Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

L'or - Fiche 31 : La psychologie d'un marché haussier sur l'or

Audience de l'article : 2168 lectures

En 2001, les prévisions sur l’or étaient très pessimistes, avec de nombreux objectifs annoncés à $200. Mais le prix toucha un creux à $256 en avril 2001 et marqua le point de départ de notre présent marché haussier. Alors que les mouvements à court terme sont impossible à deviner, les mouvements de long terme sont déterminés par les fondamentaux tels ceux que nous avons étudiés dans le chapitre précédent. On pourrait penser que plus un prix grimpe, et plus il va décourager la demande. C’est certainement le cas pour les biens de consommation de la vie courante, mais pour un investissement, c’est tout l’inverse qui se produit : plus le prix d’un investissement grimpe, et plus la demande augmente. Plus le prix de l’or monte, et plus les investisseurs seront impressionnés par les rendements que le métal peut offrir, au point que de plus en plus de personnes dans le monde entier commenceront à s’y intéresser.

 

Nous pouvons diviser un marché haussier sur l’or en 3 phases distinctes. Sur le graphique suivant, Adam Hamilton a superposé le marché haussier de l’or des années 70 (lecture du prix sur la gauche) et le présent marché haussier (lecture du prix sur la droite). Nous voyons tout de suite la forme parabolique suivie par le prix dans les années 70, qui est le reflet d’une accélération progressive du prix due au changement de profil des investisseurs tout au long du marché haussier.

 

Rien ne garantit que le présent marché haussier sur l’or suive le même modèle que celui des années 70 ! Le plafond représenté ici à $3'400, est une possibilité, mais nous verrons, au chapitre suivant, qu’il pourrait se situer au-delà de $4’600, et même dépasser les $12'000 en 2015 si certaines conditions sont réunies.

 

 

Léonard SARTONI

Poster un commentaire