Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Nouveau cycle de hausse des taux de la BCE anticipé par l'euribor.

Audience de l'article : 7267 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(96 Votes) - Note : 4.43
Partagez cet article avec vos connaissances

Beaucoup d'investisseurs croient que ce sont les banques centrales qui font les tendances et décident du sort des taux d'intérêt. En fait, elle ont plutôt un comportement de suiveur, et ont souvent plusieurs mois de retard sur les signaux des marchés.

 

Ainsi, le dernier cycle de hausse des taux de la BCE a eu lieu du 6 décembre 2005 au 9 juillet 2007.

 

Graphique du taux de refinancement de la BCE.

 


 

L'euribor 1 an a quand a lui commencé à remonter dès le début du mois de juillet 2005, soit 5 mois avant la décision de la BCE.

 

Graphique de l'euribor :

 

 

 

 

Actuellement, ce même euribor 1an a déjà regagné 0,7 points (à 1,92%) par rapport à avril 2010 où il se trouvait entre 1,2 et 1,25%.
Le marché a donc déjà anticipé depuis plusieurs mois une hausse des taux de la BCE. Et l'ampleur de la hausse de l'euribor nous signale aussi que, sauf événement exceptionnel sur les dettes souveraines dans les mois à venir, la hausse des taux de la BCE qui se précise pour avril 2011 ne sera sans doute pas la seule, mais marquerait le début d'un nouveau cycle de hausse des taux.

 

Quelles conséquences pour les marchés ?

 

Signalons simplement ce qui s'est produit pour les deux précédents cycles :

 

  •  

    La BCE a débuté un cycle de hausse des taux en novembre 1999. Les marchés se sont retournés à la baisse 10 mois plus tard.

     

  •  

    La BCE a débuté un cycle de hausse des taux en décembre 2005. Les marchés se sont retournés à la baisse 18 mois plus tard.

     

 

 

Ces observations montrent que ce nouveau cycle de hausse des taux qui s'annonce ne constitue pas une menace pour les marchés dans l'immédiat (horizon de quelques mois). Par contre c'est un avertissement très sérieux qui est délivré à ceux qui envisagent de miser sur un cycle haussier de long terme (plus d'un an).

 

Et cette fois, le délai de réaction entre le début du cycle de hausse des taux et le retournement des marchés risque d'être un peu plus court que pour les cycles précédents pour une raison fondamentale très simple : La politique d'argent facile des autorités monétaires a généré une reprise beaucoup moins dynamique que celle de la fin des années 90, ou même celle de 2003 – 2007.
Il n'y a pas de reprise du marché de l'emploi, et pas de reprise du crédit privé de façon générale (USA et Europe de façon globale) même si ce crédit rebondit quelque peu dans certains pays, dont la France et l'Italie)...Mais même dans ces pays, cette reprise du crédit (5 à 6% en rythme annuel pour l'instant) est bien en dessous des rythmes annuels à 10% et plus observés entre 2005 et 2007.

 

Les autorités monétaires ont donc grillé toutes leurs cartouches (déficits publics, baisse des taux), pour un résultat très maigre, et sont maintenant obligées de commencer à faire machine arrière sous la double contrainte des tensions sur les dettes souveraines, et des tensions inflationnistes (temporaires, mais réelles) les obligeant à ce prochain cycle de hausse des taux.

 

Dans ce contexte, je ne vois pas comment la petite reprise en cours aujourd'hui pourrait résister au delà de quelques trimestres.

 

Loic Abadie

 

Vous pouvez désormais suivre mes opérations en temps réel avec ma lettre Boostez votre PEA !

 

Message d’ObjectifEco.com : à la demande de Loïc, afin qu’il puisse intervenir et répondre à vos questions, a été mis en place une architecture de thèmes de forum PHPBB, qu’il a choisi et que vous pouvez désormais consulter en cliquant ici : http://www.objectifeco.com/nos-forums/

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire