Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Fin d’hibernation pour un ratio important

Audience de l'article : 3090 lectures
Nombre de commentaires : 5 réactions
Bonjour à tous,

ou

Culture boursière



À bien des égards, le ratio cuivre / or permet de jauger si le marché est en risk-on/risk-off. Le cuivre est très sensible aux forces économiques, la hausse des prix du cuivre indique théoriquement une bonne santé de l’économie mondiale tandis que l’or représente un actif refuge (risk-off). Donc chaque fois que le ratio cuivre / or est à la hausse, c’est généralement haussier pour le marché boursier et vice versa.

Selon certains comme David Rosenberg économiste en chef chez Gluskin Sheff & Associates, scruter la courbe du cuivre seule n’est pas la meilleure façon d’anticiper l’état de santé de l’économie mondiale. Par contre pour faire ses prévisions Rosenberg souligne qu’il faut observer le Docteur Copper non pas libellé en dollar, mais bien en termes de « Real money » à savoir le ratio cuivre : Or



Et bien, le ratio sort enfin de sa léthargie, il était en trading range depuis plus de 20 mois

coppe



Quelle conclusion en tirer ?

Durant l’hibernation du ratio, le marché a poursuivi sa hausse grâce aux QE ne l’oublions pas, mais alors que penser de son réveil depuis peu ?

À demi mots, Bernanke laisse sous-entendre que la fin des QE est proche (je n’y crois pas), mais si la première économie mondiale pourtant atone venait vraiment à s’améliorer (j’en doute) et que notre brave ratio commençait simplement à anticiper la chose…

Pour ceux qui ont un peu l’habitude des courbes vous aurez peut-être observé que celle du ratio ressemble étrangement a celle du TNX (Taux 10 ans) ce n’est probablement pas une simple coïncidence.

Mon scénario privilégier serait celui-ci, non seulement la FED ne stoppera pas les QE de si tôt, mais si le marché venait à plonger trop rapidement et vigoureusement Bernanke interviendrait encore plus puissamment pour enrayer sa chute, car, ne perdons pas de vue de son mandat prend fin en janvier 2014 et je fort perplexe qu’il sorte par la petite porte en ayant provoqué un krach boursier quelques semaines avant la fin de son mandat. Si tel était le cas, il nous faudrait surveiller le comportement des métaux précieux et de l’ensemble des matières premières qui en cas de réveil brusque annonceraient enfin le vrai retour de l’inflation suite a ces probables interventions non conventionnelles. Ce n’est bien entendu qu’une simple hypothèse, mais pour l’heure elle demeure plausible à mes yeux.

Poster un commentaire

5 commentaires

  • Lien vers le commentaire Oliver mercredi, 10 juillet 2013 19:30 Posté par obotrade

    le ratio copper/gold remonte parce que l'or baisse, cela s'explique par l'éloignement des pressions inflationnistes.
    si le ratio copper/gold remonte grace à un demande de copper, alors la reprise sera en marche mais si l'inflation est de retour l'or grimpera et freinera la hausse du ratio voire même fera plonger le ratio si la demande de copper n'augmente pas.

    Est-ce que la bonne question est qu'est-ce qui fait bouger le ratio, la baisse de l'or ou la hausse de la demande de cuivre ?

  • Lien vers le commentaire svane mardi, 02 juillet 2013 04:15 Posté par svane

    Ce ration est passionnant, merci pour l'info ! On voit, en effet, non seulement la corrélation parfaite jusuqi'l y a peu avec le SP500, mais surtout comment il a dévancé les mouvements de ce dernier, particulièrement en 2011.

    Cependant, depuis fin 2011, la corrélation ne fonctionne plus: suivant le ratio cuivre/or, le SP500 devrait être à 1100 points environ....

    Donc le breakout près des plus bas du cuivre va t-il provoquer un breakout sur les plus hauts historiques des actions? Ou le SP500 devrait-il d'abord corriger pour retablir la corrélation avec le cuivre?

  • Lien vers le commentaire thoor lundi, 01 juillet 2013 11:32 Posté par bankor

    Bonjour Claude ,
    j'ai bien compris que tu étais un suiveur ni bear ,ni bull , en tout cas très méfiant sur les menus affichés .
    Ma conviction c'est que l'overdose fait passer de l'euphorie à trépas .
    Les states ont mangé leur pain blanc et ce n'est pas OBAMA qui va troubler les cartes .Il faut casser le moule et penser another day . Capito ?
    Another day is next !!!!
    Israel qui dirige les states et les occidentaux va devoir plier sous la pression alternative, révolutionnaire , réformatrice ou whose next .
    NOUS SOMMES DANS LE SURSIS PAS DANS LA TENDANCE !!!
    Que du temps gagné , que du temps perdu !
    De telles variations pour des structures trop fragiles doit générer des dégats monstrueux et la facture approche ....
    Aujourdhui premier jour du semestre , c'est jour de paie .... tout va bien
    RDV dans 48h00  ......