas encore un tel engouement) après avoir préalablement rempli leur formulaire de sortie (il ne manque plus que quelques miliciens Russes se promenant au pas de marche militaire dans les rues mais cela ne saurait tarder), auraient encore un peu de temps pour se demander que faire de ces satanés Euros par rapport à d'autres devises dans les semaines qui viennent.

Je ne développerai pas ici les risques récurrents liés au fondamental, volet que traitent déjà Charles et Antoine très régulièrement. 
Simplement, pour les plus pressés qui n'auraient pas le loisir de passer les 9 minutes nécessaires à visionner la vidéo, je résume ici en trois points : 

1) je m'attends à d'autres soubresauts court-terme comme nous l'avons vu lors du rebond de la paire vers 1,15 avant sa rechute. Au-delà des "slinghsot moves" décrits par Martin Armstrong, ils correspondent selon moi parfois à des tentatives délibérées de punir les acteurs pesant sur la devise et placés avec levier sur le plus court-terme. Il faut donc prendre en compte ces portes de saloon et les intégrer dès le départ dans son plan de trade, surtout par rapport à son levier si on en utilise, et ses stop loss de sortie.

2) nous nous trouvons dans la zone du support haussier de très long terme, visible sur l'UT trimestrielle, et nous nous approchons justement de la fin de trimestre. On observera avec attention la tête de cette bougie au 31 mars.

3) la zone support de convergence principale sur les UTs suffisamment longues se trouve désormais juste sous la parité, vers 0,99 €. On y retrouve la Mogalef inf mensuelle, la Bollinger 100 périodes et un troisième support graphique.

Une petite remarque personnelle et qui n'engage que moi, hors de l'analyse technique : pour moi, le Coronavirus est à l'économie occidentale ce que Kerviel était à la Société Générale. On va lui faire porter le chapeau pour la récession et toutes les mesures qui suivront la période de confinement des populations. Qu'il s'agisse d'un scénario d'helicopter money à base de planche à billets, ou de nationalisations / déflation à base de bail-ins, la population va payer une addition plutôt salée, en particulier l'Europe, puisque son système bancaire semblait le plus sinistré (cf sites de Jean Pierre Chevallier ou Martin Armstrong qui le décrivent régulièrement). Ca n'augure rien de bon quant au pouvoir d'achat de notre monnaie "préférée".  Ben oui, rappelez-vous : l'Euro, c'est la Paix. L'Euro, c'est le commerce entre les peuples, c'est la génération Erasmus, c'est la liberté des frontières, bref, l'Euro, c'est la Vie. Donc même si il perd 10% par an sur le dollar depuis 5 ans, je m'interdis d'en vendre, car la Vie, c'est important! (sic!)
Pour le reste, j'ai atteint 10 kg de spaghettis et 20 kg de papier toilette, bref je suis riche, donc no stress!


Bon weekend à tous, et prenez soin de vous et de vos proches.



Poster un commentaire