Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Le message du marché obligataire

Audience de l'article : 7708 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 8 réactions
Votez pour cet article
(90 Votes) - Note : 4.47
Partagez cet article avec vos connaissances

Voici deux graphiques, l’un à très long terme (13 ans), l’autre à plus court terme (2ans et 6 mois) sur le ratio VFICX / VWEHX.

Ce ratio est le rapport entre la valeur de deux fonds obligataires de la société Vanguard, l’un (VFICX) est investi en obligations à faible risque (notation crédit élevée), l’autre (VWEHX) est investi en obligations à risque plus élevé (notation crédit moins bonne).

Vous pouvez le consulter ici sur stockcharts.

Il constitue une excellente mesure du niveau d’aversion au risque des investisseurs :  de manière générale, ce ratio monte quand les marchés actions baissent (hausse de l’aversion au risque, les investisseurs se réfugient dans les obligations les mieux notées), et baisse quand les marchés actions  montent (baisse de l’aversion au risque, les investisseurs vendent leurs obligations « sûres » pour acheter des actifs plus risqués).

Mais le plus intéressant dans ce ratio est qu’il est souvent un peu en avance sur la tendance : il a ainsi progressé en 2000 et 2007 avant le top final de beaucoup d’indices US, indiquant par sa divergence haussière le  retournement baissier à venir, et a au contraire chuté rapidement à partir de la fin 2002 et de la fin 2008, indiquant l’approche d’une nouvelle tendance haussière, comme nous le voyons sur ce graphique.

On notera aussi que depuis avril 2011, ce ratio a tendance à progresser de nouveau, et se trouve en divergence haussière, ce qui tendrait à indiquer un qu’un gros retournement de tendance à la baisse se prépare sur les indices US.

Zoomons  à présent sur la période 2010- 2012.

Nous voyons mieux la divergence haussière en cours : d’abord assez lente d’avril 2011 à mars 2012, puis en accélération sensible de mars 2012 à mai 2012.

Le ratio VFICX/VWEHX a également franchi à la hausse une résistance importante, dont la première cassure en 2011 avait été suivie par une importante correction des indices US, et une grosse vague de baisse en Europe.

Je pense donc, au vu de l’évolution récente de ce ratio, que la vague de hausse en cours depuis octobre 2011 aux USA a de bonnes chances d’être terminée, et que nous assistons au démarrage d’une nouvelle tendance baissière de moyen / long  terme.

A plus court terme (échéance de 2 à 4 semaines), il est par contre possible que nous assistions à un rebond technique, ou au moins à une consolidation horizontale, vu que le récent pic de pessimisme sur les marchés (EPCR, VIX et nova / ursa ratio) n’est pas encore complètement résorbé.

Mais il ne faudra pas se laisser entraîner par ce rebond, parce que le ratio VFICX/VWEHX indique qu’une tendance de fond à la progression au risque est en train de se mettre en place. Cette tendance signifierait tout simplement l’arrivée d’une nouvelle vague de deleveraging à grande échelle, impliquant une chute des marchés actions, des matières premières (voir aussi le dernier article de Claude Mathy), des mines d’or (déjà bien entamée !), et une hausse du dollar US, au moins dans un premier temps, sur le modèle du  S2 2008.
Le prochain pic d'optimisme sur les indicateurs de sentiment constituera dans ce contexte une opportunité baissière particulièrement intéressante.

 

Vous pouvez suivre mes anticipations économiques, la composition de mon PEA et mes opérations avec ma lettre Boostez votre PEA ! .

Loïc Abadie

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

8 Commentaires

  • Lien vers le commentaire claude Mathy mardi, 29 mai 2012 06:14 Posté par claude Mathy

    Bonjour Loic,

    Merci pour le petit clin d'œil!

    Si tu en as l'occasion, observe le $Tran versus le $wtic, le transport refuse de descendre depuis quelques jours comme si la baisse du pétrole commençait à faire du bien a l'économie US
    Le secteur du transport contrairement à 2008 et 2011 ne semble plus vouloir accompagner la correction du pétrole. Si dans un premier temps cette baisse de l’or noir reflète un ralentissement de l’économie je crois utile de suivre le transport ces prochaines semaines, s’il continue de montrer des signaux positifs de la sorte le rebond devrait perdurer plus de 15 jours, ne perdons pas de vue que ce secteur est un indicateur avancé plutôt fiable
    Bien à toi